Elections fédérales 2020 - L'opposition s'organise autour d'anciens joueurs et sélectionneurs

Elections fédérales 2020 - L'opposition s'organise autour d'anciens joueurs et sélectionneurs
Marc Lièvremont sera-t-il le nouveau président de la FFR ?
Plusieurs grands noms du rugby tricolore projettent d'établir un projet en vue des élections fédérales de 2020.

VIDEO. FFR - Bernard Laporte veut briguer un deuxième mandatElu à la présidence de la FFR en 2016, Bernard Laporte n'a jamais caché son intention de briguer un deuxième mandat. Mais après deux ans passés à la tête de la Fédération, sa réélection a pris du plomb dans l'aile. La faute, notamment à des affaires le concernant, mais aussi à une gestion du rugby français décrite comme clanique qui laisse perplexe. Au sein de la FFR, le débat n'aurait pas sa place. Pourtant, l'opposition est belle est bien présente à travers trois hommes élus au comité directeur : Serge Blanco, Fabien Pelous et Florian Grill, président de la Ligue Ile-de-France. Ils étaient tous sur la liste de Pierre Camou en 2016. Ce dernier est moins connu des supporters. Pourtant, c'est autour de lui que s'organise actuellement l'opposition en vue de l'élection fédérale de 2020. Il met un point d'orgue a être présent aux réunions du Comité directeur, à faire entendre sa voix et à voter pour ou contre les réformes.Florian Grill : ''Il est urgent d'agir avec des mesures concrètes pour sauver notre sport''Pourquoi si tôt vous demandez-vous certainement ? Et bien parce qu'il faut s'organiser afin de proposer un projet solide à présenter aux clubs avant l'élection. Selon le Midi olympique, "les opposants à Bernard Laporte rendront ainsi visite, dès la fin du Mondial japonais, à l’intégralité des 1 900 clubs qui composent le bateau fédéral". Bien sûr, Serge Blanco, Fabien Pelous et Florian Grill ne vont pas être les seuls sur le pont. La liste d'opposition devra être composée de 40 noms. Selon L'Équipe, "une soixantaine de personnalités se sont spontanément proposées". Elles viennent s'ajouter à celles déjà connues, et pas des moindres : Jean-Claude Skrela, ancien sélectionneur du XV de France, de France 7 et directeur technique national, l'ancien 3e ligne des Bleus et entraîneur de France U20 Olivier Magne ou encore Marc Lièvremont, patron des Bleus entre 2007 et 2011, désormais consultant pour Canal +.

Le quotidien sportif L'Équipe rapporte cette semaine que des réunions auraient lieu chaque mois entre ces hommes. L'une d'elles aura lieu le 5 avril à Dax d'après le Midol en présence de Didier Méné, ancien patron des arbitres. Ils discutent bien évidemment projet qu'ils souhaitent porter, de la manière dont ils vont s'organiser mais aussi de comment diriger le rugby français. "Quel sera le mode de direction ? Nous ne le savons pas encore. Mais ce qui est certain, c’est qu’il faut changer l’ancien schéma," lance Olivier Magne. En attendant de savoir s'il y aura une présidence partagée ou bien un seul homme au pouvoir, l'opposition va avoir besoin d'une tête de liste. Si Florian Grill est celui qui semble porter le projet, Marc Lièvremont serait une figure plus médiatique. Selon le Midi Olympique, il a rencontré Blanco et Grill cette semaine. Pour l'heure, il préfère rester discret. Cependant, l'ancien sélectionneur est souvent monté au créneau pour dénoncer les dérives du rugby tricolore depuis le Mondial 2011. Il ne manque pas d'idées et de caractère.
VIDEO. Marc Lièvremont monte au créneau face aux dérives du rugby français

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Transferts
Transferts
News