Fédérale 3. De la prison ferme requise après l'agression de plusieurs joueurs de Gruissan
De la prison requise après l’agression de plusieurs joueurs de Gruissan.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
De la prison ferme requise contre l'entraîneur de l'Entente Vendres/Lespignan après l'agression de plusieurs joueurs de Gruissan en janvier dernier.
Le 11 janvier dernier, la rencontre de Fédérale 3 entre Vendres (34) et Gruissan (11) s'était terminée de manière dramatique lorsqu’une bagarre avait éclaté. Plusieurs joueurs gruissanais avaient été sérieusement blessés, notamment à la tête dans le cas de Jordan Creux, suite à coup de pied, et au visage pour Youri Grimal, blessé à un œil, et Guillaume Browin, dont le nez a été fracturé. Sans oublier des insultes à caractères raciales. Des faits graves qui ont eu des répercussions puisque c’est devant le tribunal de Béziers que victimes et présumés agresseurs se sont retrouvés ce mercredi pour tenter de faire la lumière sur les évènements.Fédérale 3. De la prison ferme requise après l'agression de plusieurs joueurs de GruissanFédérale 3. Vendres - Gruissan. Deux versions s'opposent après la bagarre qui a entraîné l'hospitalisation d'un joueurPour les avocats de la défense, « rien, dans le dossier, ne permettait de prouver l'implication des prévenus ». Pour eux, le dossier est « vide », mais le Midi Libre rapporte cependant que leurs homologues des parties civiles ont apporté de nombreux éléments prouvant le contraire. « Nous pourrions être aux assises tant les coups portés n'avaient qu'un but, faire du mal. » Le tribunal rendra son jugement le 26 juin prochain. Deux ans de prison dont un avec sursis et trois ans d'interdiction de stade ont été requis contre l'entraîneur de l'Entente Vendres/Lespignan. Un joueur risque pour sa part dix mois de prison avec sursis et un an d'interdiction de stade.Fédérale 3. De la prison ferme requise après l'agression de plusieurs joueurs de GruissanFédérale 3. Vendres - Gruissan. Plusieurs joueurs violemment agressés à coups de pied au coup de sifflet finalIls ne sont pas les seuls dont l’avenir a été impacté par cette bagarre. Jordan Creux a aussi bien été marqué physiquement que moralement. « Je ne sais pas quand je pourrai reprendre le rugby. Ni même si je pourrai le reprendre un jour », confie au Midi Libre ce passionné de ballon ovale qui a aujourd’hui peur des impacts. Et ce, même si les faits ont eu lieu après la rencontre et non dans le cadre du match. « Je venais sur le terrain parce que l'équipe première avait gagné (7-3). J'étais en tenue du club. » Le reste ce sont les autres qui le racontent. Un témoin explique « que le principal mis en cause aurait pris appui sur le grillage avec les deux mains pour asséner un coup de pied dans le visage de la victime. » Il n'aurait d'ailleurs jamais reçu un coup de téléphone de la part de Vendrois pour prendre de ses nouvelles. « Qu'ils s'excusent m'aurait fait du bien. » Heureusement, ses proches et son club l’ont soutenu et ils continuent encore quatre mois après l’accident.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

D'accord avec la majorité d'entre-vous... Mais comme dans bien des cas, la prévention manque cruellement... La dimension école de la vie du Rugby tend à disparaître au profit des travers de la médiatisation et de la "😜rofessionnalisation" .

  • FDB
    13625 points
  • il y a 5 ans

D'accord avec la plupart des commentairs avec un bémol quand même : certains justifient encore les "😜etites bagarres sur le terrain" soit disant "dans l'esprit". Le problème dans ce cas là, c'est où s'arrête t-on ? Qu'est-ce qui est "dans la règle" et qu'est ce qui ne l'est plus ? Et comment expliquer au gamin sur le côté du terrain "là il met un bourpif sympa et là c'est pas correct " ? Ce gamin 10 ans plus tard il met un coup de pompe et il croit avoir raison.

Je rappelle au passage qu'une marmite est une agression. Que le "receveur" soit debout ou au sol. Et que quoi qu'il arrive, cela peut se finir au tribunal.

@Chaaauuunnne : mouai c'est moche quand même. Quand je vois le nombre de pouces verts que tu reçois, je me dis que l'on n'a pas encore compris. La justification "c'est eux qui ont commencé" ça marche jusqu'en primaire. Grande section je dirais, juste avant le CP...

Une lourde sanction car c'est une honte. C'est facile de se battre sur un terrain de rugby lors d'une générale, tu peux donner les pires coups qu'ils soient et l'arbitre ne sait plus où se donner de la tête

Et du sursis, et de l'interdiction temporaire de stade et je rendrai mon verdict le 26 juin !!! Quelle honte !!! Comme si le juge ne pouvait pas se prononcer tout de suite, il va faire quoi de plus d'ici là ? Mettre le dossier sur sa table de nuit pour le relire ? Vous me direz, on fait pareil avec les violeurs et les pédophiles, si tu ne recommence pas (ou si tu te fais pas gauler), tu feras pas de prison...
Que néni, prison ferme avec mandat de dépôt, retrait de licence et interdiction à vie. Ca donnera à réfléchir aux amateurs idiots de kick boxing.

  • grandpa
    11017 points
  • il y a 5 ans

Même si c'est après le match et que les arbitres n'était plus la, dans la mesure ou c'est jugé au tribunal et ou la condamnation est prononcée (présomption d'innocence oblige), la FFR devrait sévir.
Cela devrait être assorti d'une obligation de faire du bénévolat dans une association d'aide aux victimes de violences afin qu'il se rende compte de l'impact psychologique de leur geste.

Bon courage à Jordan et encore une fois il faut absolument bannir ces gestes des terrains de sport que ce soit avant, pendant ou après les matchs

  • bledisco
  • il y a 5 ans

Rien ne change dans certain club de ce comité , chaque année, c'est la même rengaine et souvent , les mêmes clubs , mais sanction y'a pas , pourquoi ?
J'ai donné moi-même et je sais ce qu'il en ait.
Moi aussi tribunal etc...........

  • gerlaf
    441 points
  • il y a 5 ans

La FFR ne pouvait intervenir, il aurait fallut que les incidents soient consignés sur la feuille de match, or l'arbitre et le délégué avaient regagné les vestiaires. Et puis ce n'est pas plus mal, que l'épilogue se joue devant les tribunaux. De tels comportements méritent de lourdes sanctions, dans cette poule 11 de Fédérale 3, il y a du ménage à faire!!!!!

Ce club de Vendres n'en est pas a sa première....

Je me rappelle d'un match chez eux il y'a environ 8 ans, ou on avait essuyé des insultes racistes tout le match, recu des pierres, et tout ce qui va avec les coûts bas sur le terrain....

Bah au match retour, nous avions placardé tout le stade et les alentours avec des affiches non au racisme, leur avions annoncé qu'ils allaient charger, a la loyale dès le début du match. Nous voulions relever la 2eme mélée, mais n'avons pas pu attendre. Nous les avons donc chattié, et je me rappelle de leur capitaine 30mn avant la fin du match qui a presque imploré l'arbitre darreter le match.

POur ceux qui pensent que nous avons mal réagit, ce fut notre seule bagare de la saison, a la loyale, en les prévenant d'entrée de match, et pour leur faire payer les conditions du match aller chez eux.

Je n'ai aucun respect pour ce club, si ce n'est pour Richard Castel qui a tenu ce club a bout de bras pdt un moment

  • epa
    36736 points
  • il y a 5 ans

Homerc à raison, la ffr sanctionne facilement quand c'est médiatique mais rarement quand il y a des bagarres dans les petits clubs (souvent les mêmes) et jamais quand certains "supporters" (toujours les mêmes) passent tout le match à insulter et menacer l'arbitre. Chacun ses priorités et ses valeurs...

Qu'une bagarre se cantonne à quelques bourre-pif, ça fait partie de tout sport co et ça permet aussi d'une certaine manière de réguler les choses lorsque le match part mal. Au hand, on se chicotait pas mal aussi, mais les arbitres nous calmaient très très vite...
Par contre frapper avec les pieds (qui plus est à la tête), frapper un gonze au sol, là ça sort du cadre de ce qu'on peut tolérer et il faut de grosses sanctions.

Ah, les valeurs ...

J'ai pris la plus grosse brassée de ma vie par mon coatch en cadet après une bagarre. En effet, un supporter lui avait dit qu'il pensait avoir vu un des gars de notre équipe mettre un coup de pied... Je ne vous dit pas la volée d'insulte et le soufflon du mercredi suivant.

La bagarre reste un fait de jeu, tant qu'elle se cantonne à deux/trois tartines et ne sort pas du cadre du match. Tout ce qui ne s'inscrit pas dans ce cadre très restreint ne devrait avoir qu'une conséquence : radiation à vie !

  • pepe31
    6785 points
  • il y a 5 ans

Dans certains comités, c'est tout les dimanche qu'on voit de grosse.s bagarres et ce depuis des decennies.Ces comités sont bien connus mais la ffr ferme les yeux
Ce genre de chose ne se passe que tres rarement dans le mien ou tu prends un jaune pour un oui ou pour un non, les arbitres te calme d'entrée!

  • esc
  • il y a 5 ans

ils ont con a vendre

  • esc
  • il y a 5 ans

ils ont con a vendre

C'est intolérable ! ces mecs devrait être bannis A VIE ! on a pas besoin de ce type de joueur ou supporter, je vais même aller plus loin : le club devrait être aussi très lourdement sanctionné car il est responsable des gars et de la mentalité existante ...

c'est navrant de voir ça, navrant ...

  • homerc
  • il y a 5 ans

On sait si la FFR a mis des sanctions?
Car mon pote qui est entré sur le terrain lors de Grenoble Toulouse vient d'être radié à vie (plus de licence joueurs ou éducateur) pour avoir couru en slip sur le terrain.
Merci

Les crétins qui se sont pris pour des terminators sur un terrain de rugby seraient inspirés de visionner les images des hommages rendus à Jerry Collins, décédés à quelques jets de pierre de chez eux.

Ils y découvriront les valeurs du sport qu'ils prétendent pratiquer.

Après, c'est sûr, il faut pas qu'ils aient trop de fils qui se touchent dans la boîte à cerveau pour pouvoir faire le lien...

Derniers articles

News
Sponsorisé News
News
News
News
News
News
News
News
News
News