Avant la Coupe du monde, le XV de France fait-il (un peu) rêver à l'étranger ?
Coupe du monde - Antoine Dupont, un joueur surveillé au sein du XV de France.
Le XV de France entre dans la Coupe du monde samedi face à l'Argentine. Comment la France est-elle perçue dans les médias avant le coup d'envoi ?

Une poignée de jours sépare le XV de France de son premier match de la Coupe du monde au Japon face à l'Argentine. Mais on ne sait toujours pas quoi attendre de cette équipe. Une constante avec les Bleus. "Les temps ont changé, mais quand il s'agit d'évoquer la France, ses adversaires emploient toujours le même mot : imprévisible", peut-on lire dans The Guardian. De quoi interroger puisque les Tricolores n'ont guère surpris grand monde depuis des années, leurs supporters doutant même de les voir émerger de leur poule. "Ils ont pratiquement perdu tout espoir de ressentir à nouveau ce frisson palpitant produit par une victoire inattendue et héroïque, celle qui nourrit des rêves depuis des décennies." La dernière fois ? C'était en finale du Mondial 2011. Depuis, la France n'a remporté que 34 de ses 89 matchs.

Alors que la poussière s'accumule sur le stock de tels souvenirs, l'amertume a grandi.

Le XV de France est loin des standards mondiaux avec seulement 46 % de victoires sous Saint-André et 36 % sous les ordres de ses successeurs Novès et Brunel.  La révolte, le mode commando ne suffisent plus à faire rêver. "Le rugby lent et laborieux du Top 14" est mis en cause, tout comme les entraîneurs qui n'ont pas su prendre le virage du jeu qui va de plus en plus vite et installer des joueurs dans la continuité, en particulier à la charnière, l'un des maux tricolores.

13
Au cours des quatre dernières années, Camille Lopez et Baptiste Serin, les joueurs les plus souvent sélectionnés à l'ouverture et à la mêlée, ont chacun joué seulement 13 matchs et pas toujours ensemble. A titre de comparaison, Owen Farrell, George Ford et Ben Youngs, ont débuté respectivement 35, 30 et 30 des 42 matches joués par l'Angleterre depuis 2016. Des stats qui font mal. 

"Ils constituent également la meilleure équipe à ne jamais avoir remporté la Coupe du Monde, malgré des attentes parfois largement dépassées - on se souvient bien de 2011 -, mais on ne leur accorde aucune confiance pour réussir au Japon." Planet Rugby place cependant la France dans le même chapeau que l'Angleterre et l'Argentine dans cette poule. D'aucuns auraient cependant mis les Bleus dans celui des outsiders avec les Tonga et les USA. Ce qui peut faire la différence, c'est la qualité de certains de ses éléments, Antoine Dupont en tête. Titulaire en puissance, "sa rapidité, son contrôle et sa capacité de décision seront déterminants pour Les Bleus."Un Tricolore s'invite dans le Top 25 des meilleurs joueurs de la Coupe mondeUn Tricolore s'invite dans le Top 25 des meilleurs joueurs de la Coupe monde

Son entraîneur à Toulouse, Ugo Mola, le compare parfois à Pippo Inzaghi, ancien avant-centre milanais, car ils partagent un goût pour le fait de marquer, un instinct d'anticipation ainsi qu'un sens aigu du positionnement et du mouvement. Dupont a le chic pour apparaître au bon endroit pour finir les choses. Ses mouvements inspirés peuvent parfois désorganiser le collectif mais sont néanmoins précieux.

The Guardian estime également que Camille Chat et Damian Penaud seront des joueurs clé. Le premier de par son agressivité en défense comme en attaque, sa capacité à créer des brèches et son envie sur le pré. Le second a encore du travail à faire en défense, mais il faut surveiller ses attaques dévastatrices. "Il excelle à la passe des deux côtés, possède un coup de pied énorme et la capacité de changer de direction quand l'adversaire s'y attend le moins." Planet Rugby d'évoquer Alivereti Raka tout en doutant de sa capacité à répondre présent sur cet événement contrairement à Grégory Alldritt.

A près de 115 kilos, Alldritt est évidemment un joueur puissant, mais il est également incroyablement mobile et convient bien au poste de numéro 8. Le Rochelais de 22 ans peut aussi jouer flanker si Jacques Brunel préfère l'expérimenté Louis Picamoles plus à l'arrière de la mêlée. Mais de toute façon, nous prédisons de grandes choses du talentueux porteur de ballon.

Une chose est sûre, le visage présenté par le XV de France dépendra des joueurs qui seront sur le pré. "Comme toujours, la cohérence est cruciale pour la France et c’est quelque chose qui lui fait défaut depuis longtemps. Brunel doit établir un XV de départ, bien que personne ne sache vraiment qui prend les décisions en matière de gestion maintenant que Fabien Galthié a rejoint le staff", lance Rugby World.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Bon, ils ont ciblé les têtes de gondole ( j'aurais ajouté Ntamack ) mais Chat, yé né comprends pas...

  • gjc
    3753 points
  • il y a 1 mois

La stat de 13 sélections sur 4 ans pour Serin et Lopez est frappante, mais la situation n'est pas comparable à l'Angleterre. Les blessures de Parra et Machenaud, les grandes déceptions Trinh-Duc et Plisson, le météore Dupont ont rendu les choses difficiles pour Novès et Brunel.
On peut même dire que Brunel a privilégié la cohérence à la forme du moment en donnant du temps de jeu à Ntamack et en fermant la porte à Bézy ou Couilloud.

D'ailleurs après Youngs l'Angleterre a un deuxième demi de mêlée avec juste 2 sélections, détail que le Guardian a oublié de mentionner...

  • gjc
    3753 points
  • il y a 1 mois
@gjc

par rendre difficile je veux dire dans la quête de la continuité des sélections, sinon l'émergence de Dupont rend plutôt les choses faciles!

@gjc

Le problème c'est que dès qu'on a un "pépite" on le balance titulaire, là ou l'Angleterre, la NZ ou l'Irlande privilégient la continuité.
Sans dire qu'un tel est meilleur qu'un autre, c'est quand même plus rassurant d'avoir une charnière qui se connait avec 2 bons joueurs, que 2 excellents joueurs qui ont jamais joué ensemble.

  • gjc
    3753 points
  • il y a 1 mois
@Bedaine Barrette

Les meilleurs nations ne changent pas une équipe qui gagne!

A la charnière Dupont est aujourd'hui titulaire, aurait-il fallu le sacrifier au profit de Serin? Pour Ntamack on aurait pu attendre et donner plus de chance à Belleau. Je pense qu'il paie non seulement Edimbourg mais aussi les pénalités cruciales ratées contre le Japon en 2017 et l'Irlande en 2018.

C'est vrai que le manque d'automatismes ces 4 dernières années vient en partie de choix, comme écarter le 9 installé, Parra, et sélectionner les 2 "pépites". Mais il y a aussi beaucoup de facteurs extérieurs aux sélectionneurs : blessures (Trinh-Duc, Lopez, Machenaud, Parra), contre-performances (Trinh-Duc, Plisson, dans une moindre mesure Bézy et Doussain) et l'incident d'Edimbourg (Belleau).

@gjc

Non non je dis pas qu'il fallait sacrifier Dupont, mais que ces mecs là si on avait une vision moins court termiste, on leur ferait faire 20/30 matchs en remplaçant histoire qu'ils soient déjà à l'aise dans l'équipe avant d'en faire des titulaires indiscutables.On a mis des mecs direct titulaires (bezy par exemple) en attendant des miracles de leur part, et ils se sont viandés. Si on leur avait laissé du temps, on aurait peut etre pas eu ces "contre-performances".
Et aujourd'hui on fait pareil avec NTamack, qui se retrouve titu sans vraiment avoir joué 10 depuis en moment. J'espère pour lui qu'il fera un bon match, mais on les mets pas da d les meilleurs conditions.
Quant au fait de ne pas changer une équipe qui gagne, je pense que c'est au contraire le fait d'avoir des mecs stables qui amène ces équipes à gagner plus que nous.

Commençons déjà par les enquiquiner un peu les Anglois ce sera pas si mal...Pour les faire rêver on verra ça plus tard !

Oui, le XV de France fait rêver à l'étranger !
surtout les supporters anglais et argentins qui rêvent raisonnablement et objectivement à la qualification de leur équipe favorite. Espérons que l'équipe de France...

  • dusqual
    28140 points
  • il y a 1 mois
@Garou-gorille

je pense comme eux qu'on a nos chances. on est clairement pas favoris, mais les matches de prépa ont montré que pour la première fois depuis noves, on avait avancé. on a enfin une défense qui ressemble à quelque chose, une conquête plus à même de rivaliser...
faudra voir mais sur un concours de circonstance malheureux, les anglais pourraient même se retrouver éliminés...
si y a un truc que le japon m'a appris, c'est qu'il faut jamais présager de ce qui va se passer en cdm. et s'il me l'a pas vraiment appris, il l'a lourdement confirmé.
or si la france a pas été capable d'être régulière ces dernières années, elle fait partie de ces équipes qui peuvent faire un coup. et franchement, battre les argentins, c'est à notre portée. encore une fois, on est pas favoris, mais on a clairement nos chances. l'angleterre, je dis pas, ils nous attendrons de pied ferme, j'y crois vraiment pas. les argentins ont montré qu'ils étaient capables de battre des grosses cylindrées en rugby championship, ils pourraient peut être se payer les anglais. bref rien n'est écrit

@dusqual

On parle toujours de l'EDF comme imprévisible et tu parles du fait qu'on est capable de faire "un coup" mais ça fait combien de temps que l'EDF n'a pas fait "de coup", à savoir battre une équipe du haut de tableau de l'hémisphère nord chez elle, ou une équipe du sud chez nous ?
La réputation de l'EDF capable de battre tout le monde j'ai un peu l'impression qu'on la cherche depuis 4-8 ans.
Personnellement j'en ai un peu marre qu'on se dise que l'alignement des planètes est toujours possible quand les dernières années nous montrent que non, on arrive éventuellement à accrocher, mais on perds au final.

  • dusqual
    28140 points
  • il y a 1 mois
@Bro que j'aime

alors y a une différence entre être capable de battre tout le monde et faire un coup. les bleus imprévisibles, les vrais, étaient capables de battre tout le monde. nos bleus actuels ont les moyens au mieux de surprendre une équipe et de faire un coup.
les anglais comme les argentins, on les a battus l'an dernier si je ne m'abuse. c'est pas si vieux. et franchement, ils étaient à des lieues de leur niveau en match de prépa.

@dusqual

Cette année, les Anglais pas vraiment non (44-8 en 2019). On les bat à la maison en 2018, année où les anglais étaient franchement pas terribles (5ème).

On a peut être pas la même définition du coup et de l'exploit, mais battre les argentins chez nous n'est pas pour moi un "coup" et je pense que le match de samedi est ouvert même si je trouve étrange sur le match quasiment le plus important, d'aligner des joueurs qui n'ont pas joué pour certains depuis 4-5 mois.

Je ne dis pas qu'il est impossible qu'on batte les anglais, mais faut commencer à chercher loin les matchs où l'EDF a surpris le pronostic en sortant un membre du top 5.
Depuis 2011 on a battu une fois l'Australie (en 2012) dans le trio des équipes Afrique du Sud, Australie, Nouvelle Zélande.
On bat 1 fois les Irlandais dans le même laps de temps (2 matchs nuls et 5 défaites).
1 fois les Gallois (pour 7 défaites).
3 fois les Anglais ( pour 7 défaites aussi car 2 test-matches pre CDM 2015).
Aucune de ces victoires ne se fait à l'extérieur.

Bref les "coups" on en fait plus beaucoup.

  • dusqual
    28140 points
  • il y a 1 mois
@Bro que j'aime

ah mais je dis pas qu'on en fait beaucoup. et le constat, il est le même pour moi. sauf que quand t'as le niveau qu'on avait l'an dernier, battre les argentins chez nous beh c'est déjà faire un coup parce que l'an dernier on était pas capable de faire un match sur 80 minutes. alors que cette année, on en a les capacités.

@dusqual

C'est sans doute une histoire d'impressions, mais je n'ai pas le même ressenti que toi sur nos matchs de préparation.
Face à des oppositions même moyennement fortes, comme l’écosse chez elle, on y arrive plus. On a surement plus de caisse qu'avant, mais ça sera aussi le cas des autres équipes qui ont elles aussi bossé en préparation.
Après j'espère (vraiment) me tromper et être un peu surpris par le XV de France mais je ne suis pas très optimiste. On peut battre l'argentine, mais j'ai peur qu'on s'incline en quart quelque soit l'opposition.

  • dusqual
    28140 points
  • il y a 1 mois
@Bro que j'aime

arf, moi non plus je suis pas très optimiste... comment l'être?
par contre, je pense qu'on a une chance de sortir de la poule contrairement à après le tournoi.
et déjà au vu de notre niveau depuis la dernière cdm, ce sera déjà pas mal. par contre en effet, passer les 1/4, ça risque d'être très compliqué si on y arrive.

@dusqual

T'es sérieux avec les matchs avec les matchs de préparation ? On n'a rien vu de mieux face à des équipes aussi faibles que nous.

  • dusqual
    28140 points
  • il y a 1 mois
@legascontcheque

moi j'ai vu un ensemble bien plus cohérent. tu peux ne pas être d'accord avec moi, mais petite question, ça fait combien de temps qu'on a pas mis plus de 45 points à l'italie?
ça fait presque 10 ans.
alors peut être qu'en effet, c'était des équipes au mieux de notre niveau, mais les résultats produits par le xv de france étaient le minimum pour pouvoir prétendre à sortir des poules.
c'est exactement ce qu'il fallait produire pour s'acheter une crédibilité à mes yeux. et pourtant avant les tests, je craignais même les usa...

Coucou les gars, je vais faire mon chieur : titulaire en puissance, ça veut juste dire qu'il a le potentiel pour devenir titulaire. C'est une simple distinction étymologique, qui ne veut absolument pas dire "titulaire indiscutable", comme vous semblez vouloir l'indiquer. En gros, "en puissance" = qui en a le pouvoir. Pouvoir de fait, pouvoir de droit ou pouvoir moral (mais j'emmerde Kant de toute façon).

  • kob
    1732 points
  • il y a 1 mois
@Yann Béli

Surtout que pour le coup, il est titulaire en acte le Dupont.

  • Ahma
    80827 points
  • il y a 1 mois
@Yann Béli

À sa décharge, le Rugbynistère n'est pas le seul à faire l'erreur, qui est systématiquement commise par tous les journalistes, sportifs ou pas.
Pour ma part j'avais relevé mais eu la flemme d'intervenir, donc merci (je ne sais pas si la question decoupcasque était ironique, en tout cas comme ça c'est fait).

@Yann Béli

Est-ce que quelqu'un t'a déjà remercié pour ce genre de commentaire ? J'entend dans la vie de tous les jours ou sur ce site.

@coupdecasque

Oui, juste au-dessus. C’est pas dit méchamment ou pour faire supérieur, c’est simplement une correction pour éviter un contresens. Je sais bien que la frontière est fine entre correcteur et grammar nazi, pardon si je donne l’impression de tomber du mauvais côté. Par ailleurs, il m’arrive de rédiger des articles pour le Rugbynistère (et même d’y laisser des fautes)

@Yann Béli

Ngolo Kanté joue au rugby ?

@Un riz savant scie

D'ailleurs, j'ai un trou : comment il s'appelle, Kante ?

  • No2
    5017 points
  • il y a 1 mois
@Yann Béli

Il était plutôt (em)manuel pour un philosophe😊

@No2

Manuel, Kant ? Sans doute puisque il est vraisemblablement mort puceau...

@lelinzhou

Mon prof de philo qui était alsacien, donc kantien par vocation, nous racontait qu'y-celui se rendait régulièrement au bordel à Königsberg. Je dis ça, je dis rien.

@Un riz savant scie

Il ne faut jamais croire les profs de philo, le mien faisait de Kant un modèle (?) de chasteté et c'est une thèse universelle à laquelle j'adhère. Quoiqu'il en soit si tu peut trouver un seul lien faisant de Kant un habitué des bordels je suis preneur.

@Yann Béli

Sospi ?

  • cahues
    106869 points
  • il y a 1 mois

Faut bien rêver ! .Je n'ose pas penser une seule seconde que la coupe du monde s’arrêtera déjà samedi avant midi.

  • gregi
    3161 points
  • il y a 1 mois
@cahues

La coupe du monde c'est sur que non, le parcours de l'équipe de France, c'est pas dit.

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
News