Arbitrage. Sécurité des joueurs, vidéo, Franck Maciello fait le point sur la saison à venir
Franck Maciello est revenu en détails sur les directives pour la saison à venir.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Franck Maciello, le directeur national de l'arbitrage est revenu sur les prochains ajustements à faire pour la saison à venir dans un entretien accordé à Sud Ouest.

Dans un long entretien accordé à Sud Ouest, le directeur national de l'arbitrage Franck Maciello est revenu sur les directives concernant la saison 2021/2022. Avec la mise en place de nouvelles règles comme le 50/22, il espère notamment ne pas trop voir d'échanges de jeu au pied : ''Nous espérons que ces règles permettront d'aérer, de fluidifier le jeu en libérant des espaces avec un premier rideau défensif bien moins dense. Mais il ne faudrait pas non plus que cela conduise à des matchs de ''ping-pong rugby''. Concernant le jeu au sol, Franck Maciello indique que les règles seront les mêmes par rapport aux années passées. Toujours pour Sud Ouest, il précise : ''Ce sont les mêmes que l'an passé au niveau du jeu au sol. On demande au plaqué de mettre le ballon à disposition mais aussi au plaqueur de sortir ''est ouest'' pour permettre la continuité du jeu et on demande aux soutiens de faire l'effort d'arriver et de jouer debout. On peut comprendre qu'un joueur perde ses appuis mais il doit immédiatement se relever et ne pas empêcher la continuité du jeu.'' Ce dernier termine en affirmant que l'accent sera mis sur les hors-jeu que ce soit sur les phases statiques ou dans le jeu courant mais également sur le jeu déloyal. 

RUGBY. Règle 50/22 : vers la multiplication des ''5/8'' dans un avenir proche ?RUGBY. Règle 50/22 : vers la multiplication des ''5/8'' dans un avenir proche ?

Le directeur national de l'arbitrage a ensuite abordé le sujet primordial de la santé des joueurs, affirmant que ''notre priorité restera de préserver l'intégrité physique des joueurs''. Avant enfin, d'évoquer ce que certains considèrent comme le fléau du rugby actuel, la vidéo. Outil néanmoins malgré les dires devenu indispensable, mais qui peut parfois être utilisé à l'excès. Maciello poursuit : ''Ce que nous avons donné comme consigne, c'est de faire confiance aux hommes. Le débat sur l'utilisation de la vidéo ressort chaque année. Effectivement, un arbitre doit prendre ses responsabilités mais il ne doit pas oublier qu'il a une aide possible avec la vidéo et cette aide doit permettre de prendre la bonne décision. L'arbitre est toujours placé entre le marteau et l'enclume. Quand un arbitre utilise la vidéo, parfois on lui reproche de hacher le jeu. Mais quand il ne l'utilise pas et que cela a une incidence, on lui demande pourquoi il n'a pas eu recours à la vidéo. Il faut trouver le juste équilibre''. Voilà qui a le mérite d'être clair. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Snark
    8102 points
  • il y a 1 mois

"Voilà qui a le mérite d'être clair" ...et d'être tout sauf simple à mettre en œuvre.

  • CEVEN
    186262 points
  • il y a 1 mois

[alerte modération]
Franck Maciello (nonobstant le respect dû à son rang) illustre à merveille la langue de bois qui discrédite l'Ovalie.
Le fiston me souffle " Suce-Boulisme level ++"
Le mec du sérail incapable de proposer un vision claire et circonstanciée (engagée ?) sur le jeu et ses dérives.
Mais plein de bonnes intentions le valet ...

  • papidol
    5416 points
  • il y a 1 mois

Maciello c'est celui qui nous a gâché tant de matchs ?

@papidol

Oui, il adorait "faire le show" ! Et c'était très gonflant 😕

Ben le juste équilibre est facile à trouver : l'arbitre n'utilise pas la vidéo et on ne lui demande pas pourquoi il ne l'a pas fait.

@lelinzhou

Et on fait la correction des obstructions après le match, de façon systématique par rapport à ce qui se fait déjà aujourd'hui...
Parce que refiler un carton rouge sans la vidéo, il va y avoir du rififi sur le pré!

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
Ecrit par vous !
News
Transferts
News