Florian Grill : ''Il est urgent d'agir avec des mesures concrètes pour sauver notre sport''
Le président de la Ligue d'Île de France Florian Grill veut agir maintenant.
Membre du Comité directeur de la FFR et président de la Ligue d'Île de France Florian Grill dévoile plusieurs mesures pour sauver le rugby.

Depuis la disparition tragique du jeune trois-quarts centre d'Aurillac Louis Fajfrowski en marge d'un match amical face à Rodez, les commentaires, analyses et avis personnels vont bon train aussi bien sur les réseaux sociaux que dans les médias. Entre simple constat et bonnes idées, il s'agit de faire le tri d'autant qu'en définitif, ce sont les instances du rugby français et mondial et leurs dirigeants qui auront le dernier mot. S'il sera difficile de révolutionner la discipline, des ajustements, des mesures peuvent être prises pour assurer la sécurité des joueurs et son avenir alors que de plus en plus de parents réfléchissent à retirer leurs enfants des écoles de rugby et que le nombre de licenciés diminue.

Le 31 août prochain se tiendra le premier Comité directeur de la FFR après le décès de Louis Fajfrowski. Pour l'un de ses membres Florian Grill, président de la Ligue d'Île de France, "il est urgent d'agir avec des mesures concrètes pour sauver notre sport. La douleur est encore présente mais ce serait une faute d'attendre pour prendre des décisions." Aussi, le 31 août, il entend bien présenter quelques propositions ou pistes de réflexion "pour lutter contre les commotions cérébrales et la violence". En voici quelques-unes évoquées sur sa page Facebook :

  • De l'École de Rugby aux seniors, prôner un "rugby de mouvement" fait de passes et d'évitements versus un "rugby fait uniquement de collisions". Le rugby de mouvement est notre histoire mais aussi notre avenir. Depuis 4 ans nous nous battons pour l'imposer en Ile de France dans les écoles de rugby, et ça marche. Il faut en faire le projet de jeu de tout notre rugby et pas seulement dans les Écoles de rugby.
  • Interdire et sanctionner durement les plaquages qui ne seraient pas en-dessous de la poitrine.
  • Durcir l'application des règles de l'arbitrage et notamment lors des déblayages dans les rucks.
  • Systématiser dans toutes les catégories des formations au plaquage et notamment en ce qui concerne le placement de la tête lors du plaquage.
  • Interdire les casques qui rassurent et poussent même à plus d'engagement physique, mais ne protègent aucunement des commotions cérébrales.
  • Réfléchir à une limitation du poids total d'une équipe d'une part, mais aussi de son 8 de devant d'autre part, pour éviter le syndrome du "toujours plus physique" avec des avants qui finiront par dépasser les 900 kilos, et des 3/4 qui suivent le même chemin.
  • Mettre en place des catégories de poids chez les jeunes comme c'est le cas dans certains pays à l’étranger (Nouvelle-Zélande).
  • Faire pratiquer le rugby à 5 au plus grand nombre (et notamment aux spectateurs à la fin des rencontres) pour diffuser la culture d’un rugby de passes et d’évitement et montrer le plaisir qu’on peut y prendre tout en faisant comprendre la complexité de l’arbitrage.

Outre ces pistes de réflexions, Florian Grill invite à une plus grande transparence vis-à-vis du nombre de blessure et de commotions subies et ce, dans toutes les catégories, et pas seulement chez les pros ; à communiquer sur les commotions cérébrales, sur le dopage "qui permet d'assumer des charges d'entrainement plus forte ou de progresser physiquement de manière excessive" ; à sensibiliser les joueurs comme les entraîneurs au médical. "Il n'y a pas de fatalité à condition d'affronter les problèmes de front et d'accepter de travailler avec toutes et tous, en acceptant d'écouter ceux qui pensent autrement car le rugby n'appartient à personne." Il rappelle qu'en changeant les règles en mêlée "en tenant bon devant la levée de bouclier de l'époque", les blessures dans ce domaine ont été endiguées. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je vous invite à lire les compte-rendus de Florian Grill sur Facebook après chaque comité directeur de la FFR. C'est souvent objectif, pas dans l'opposition stérile et surtout très instructif sur la manière dont la FFR fonctionne.
Ensuite je ne suis pas toujours d'accord avec lui comme sur toutes ses propositions mais au moins il propose et humainement c'est qqun avec qui on peut discuter.
Si au moins cela permet de ne pas mettre sous le tapis le sujet comme cela a été le cas après le KO d'Ezeala en janvier ou après le décès d'Adrien (Billom) en mai dernier (et oui déjà un décès mais comme c'était en amateur on a oublié).

  • PIPIOW
    36104 points
  • il y a 10 mois

et le spectacle continue!!!!!

  • AKA
    43787 points
  • il y a 10 mois

Comme la pommade de Mr Florian ne m' intéresse guère j' attendait que son Pdt (le chauve) ou son Vice Pdt (le docteur) brisent le silence et interviennent sur le sujet! Et je n' ai pas été déçu, voici un lien qui montre leur intérêt pour cette affaire: https://www.rugbyrama.fr/rugby/buzz/2017/insolite-bernard-laporte-bientot.-chroniqueur-chez-cyril-hanouna_sto6889390/story.shtml
A tout à l' heure!!!

@AKA

pourquoi s'agirait il de pommade? Ce sont des propositions formulées sur les réseaux sociaux. Avec la contribution de plus de 500 personnes, les 16 propositions sont devenues 30. Je vais les transmettre au Comité directeur de la FFR où j'ai été élu. Je ne sais pas si MM Laporte et Simon écouteront, mais je me sens responsable à la fois comme élu FFR ou comme président de l'Ile de France et je considère qu'il était de mon devoir de réagir sans attendre une nième commission.. Les cas se multiplient heureusement pas tous dramatiques. Réagir est une obligation. Florian GRILL

Je trouve super qu'un élu fédéral fusse t-il d'opposition soit force de proposition.(l'important étant qu'il ne sombre pas dans les affres de la politique politicienne via le jeu de l'opposition systématique comme trop souvent vu et tel n'est pas le cas...Bravo M.Grill !). Tout ce qui peut contribuer à améliorer les choses, émanant de quelque source autorisée (ou pas !) doit être a minima entendu, examiné, débattu, en s'affranchissant des querelles partisanes ou de chapelles car là on touche à l'essentiel...Je suis certain que les élus de l'équipe Laporte sont tout aussi dévastés que n'importe quel autre passionné de ce jeu et que tous les acteurs du Rugby sauront faire cause commune pour examiner toutes les pistes pour améliorer la pratique en ce qui concerne l'aspect sécuritaire...Sur cet aspect fondamental, je n'ose imaginer qu'il en aille autrement...
Pour ce qui est des propositions à proprement dites, je pense qu'il ne faut pas prendre les choses comme un bloc monolithique.
Déjà, je pense que le Rugby Français gagnerait à se débarrasser de cette manie (d'aucuns parlent de Culture !) qui consiste à ce que, à chaque fois qu'il y a nouveauté, ou proposition de voir évoluer les choses; le réflexe est de l'appréhender sous l'angle de : " Qu'est-ce qui fait que ça ne pourra(it) pas marcher ?"...Ce serait un sacré grand pas que de chercher à comprendre ce que "ça peut amener" sans nécessairement craindre que cela "Dénature" le Rugby comme je le lis ou entend trop souvent...Parce que c'est quoi la " Nature" profonde du Rugby ? Encore faut-il s'entendre sur cet aspect fondamental ! J'ai comme l'impression que chacun y va de sa définition personnelle du concept non ?...
Des modifications, évolutions voire révolutions réglementaires,il y en a eu foultitude depuis les tous débuts de la pratique..Quels points communs entre le Jeu pratiqué dans les Collèges fin XIXème, celui d'entre-deux guerres, dans les années 50, à l'âge d'Or des 70s (c'est un avis tt ce qu'il y a de plus orienté !), au début du Professionnalisme et celui de 2018 ???? Finalement pas grand-chose sur le jeu tel que pratiqué et sur l'immense majorité des aspects réglementaires non ? Une mêlée, une Touche, une attaque de 3/4, un jeu au pieds, une mélée spontanée (j'ai ressorti le terme des cartons) quasi-toutes les situations d'un match d’Août 2018 aurait donné lieu à Pénalité à d'autres époques (ou à minima on se serait offusqué que l'esprit soit bafoué !)....Ce que je veux dire, c'est que des évolutions il y en a eu plein pour que survive la pratique, qu'on l'oublie parfois et qu'il ne faut pas nécessairement avoir peur de celles qui se profilent demain....
Pour ce qui est de celles à proprement parler de F.Grill, j'en valide pas mal car la toile de fond est d'inciter à un jeu moins frontal par extension moins pathogène pour les pratiquants...
La trame générale me va...Mon seul bémol, c'est tout ce qui a attrait aux kgs (plus encore chez les petits que chez les grands...car, cela ne pose en réalité aucun pblm particulier en EDR...) car je n'aime pas par nature les seuils limitants...Comme déjà dit, ce n'est pas les kgs en tant que tels qui posent pblm mais l'usage qui en est fait, comment ont-ils été pris, pourquoi c'est un passage quasi-obligé que d'en prendre????
Si demain,il s’avérait qu'en agissant sur les levier réglementaires prendre de la "Sur-masse" ne constituait plus une plus value sportive tel que le jeu était organisé/réglementé,hé bien, les mecs arrêteraient mécaniquement de courir après ça !!!!
Il y a des exemples où, en agissant sur les aspects réglementaires, cela a impacté sur la nature du Physique des pratiquants sans passer par la case interdiction ou obligation et sans que cela dénature la pratique (parfois même la pratique a retrouvé sa nature profonde !!!)...
On peut invoquer la lutte contre le dopage à coup de stéroides dans le sprint en Athlé avec pour point d'orgue les affaires Ben Johnson & Marion Jones qui eut pour conséquence d'arriver à des Physiques un peu moins massifs/bibendums et des sprinters qui aujourd'hui proposent des courses un peu plus fluides où la seule force brute ne constitue plus l'unique voie pour performer (cf Martinot-Lagarde dimanche dernier !)...
Mais,j'avais envie d'invoquer un autre aspect réglementaire modifié, qui de façon plus subtile a aussi influé sur Physique des pratiquants tout en rendant sa nature originelle à la pratique. C'est le lancer de Javelot. Il y a qqs années, conséquence du Danger dans un stade que représentait le coté par trop volatils de l'objet (on se souvient du sauteur Français crucifié !) on a modifié la règle sur la composition du Javelot. Bien sûr, l'objet va aujourd'hui moins loin mais la pratique n'a pas pour autant été dénaturée au contraire elle a retrouvé sa nature !!!! Au sommet de l'époque " Javelot-Volant" le geste du Lanceur n'avait plus grand chose à voir avec le geste du Lanceur gravé sur le fronton des Temples Grecs !!!! Ce n'était que force explosive (et encore ! limitée quasi à la seule amplitude de l'épaule !)...Avec les nouveaux Javelots moins volatile, les mecs ont réappris un geste bcp plus complet, qui implique toute la chaîne musculaire, fait de force mais aussi de fluidité, de souplesse articulaire, de maîtrise globale de son corps etc...Bref, sans interdire tel ou tel morphotype ni fixer de seuil limitant (d'ailleurs on trouve aujourd'hui bcp de variété qu'alors !) simplement en agissant sur la règle, l'Athlé a fait d'une pierre deux coups...Gagné en sécurité et retrouvé la nature profonde (et mm ancestrale) de la pratique !!!!!!
C'est vers ça qu'il faut tendre....

@MARCFANXV

Merci de votre commentaire. L'objectif est effectivement d'initier le débat. Je vous rejoins sur la question du poids, la piste que j'évoque n'est pas parfaite quand on sait que e = 1/2MV2 et que la vitesse compte donc plus que la masse. Mais au moins on évoque le sujet et le débat est instauré. Je pense sinon comme vous que ce sujet ne doit pas être polémique et qu'il n'y a pas de fatalité. A nous de faire évoluer les règles et de travailler sensibilisation et formation ! Florian GRILL

@florianrugby

S'il y a prise de conscience, débat, propositions puis décisions ce sera tant mieux pour la pratique....
Gare cependant à ne pas faire porter exclusivement au Rugby Amateur les solutions aux déviances du Rugby Professionnel...
Jusqu'à preuve du contraire le Rugby en EDR est un des sports co les moins pathogènes (moins que le Foot par exemple...). C'est à l'orée du passage en compétition (crescendo selon l'élévation du niveau) que les choses se gâtent (d'où l'écart du côut des assurances..dans ces proportions le rugby atteint des records !)...Je n'aime pas ce discours trop consensuel (enfin...pour ceux qui ont accès aux micros !!! Façon commode de s’exonérer de leurs propres responsabilités !!!) qui voudrait que les germes du mal qui ronge la pratique au "Haut niveau !" trouveraient terreau fertile en EDR. Ce n'est pas le reflet de la réalité terrain. Le niveau médian des apprentissages a considérablement évolué sur la dernière décennie. C'est après que ça part en vrille. C'est un peu chez les petits mais aussi beaucoup chez les grands qu'il convient d'agir avec célérité....

Relisez les règles relatives au ruck et comparez avec ce que l’on voit chaque week-end à tous les niveaux. On peut bien sûr modifier des règles ou en créer mais appliquer celles qui existent serait un bon début

  • Iyhel
    22770 points
  • il y a 10 mois
@Grand Sachem aux sages commentaires

Suffit déjà de regarder un ruck à sept et un ruck à quinze...

  • AKA
    43787 points
  • il y a 10 mois

Bla, bla, bla, bla! Et son président il est muet? Et le "docteur"? On s' en tape du poids (en senoirs) si le gars fait 140kg et ne met pas un pied devant l' autre il n' est pas bien dangereux par contre s' il en fait 125 et qu' il fait du 11" au 100m en crampons...

@AKA

Pour te répondre je dirais oui et non on ne s'en tape pas du poids,imagine toi la gueule dans un maul,ou a farfouiller a moitié plié pour chopper la gonfle et que le gonze de 140 kg te tombe sur le râble!tu va le sentir je pense!pour ma par je pèse 63 kg tout mouillé un peu plus d'équité a mon époque ne m'aurai pas dérangé!du coup j'esquivait,un bon moyen d'éviter les chocs!mais en phase arrêté c'est autre chose!et comme tu dit si le mec est véloce bonjours les dégâts!alors mettre en place des niveaux de poids impossible,l'équipe des marmules et l'équipe des freluquets dans un même clubs ça fait sourire!

Très intéressant mais pour cela il faut une volonté mondiale. Pour l'instant ce qui intéresse les diffuseurs ce sont les golgoths qui se foutent des gros tampons et des présidents qui font le nécessaire pour répondre à ça.
Il est certain que quand tu es une maman tu n'as pas envie que ta progéniture aille se faire dézinguer sur un stade.
Faisons le triste pari que la mort ne fera pas changer les règles, l'argent fait tourner la planète même celle qui est ovale

  • Heooo
    3840 points
  • il y a 10 mois

Mouais son avis sur le casque me laisse perplexe. Allez dire aux parents qui ont déjà des réticences à laisser leurs enfants pratiquer le rugby qu'ils n'ont plus le droit de porter un casque... ensuite tous les joueurs portants un casque ne se croient pas invincibles et ne font pas preuve d'un engagement excessif, au contraire, il y'en a simplement que ça rassure et ça ne change en rien leur manière de jouer. Enfin, le casque protège bel et bien de certains coups (un tête contre tête malencontreux par exemple), pour dire que les casques ne protègent pas du tout il faudrait l'avis de médecins: pourquoi des joueurs comme Ngatai ou Lambie se sont-ils mis à jouer avec des casques suite à des commotions répétées ? Je pense que le corps médical le leur à conseiller.

@Heooo

"pour dire que les casques ne protègent pas du tout il faudrait l'avis de médecins: pourquoi des joueurs comme Ngatai ou Lambie se sont-ils mis à jouer avec des casques suite à des commotions répétées "

L'avis des médecins c'est que ça ne protège pas des commotions cérébrales. Si tu veux faire une analogie plus parlante, mettre un casque pour protéger ton cerveau lors d'un choc cela revient à mettre du papier bulle autour de ta voiture, ne pas mettre ta ceinture et foncer dans un mur : cela t'évitera probablement de rayer ta carrosserie, mais cela ne t'empêchera pas de passer au travers du pare-brise.

Et si des joueurs se mettent à jouer avec un casque après des chocs à la tête (cela se voit aussi au foot), c'est justement pour l'aspect psychologique rassurant : "je suis protégé, je peux m'engager sans risque". Sauf que c'est un effet pervers, parce que tu n'es pas plus protégé mais tu t'engages davantage. Si cette mesure serait en effet mal reçue par certains parents, c'est parce que ces parents n'ont pas de connaissances sur ce qu'est une commotion et comment on peut s'en protéger. La solution ce n'est pas d'annuler la mesure, mais de faire de la pédagogie sur les commotions (et il serait grand temps d'en faire). Le casque, c'est 0 pour les commotions. C'est une protection "esthétique", qui permet d'éviter de te déchirer le cuir chevelu ou comme l'a dit Yandelug éviter le syndrome des oreilles en chou-fleur.

@Heooo

La commotion cérébrale c’est le cerveau qui heurte la boîte crânienne. Le casque ne protège pas comme on le voit au foot américain.
Florian Grill

@florianrugby

disons que casque "protège" les oreilles lors de frottements(en mêlée)...rassurant pour les gamins et leurs parents....si on pouvait zapper cette proposition...,quant aux autres ,on avance dans le bon sens;

  • FRLab
    37900 points
  • il y a 10 mois
@florianrugby

Salut mon Florian,
disons qu'il pourrait y avoir une mesure à deux vitesses et garder le port du casque possible chez les jeunes (jusqu'au cadets? minimes? histoire de rassurer les mamans). Et il ne faut pas négliger les hématomes sous duraux.
Sinon pour le plaquage je serais partisan d'aller plus loin. Au dessus de la ceinture, pénalité, au-dessus du ventre, jaune, au dessus de la poitrine, rouge.
Et pour les commentateurs qui pensent que c'est au niveau mondial que ça se décide et que donc on ne peut rien faire. Certes vous avez raison globalement. Mais la France pourrait montrer l'exemple et prendre l'initiative. Les autres suivent ou pas, mais ça vaut le coup d'être novateur. Il y a beaucoup d'exemples de règles qui ne s'appliquent qu'au top 14.
Bises
Fred

@FRLab

A minima il faut une grosse communication pour expliquer que le casque ne protège pas des commotions. La protection la plus importante c'est le protège dent.
Florian

  • Heooo
    3840 points
  • il y a 10 mois
@florianrugby

D'accord, donc inefficace contre les commotions mais ça n'enlève rien au fait qu'en interdire l'usage ne réglera aucun problème, et au contraire pourra en créer de nouveaux (peur accrue des parents, blessures à la tête, hors commotions, plus fréquentes...) A mon avis, il vaut mieux se concentrer sur les autres mesures proposées et en particulier celle consistant à changer la philosophie de jeu et revenir à rugby de mouvement. Le fait de passer à des catégories de poids pourrait également trouver un écho favorable chez les parents de jeunes joueurs ou futurs joueurs.

  • Pianto
    28716 points
  • il y a 10 mois

c'est intéressant.
Il y a un certain nombre de voeux pieux mais c'est intéressant...

  • Iyhel
    22770 points
  • il y a 10 mois

Tout ne serait parfait mais ce serait un bon début...

(pour ce qui est des packs à 900 kg, il me semble qu’à l’international c’est déjà le cas depuis une ou deux saisons)

  • Ahma
    73826 points
  • il y a 10 mois
@Iyhel

Je crois me souvenir qu'on a vu des packs à 920 kilos il y a plus de dix ans déjà.

  • Ahma
    73826 points
  • il y a 10 mois
@Ahma

A titre d'exemple, le pack sudafricain lors de la finale 2007 : 958 kilos !

  • Iyhel
    22770 points
  • il y a 10 mois
@Ahma

Oui mais c'était plutôt exceptionnel à l’époque ; aujourd'hui c’est presque le minimum.

Derniers articles

Réseaux Sociaux
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News