Fédérale 1 - Lille accède à la Pro D2 puis disparaît en l'espace d'une année
Guillaume August a signé à Strasbourg en Fédérale 1. Crédit photo : Twitter Guillaume AUGUST

🔥 Black Friday 🔥

6 mois offerts ! (30 € / an)
Il y a un an, Lille accédait à la Pro D2. Désormais, le club n'existe plus. Les joueurs n'ont pas été épargnés par les problèmes.

"Il n'y a plus rien", confie amèrement le 2e ligne Guillaume August. Après le dépôt de bilan, "l’association a été officiellement liquidée le 6 avril dernier, avec une cessation de paiements au 21 mars", rapporte 20 Minutes. Plus d'équipe fanion, plus d'école de rugby, plus d'accès au stade. Les joueurs sont pour la plupart partis ailleurs, vers la Fédérale 1 ou 2, ou pour les plus chanceux en Pro D2 comme le pilier Thomas Pretkowski, recruté par Albi. "Il n'y a plus que les petits barbecues à droite à gauche et les déménagements qui nous permettent de rester en contact," lance le porte-parole des joueurs alors qu'un pot d’adieu avec les bénévoles du club a eu lieu le 9 juin dernier.

Guillaume August jouera l'an prochain à Strasbourg (Fed 1). "Le courant est bien passé. Le projet est très intéressant. C'était compliqué d'arrêter sa carrière comme ça, sur une défaite à Saint-Médard en plein hiver." Un dernier pari sportif pour l'ancien Dacquois de 35 ans, passé par Tyrosse, avant de rejoindre le LMR pour y vivre une "aventure humaine extraordinaire". C'est d'ailleurs ce qui rend la situation encore plus triste. "On n'a jamais failli sur le terrain et obtenu notre billet pour la Pro D2. Malheureusement, la gestion de certaines personnes en a décidé autrement." Même l'arrivée d'un nouveau président en décembre 2015, Jonathan Stauber, n'a pu sauver le club nordiste.
Fédérale 1. Lille tient son nouveau président mais voit la Pro D2 s'éloigner
Un président qui a d'ailleurs disparu des radars alors que les joueurs se sont retrouvés dans une situation financière critique. "On a touché notre dernier salaire en mars, ça commence à faire beaucoup et c'est très compliqué." Tous ceux qui avaient un appartement avec un bail au nom du club ont en effet été forcés de quitter leur logement. D'autres ont eu des difficultés à payer leur loyer. "Contrairement à ce que beaucoup pensent, on ne touchait pas 15 000 euros. On était pros, mais en Fédérale 1." A l'heure actuelle, il leur manque des papiers pour qu'ils puissent s'inscrire à pôle emploi, toucher leurs indemnités. "Ces papiers ne sont jamais donnés ou ils sont erronés." Une situation qui s'est éternisée jusqu'à ce que les joueurs décident d'agir via leur page Facebook en adressant un message direct à leur président.
"Je ne dirais pas qu'il nous avait promis monts et merveilles, mais il nous avait dit qu'il allait faire ce qu'il fallait pour sauver le club. Tout ça pour finalement arriver au dépôt de bilan. Depuis on entend plus parler de lui. C'est pour ça qu'on a fait ce message. Pour qu'il fasse son devoir et nous soutienne un minimum." Le liquidateur judiciaire a convoqué le comptable du club et le président lundi. Si ce dernier ne s'est pas présenté, les choses devraient enfin s'arranger. "Il a fallu presque les menacer avec cette mise en demeure juridique. C'est à l'image de la gestion du club."  
Fédérale 1 - Lille. Nicolas Dilhan : « c'est vraiment dommage, car on a déjà sauvé le club à deux reprises »Après huit années passées à ce niveau, Guillaume August porte un œil très critique sur ce championnat "à deux vitesses" : "il y a une grosse évolution au niveau des effectifs, mais la FFR ne suit pas. On nous demande d'être prêts pour la Pro D2 mais on ne nous donne pas les moyens. On a par exemple des matchs à domicile espacés de 4 semaines donc c'est difficile de fédérer des partenaires. Et aucune visibilité." Il estime qu'il faut sérieusement se pencher sur la question car il y a quelque chose d'intéressant à faire :"pourquoi pas une troisième division professionnelle. Le monde amateur n'existe plus. Tant que les règles ne changeront pas, des clubs vont couler et d'autres vont tenter de les contourner."

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Cela confirme malheureusement une chose, le club n'était pas structuré pour le monde pro et la ProD2. La non montée était "logique" au moment où la décision a été prise. Ce qui n'était pas logique, c'est le manque d'accompagnement en amont. Quels sont les garde-fous contre ces présidents irresponsables voir parfois malhonnêtes? Quelles sont les démarches faites pour aider les clubs à se structurer lorsque leur progression sportive les rapproche du monde pro? Que fait la Fédé pour réorganiser des championnats de Fédérale aux formats lourds et inadaptés? On fait miroiter le monde pro à ces clubs mais on ne fait rien pour les aider, on les regarde essayer de se faire plus gros jusqu'à en éclater. Nos instances se contenteront de passer un coup de balai pour enlever les restes et faire place nette au prochain club qui y laissera sa peau, sans considération aucune pour les joueurs, les salariés, les bénévoles et les supporters concernés.

Et derrière la Ligue et la Fédé fanfaronnent à propos du "développement du rugby" sous prétexte qu'ils offrent 2 demies finales dans une zone moins "rugby". Aider le LMR avant la démesure et ce triste épilogue aurait bien plus fait pour le rugby dans le Nord que 2 matchs de Top14 à Pierre-Mauroy.

  • m73
    10463 points
  • il y a 4 ans

L'un des gros soucis de notre "logique en france" c'est que n'importe qui peu devenir président d'un club ou comptable...Alors qu'on professionnalise les joueurs et les staffs, il n'y a aucun diplômes de management demandé ou un équivalent mis en place par la ffr et forcément ça peu conduire à ça .

  • Kad Deb
    30565 points
  • il y a 4 ans
@m73

Très juste. Et je ne comprends pas pourquoi tu as pris 3 pouces rouges pour une remarque aussi pertinente...

  • benny
    15373 points
  • il y a 4 ans

Ça rejoint mon post sur Azema.
Ça montre l'amateurisme des dirigeants, tous les ans il y a une poignée de clubs qui se font épingler pour mauvaise gestion. Qui gère ? Ils ne savent pas tenir les comptes ? Ils trichent ? Le rugby français est loin d'être mature, loin s'en faut

Le côté "on avait gagné sportivement notre place en prod2", c'est trop facile. Si en fed1 je me paye des joueurs de prod2, avec des salaires de prod2, alors que j'en ai pas les moyens, je vais marcher sur tous mes adversaires et obtenir mon billet pour le prod2 : mais c'est de la triche.

  • vevere
    53597 points
  • il y a 4 ans

Triste mais logique...

Tout le monde n'est pas Dax ou Biarritz B-)

D'autant plus qu'à coté de ça les Féminines de sont régulièrement en finale de top 8 et championnes en titre.

Quel gâchis, surtout pour un club qui aurait ouvert le rugby dans le nord de la France, et d’autant plus dans la grand métropole lilloise, où l’accueil est sacrement bon.
Et quel président de merde.

  • vevere
    53597 points
  • il y a 4 ans
@Marc Lièvre Entremont

C'est clair que la ferveur nordiste, c'est quelque chose!!!

@Marc Lièvre Entremont

Je pense quand même que la gestion d'un club tel que le LMR, ne doit pas être aisé notamment pour trouver des gros sponsors motivés pour investir dans du rugby.
J'aimerai bien avoir la version du ou des anciens présidents.

@Rugby09

Aucune gestion n'est aisée, mais dans une grande metropole comme Lille y'a moyen de trouver des fonds plus facilement que... Montauban (coucou JW).
Blague à part il semble (euphemisme) que le président a été très mauvais et a joué négligemment avec ce club, ses joueurs et ses supporters.

  • straits
    19323 points
  • il y a 4 ans
@Marc Lièvre Entremont

C'est clair !
Il y a de la place pour le rugby dans les Hauts de France !

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
Vidéos
News
Ecrit par vous !
News