Dopage - Angleterre. La prise de stéroïdes anabolisants explose chez les jeunes rugbymen
Dopage. Angleterre. La prise de stéroïdes anabolisants explose.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
L'Agence anti-dopage britannique s'inquiète de voir la prise de stéroïdes anabolisants exploser chez les jeunes sportifs et notamment chez les rugbymen.
Le rugby français en plein questionnement suite à la parution du livre du journaliste sportif Pierre Ballester « Rugby à charges. L'enquête choc », c'est au tour de l'Angleterre de faire face à une très mauvaise publicité alors que la Coupe du monde approche à grands pas. Une enquête de l'Agence anti-dopage britannique a en effet révélé que « la prise de stéroïdes anabolisants a explosé dramatiquement ces dernières années » dans de nombreux sports. Et c'est le rugby qui est le plus touché puisque sur les 15 cas de dopage constatés, 13 concernent le rugby à XV ou à XIII. The Guardian, qui se fait l'écho du rapport de l'enquête, précise que 28 des 50 suspensions pour dopage touchent des joueurs de rugby. Pour Nicole Sapstead, directrice de l'UKad, le fait que l'on puisse facilement se procurer ce type de produit sur internet explique en grande partie ces chiffres.

Les jeunes, principaux consommateurs

Les jeunes sportifs, et donc les jeunes rugbymen à partir de 14 ans, en sont de gros consommateurs. Vivant dans l'espoir de devenir professionnel, ils n'hésitent parfois pas à franchir le pas. « Comme dans d'autres sports, ils sont prêts à repousser leurs limites par n'importe quel moyen pour être pris. » Les sportifs professionnels ne sont d'ailleurs pas dans le collimateur de l'agence, « avoir un test positif lors du mondial serait très étonnant ». C'est dans les niveaux inférieurs du sport que l'UKad focalise ses contrôles. En mai 2013, le fils de Craig Chalmers, ancien international écossais et ouvreur des Lions britanniques et irlandais, a été contrôlé positif à deux stéroïdes lors d’un rassemblement de l’équipe d’Écosse des moins de 20 ans, puis suspendu pendant deux ans. Preuve que cela ne touche pas que les inconnus.

Son père explique que ses entraîneurs lui disaient toujours qu'il n'était pas assez gros. Sous pression, il a fini par « prendre ce que ses amis prenaient », sans regarder ce que c'était ni réfléchir aux conséquences que cela pourrait avoir sur son organisme. « Ça montre à quel point j'avais envie de franchir ce palier. » Comme d'autres, il a commandé sur internet. « La plus grosse erreur de ma vie, commente-t-il. J'en ai seulement pris pendant une semaine. » Se rendant compte des effets sur sa santé, il a stoppé de lui-même. Son père ne préfère pas penser à ce qui aurait pu se passer s'il avait continué.

Crédit vidéo : World Rugby

« Ils jouent avec leur vie »

Nicole Sapstead considère que « ce n'est plus seulement un problème lié au sport ou au dopage mais véritablement de santé publique. Les responsables de l'éducation et de la santé doivent également s'impliquer. » La recherche de la performance sportive n'est pas d'ailleurs pas la seule raison qui pousse certains jeunes à se procurer des produits illégaux. Les professionnels de la santé en Grande-Bretagne s'inquiètent aussi de voir de plus en plus d'adolescents habitués des salles de sport prendre des stéroïdes de manière décomplexée afin de parvenir à leurs fins. « C'est très dangereux pour leur santé. Il nous arrive d'intercepter des colis dans lesquels nous pouvons voir que ce qui s'y trouve n'est pas du tout ce que la personne avait commandé. » Nicole Sapstead pointe du doigt ces laboratoires clandestins qui ne respectent absolument pas les normes de fabrication. « C'est jouer avec sa vie. » Comme d'autres en France, elle prône l'éducation des jeunes populations sur les dangers du dopage, et notamment des stéroïdes anabolisants. Elle estime que le rugby, sport de valeurs par excellence, se doit d'éduquer ses ouailles.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

En 2007 j'ai pu croiser les blacks pendant leur prépa. .. et franchement je m'attendais à voir vraiment de la viande. .du très très solide etc etc... et bien si ce sont des athlètes ce sont loin d'être tous des lomu bodybuildés
rien à voir avec les sud afs ou les anglais qui font limite peur
pour moi cette course à l armement est surtout significative dune certaine faiblesse technique et collective
cependant l'un et l'autre sont complémentaires. .on l'a oublié psa en est la preuve...pour compenser notre déficit technique on sélectionne des golgoths monotaches
On en ait encore à applaudir ou faire la holà quand un 2 e ligne ou un pilier fait 1passe sur 1 pas

Cela prouve une fois encore la "folie" du système ! Outre le modèle sociétal qui prône la réussite immédiate faisant fi du concept de tricherie (results only results on peut y rajouter peu importe par quels moyens !!) le personnel encadrant (parfois en panne d'idées, de créativité, d'innovation ect...) porte une part de responsabilités ! Edifiant à cet égard qu'1 Coach d'une équipe nationale U20 nous ressorte la ritournelle du manque de kilos. Et si on envisageait le Rugby sous un angle différent chez les jeunes ??? La masse musculaire aide dans la notion de défi, pas dans celle de contournement, de technique, d'intelligence de Jeu ! Peut-être sont-ce les voies à prioritairement exploiter dès le plus jeune âge ! Le Rugby y gagnera en propreté ET qualité ! Après tout nombreux sont ceux qui estiment que les prestations de Atonio en EDF sont très correctes mais qu'a t-on d'abord retenu ? Certes, sa capacité à franchir mais aussi et surtout sa qualité de passe, capacité à faire jouer après lui !! Et ca cela ne s'apprend pas dans un pot de poudre de perlimpinpin....

  • Fifou
    1097 points
  • il y a 5 ans

Malheureusement, ce phénomène ne va faire qu'empirer... A haut niveau, tu n'es que pion... Si tu ne corresponds pas ou ne fait pas le taf, y en a 10 derriere toi qui attendent...
Marche ou crève....

moi je pensais que chaque anglais devait absorber du wilko pour progresser
( bon certains ont pas dû prendre la bonne dose ! )

déjà dans Astérix contre les anglais
ils prennent une potion magique dans le thé
et les vaillants gaulois ont toutes les peines du monde ...

pas de danger les anabolisants ne traversent pas la Manche

Et après nos charmants amis Anglais nous expliquent qu'on est moins bien préparés physiquement et que l'on va manger samedi...

  • Nik
    516 points
  • il y a 5 ans

Il a une réaction vraiment digne pour le coup, il reconnait et explique sans détour.
La partie "je me renseignerai mieux pour savoir ce qui est légal" montre bien l’évolution des mentalités.
et le problème est au dela du rugby au final. Combien de personnes sont prêtes a prendre des produits pour que la muscu soit plus efficace? c'est assez américain ou australien a la base, mais cette mentalité est de plus en plus présente en Europe je trouve.

Assez d'accord sur la déresponsabilisation des coachs et des clubs, qui se contentent d'exiger des formats et des résultats aux tests physiques en fermant les yeux.

  • ced
    100447 points
  • il y a 5 ans

"Dopage - Angleterre. La prise de stéroïdes anabolisants explose chez les jeunes rugbymen"
non ? pas possible.

  • Fanch
    20579 points
  • il y a 5 ans

Dans l'histoire de Sam Chalmers, ce qui est insupportable, c'est qu'il est le seul à ramasser. Ces entraîneurs (pas tous, heureusement) qui piétinent les rêves d'un môme en lui disant qu'il n'est pas assez étoffé, assez rapide, assez quelque chose eux sont tranquilles, ils n'ont rien proposé, rien vendu, juste incité un ado à tricher avec sa santé, par leurs fines remarques, et rien ne l'interdit. Les apprentis sorciers qui ne soignent que leur comptes en banques en revendant leur dope,pardon, leurs compléments alimentaires ou optimiseurs de performances, continuent en toute impunité, parce que sur Internet, c'est le droit d'on ne sait plus quel pays qui s'applique et que la libre circulation de n'importe quelle marchandise c'est sacré.
Alors comme le problème est difficile à résoudre, on réprime le coupable plus facile à choper, le consommateur, on enrobe ça dans un discours pseudo-pédago: il faut éduquer et informer nos amis les djeunzs, bon sang mais bien sûr, on n'y avait jamais pensé! "La droque c'est mal les minots, mais toi là avec les épaules de serpent, il te manque 10kgs pour l'équipe première cadette, petit, alors tu dégages et tu reviendras quand t'auras une barbe de ZZ Top."

  • indy
    23083 points
  • il y a 5 ans

Mais ca peut pas arriver en France ... hein Mr Sella Blanco Rive and co !

C'est un phénomène hélas général pourquoi la France serait épargnée ? ....comme par le nuage radioactif de Tchernobyl ?

Ballester like this.

ça sent le procès en diffamation!!!!

Je comprends que les jeunes peuvent sauter les étapes pour jouer plus vite et plus fort , mais je pense que les paroles des encadrants , doivent non seulement les rassurer mais aussi leurs actes .......
Car pour autant que je sache ,les gamins aiment aussi la vie qui va avec ce sport !!!!

Ça reste triste tout ça et qu'elle que soit le sport...

  • Bine
    5078 points
  • il y a 5 ans

Tout est une question de préparation qu'ils disaient...

  • kou2tronche
  • il y a 5 ans

@MAFFIOU

Faut pas trop s'inquiéter.
C'est rien les protéines, gainers ou acides aminés. Tout ça c'est de la merde tu peux en filer à tes gamins d'ici quelques années (pour le grand): Les prot, c'est des morceaux de reste de viandes abattoirs lyophilisés, les gainers c'est du sucre ou de la farine et les acides aminés, des cheveux!
Bref de la perte d'argent... Les fabriquant se gavent sur la connerie humaine, comme nos politiques

La créatine: c'est pas dangereux et ça ne masque rien (contrairement à ce qu'on entend ou lit) en revanche c'est un premier pas vers les PEDs.

Les stéroïdes, d'ici 7, 8 ans ton grand pourra s'en procurer et ça c'est grave en revanche. Tu dois rester vigilent aux effets suivants: prise de masse rapide, saute d'humeur, acnés dos et visage virulents, ses tétons gonflés.

Hormones de croissance: peu de risque car peu utile pour le rugby et autre sport d'endurance. hyper dangereux cependant.

Pour la muscu: je suis très emmerdé ma position est ambiguë car tu dois en faire pour jouer, au moins pour ne pas te blesser au premier tampon. Mais pour en faire correctement, il faut un accompagnateur possédant un BE muscu, les risques sont assez importants.

Dans 20 ans on se dopera tous pour rester jeune et beau, ce sera devenu un business légal, surement moins amateur et donc moins dangereux.

J'ai joue en Senior pendant 4 ou 5 ans en Angleterre, grosso modo equivalent a la 1ere serie apres avoir joue en France au meme niveau pendant 4 ans...

L'entrainement des gamins etaient en meme temps que celui des seniors un soir par semaine, et j'ai hallucine de voir des momes de 14-15 ans se bourrer de proteines... J'ai jamais rien vu de plus serieux, mais ca plus la muscu de dingo aussi jeune me font questionner la nature du sport et si c'est le sport pour mes gamins. J'aime bien James Haskell, mais pas la meilleur reference pour nos enfants...

En senior, il y avait peut etre 2 ou 3 gym monkeys sur 60 joueurs (pietres rugbymen en plus), donc probleme beaucoup moins prevalent chez les plus ages... Maintenant, ca doit surement varier pas mal d'un club a l'autre. Jamais vu ca non-plus en club de campagne savoyarde en France, on etait dope aux diots et au petit blanc: Pas terrible pour les resultats, mais bien pour la fete!

Aujourd'hui mes deux garcons jouent (11 et 6 ans) mais je fais parti de l'equipe de coach, pour passer du temps avec eux, mais aussi pour garder un oeil sur ces derives...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News