[Analyse] L'essai de Sébastien Bézy contre Toulon était-il légal ?
Holmes était-il en faute ?
On est tous passés à côté, et pourtant. L'essai de Sébastien Bézy face à Toulon pose des questions.

Les techniciens de la touche et les arbitres ont jeté un oeil plus particulier sur l’alignement de la 14e minute entre le Stade Toulousain et Toulon. La touche a été un secteur assez peu maîtrisé par les Rouge et Noir ce dimanche avec 63% de réussite sur leurs propres lancers mais il faut noter que le seul essai des Toulousains vient d’une touche... pourtant assez mal maîtrisée. Elle est intéressante d’un point de vue tactique !

Cet article a pour but d'analyser cette séquence de jeu bien réfléchie par le staff toulousain et non d'incriminer l'arbitrage. Il est bien plus facile d'analyser à froid cette action très difficile à percevoir en direct pour les acteurs.

Temps 1 : Mettre Sébastien Bézy en premier joueur de l’alignement et Zack Holmes en position de relayeur au fond.

Temps 2 : Sébastien Bézy quitte rapidement l’alignement et Zack Holmes recule rapidement. Baptiste Serin en fond d’alignement surveille son vis-à-vis.

Sébastien Bézy a-t-il le droit de quitter l’alignement alors que la touche n’est pas terminée ?

Point Arbitrage :

Dédé Puildébut : La réponse est OUI détaillée dans la règle 18.29.d : “Une fois l’alignement commencé, un joueur dans l’alignement peut quitter l’alignement afin d’être en position de recevoir le ballon, à condition qu’il reste à moins de 10 mètres de la marque de la touche et qu’il continue de se déplacer jusqu’à ce que l’alignement prenne fin”.

Mais la règle N°18.38 précise que : “Sauf pour aller occuper la position inoccupée de relayeur, aucun joueur de l’alignement ne peut quitter l’alignement avant qu’il ait pris fin. Sanction : Pénalité”

La position de relayeur étant occupée par Zack Holmes, l’action de Bézy semble répréhensible.

Zack Holmes a-t-il le droit de reculer ?

Point Arbitrage :

Dédé Puildébut : La réponse est OUI mais il doit rester entre les 5m et les 15m. Réponse détaillée dans la règle 18.16 : "Si une équipe choisit d’avoir un relayeur, ce joueur doit se tenir à au moins deux mètres de ses partenaires dans l’alignement, et entre la ligne des 5 mètres et celle des 15 mètres. Chaque équipe ne peut avoir qu’un seul relayeur. Sanction : Coup franc”

Il a donc le droit de reculer mais il reste le relayeur de l’alignement toulousain. Les joueurs sont ensuite libres de leur déplacement une fois que l’alignement est terminé.

Temps 3 : L’alignement est terminé

Quand est-ce que l’alignement est terminé ?

Point Arbitrage :

Dédé Puildébut : dans ce cas, l’alignement prend fin lorsque le ballon quitte l’alignement, donc quand il quitte les mains de Kaino.

On voit à l’image que Baptiste Serin a quitté les 15m et donc l’alignement pour défendre sur Zack Holmes qui l’a également quitté (un peu trop tôt).

Temps 4 : L’intervalle

Baptiste Serin a donc glissé et Sébastien Bézy se jette dans l’intervalle laissé par le talonneur Etrillard (fond d’alignement) qui a participé au bloc saut de Parisse. Pas facile pour les joueurs toulonnais de se frayer un chemin à travers l’alignement toulousain à l’image de Castets qui se retrouve entre Bézy et les Toulonnais

Doit-on refuser cet essai ?

À la lecture de la règle pure, il semblerait que OUI. L’arbitrage est l’art subtil de trier entre les fautes vénielles et celles qui ont une incidence importante mais il se pose également la question de la compréhension d’une décision. L’analyse de cette action n’est possible qu’à la vidéo (donc uniquement sur des essais) car l’arbitre du centre ne regarde pas ces mouvements, trop concentré par l’alignement lui-même.  

Il faut répondre à la question, doit-on refuser un essai pour une raison connue de 0,001 %  ? La direction nationale de l’arbitrage se saisira certainement du sujet... et les entraîneurs aussi.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Si on lit la règle il n’y a pas de question à se poser. Ce n’est pas écrit que le relayeur puisse partir de sa position. Il doit être à deux mètres de ses coéquipiers de l’alignement.

  • Jak3192
    55114 points
  • il y a 3 mois

Le Stade, c'est des tricheurs !!!

Mais en tout cas,
pour tricher sans se faire gauler,
ils vont chercher loin, loin, loin, loin,...., loin

Question: qui est le génie qui a "inventé" cette touche ?
le Spé Touche de ST ?
mais c'est lequel ?

@Jak3192

Dans les archives du stade on a trouvé la même combinaison contre Clermont il y a 2 ans !
Laurent Thuery et Régis sonnes doivent bosser sur ce secteur

De toute façon, si l'on chipote, il est évident que l'essai n'est pas légal, comme tout ce qui concerne le jeu de rugby. En effet il n'y a pas de loi mais un ensemble de règles qui se nomme règlement 😀. Donc ce n'est ni légal, ni illégal, mais réglementaire ou non CQFD 😛

@Papypatou

Tu as raison !

  • Utilisateur anonyme
  • il y a 3 mois
@Papypatou

Le commentaire a été supprimé par son auteur.

@coupdecasque

Je crois que vous n'avez pas compris mon commentaire qui ne portait que sur la notion d'illégalité dans le titre de l'article 🙂

  • to7
    14178 points
  • il y a 3 mois

en tous cas c'est tellement malin et et bien exécuté que même en étant illicite c'est assez admirable; maintenant si les coachs toulousains sont vraiment des génies ils nous pondent une autre combinaison avec Bezy dans l'alignement pour s'en servir comme leurre cette fois, en profitant que ça va forcément focaliser l'attention de la défense et du corps arbitral

le seul reproche qu'on puisse faire aux toulonnais c'est que voir un 9 dans l'alignement, ça augure forcément un coup tordu

Ce que je trouve étonnant sur cette touche, c'est que le RCT semble en sous nombre : 7 contre 8 en comptant les "3" relayeurs.
On pourrait émettre l'hypothèse que Holmes n'est pas relayeur mais en surnombre donc sort de l'alignement, un peu tard certes car après (ou en même temps) que le lancé, ce qui rend l'essai parfaitement valable

  • Ahma
    90957 points
  • il y a 3 mois
@Jonathan Sextoy

C'est un lancer toulousain, ils ont le droit d'être plus nombreux que l'équipe adverse, c'est dans l'autre sens que c'est interdit.

@Ahma

Je vais faire mon petit maniaque, mais ce n'est pas les joueurs du camp qui bénéficie du lancer qui ont "le droit d'être plus nombreux que l'équipe adverse" mais les autres qui ont le droit d'être moins nombreux.

  • Ahma
    90957 points
  • il y a 3 mois
@lelinzhou

Il me semble que pour un maniaque cette façon de présenter la règle est moins opportune que la mienne par rapport à la question de départ : le Stade est-il en faute parce qu'il est en surnombre ? Relever que c'est autorisé est juste, et répond à la question. Noter que l'équipe adverse a le droit d'impliquer moins de joueurs est juste également, mais hors sujet.

il y a beaucoup de semble , semblerait dans cette analyse, ce qui est sur c'est que serin n'a vu que son numéro.

@Pianto
Oh tu sais ce qu'ils te disent les balourds d'avants ???☺😉

Vous ne voudriez pas analyser le match de PAU de la même manière votre article serais plus copieux .....

  • naia83
    2966 points
  • il y a 3 mois

difficile pour l arbitre de tout voir on peut pas lui en vouloir.....disons que cet essai "litigieux" compense l essai jugé aussi "litigieux" (par certains) de Carbonel.........finalement le match nul semblait inéluctable...et pour le spectacle s est bien qu ils aient été accordés tous les deux plutôt que refusés.....

@naia83

Tout à fait, je préfère voir des essais "litigieux" comme ceux-ci plutôt qu'un match sans essai.

@ketamine

Oui moi aussi. Sur l'essai de Bezy et celui de Carbonel, je trouve qu'on chipote un peu trop. Tout analyser reviendrait à ne plus jouer beaucoup au profit de très longues séquences videos.
Pour ceux que ça intéresse, il y a le football américain...
L'essai de Bezy ou celui de Carbonel auraient pu être refusés par certains arbitres et on aurait de toute façon chipoté dans l'autre sens en disant qu'ils auraient pu être accordés. Alors vive le jeu et vive les essais tant que l'on ne parle pas de fautes grossières.

"doit-on refuser un essai pour une raison connue de 0,001 % ?"
ben si t'arbitres en fonction des mecs dans le stade ça va faire pas beaucoup de victoires à l'extérieur

@Dormeur 15

L'article ne parle pas des gens du Stade mais de toutes les parties prenantes du rugby. Je suis bien curieux de savoir combien de personnes avaient identifié cette séquence !

@Maxime Rouquié

C'est marrant parce que si l'on m'avait demandé si c'était possible de sortir ton relayeur et de décrocher un mec de l'alignement pour prendre sa place j'aurais trouvé évident que c'est interdit, mais dans le match je ne l'ai même pas vu. Pourtant c'est limpide.

  • Mat RCK
    6929 points
  • il y a 3 mois
@Team Viscères

Es tu totalement objectif devant un match du ST ? Surtout quand Jauzion est titulaire 😉

@Maxime Rouquié

Je pense que peu d’arbitres le choperaient en direct mais la règle me semble connue (au moins des arbitres)

@Maxime Rouquié

C'était pour caricaturer ce propos qui revient à dire : on n'applique pas une règle que personne ne connaît
On peut changer la règle mais tant qu'elle existe il faut l'appliquer
Par ailleurs je ne parle pas des gens du Stade mais des gens dans un stade

Quelle belle combinaison !
Timing, précision, filouterie, réussite, il y avait tout !

  • Pianto
    35260 points
  • il y a 3 mois

Donc si Bézy se lance le long de l'alignement et fait la même action, c'est à peu près pareil sauf qu'il n'y a pas de faute. Après tout c'est ce qu'avait fait Woodcock au milieu de notre alignement en finale de coupe du monde.

Donc le problème c'est que ces balourds d'avants s’agglutinent comme des cons autour des blocs de saut au lieu de défendre sur des mecs qui courent parce que c'est fatigant. (pas taper)

Le reste n'est que littérature.

Pour continuer cette tactique, il suffit de ne pas quitter l'alignement mais de se lancer au près, la passe est moins facile mais je pense qu'on est dans la règle.

@Pianto

La règle 18.38 existait elle en 2011 ?

@Pianto

Pour que Bézy puisse faire exactement la même action, il aurait fallu que Holmes ne soit pas positionné en relayeur au début. Il y a double faute: premièrement Holmes sort de l'alignement avant la fin (même si Serin fait de même) et deuxièmement Bézy quitte l'alignement pour prendre la place du relayeur alors qu'elle était déjà occupée.

Mais du coup sans Holmes en leurre qui aspire Serin, il n'y a pas probablement pas de porte créée (peu de chances que Serin ne suive pas Bézy) et pas de coup d'éclat toulousain.

  • epa
    36652 points
  • il y a 3 mois
@Team Viscères

Double fautes, c'est au tennis, tu exagères. Une faute c'est déjà pas mal. Si Holmes sort de l'alignement la place du relayeur n'est plus occupée donc Bézy ne fait pas de faute. Ou alors tu fais l'inverse, tu laisses Holmes en position de relayeur et là c'est Bézy qui fait la faute. (plus facilement repérable par l'arbitre)

@epa

Holmes n'a pas le droit de sortir de l'alignement puisqu'il en fait partie mais le fait. Bézy n'a pas le droit de quitter sa ligne puisqu'il y a déjà un relayeur mais le fait. Cela fait bien deux fautes même si l'arbitre n'en aurait sifflé qu'une.
La question n'est pas de savoir si Holmes est toujours positionné en relayeur quand Bézy sort de sa ligne mais de savoir si le Stade a choisi de positionner un relayeur avant le début de la touche. Puisque cela a été fait, la place de relayeur est occupée et personne n'a le droit de devenir relayeur en cours de touche, même si le relayeur original est sorti (de toute façon il n'en a pas le droit). Pour une combinaison où tu décroches un joueur de l'alignement (ou le lanceur en position de relayeur), tu dois commencer ta touche sans relayeur. C'est cela la notion de "place de relayeur inoccupée".

  • Pianto
    35260 points
  • il y a 3 mois
@Team Viscères

Cela signifie-t-il que le receveur n'a le droit de donner la balle qu'au relayeur et à aucun autre joueur quand il est en l'air ?
Il est interdit de dévier la balle et qu'elle soit prise par un joueur de l'alignement ?

@Pianto

Les joueurs de l'alignement peuvent donner la balle ou la dévier pour n'importe quel joueur (autant dans que hors alignement), tant que celui-ci respecte les règles de placement. Le relayeur porte ce nom parce que son positionnement en fait le lien entre l'alignement et les joueurs ne participant pas à la touche, mais rien n'oblige de passer par lui. C'est par exemple le cas sur la combinaison classique où le lanceur joue court sur le premier joueur de l'alignement qui lui remet aussitôt pour essayer de se faire la malle dans le couloir (combinaison "Ibanez").

  • Pianto
    35260 points
  • il y a 3 mois
@Team Viscères

Donc il suffit à Bézy de se lancer le long de l'alignement tel un lifteur changeant de place et la tactique est valide ?

  • epa
    36652 points
  • il y a 3 mois
@Team Viscères

Mais quel gourmand tu fais… De toutes façons, tu ne peux en siffler qu'une, il faudra bien choisir à un moment 😉

  • Guiche
    2667 points
  • il y a 3 mois
@Pianto

Dans le temps 1, il ne manque pas un Toulonnais ?
Pour répondre à la pique, où avez-vous vu que les gros devez courir ?
Même à la douche et au comptoir, on y va en marchant, zen !
Courir, ce n'est pas fatigant, c'est physiologiquement impossible.

  • Guiche
    2667 points
  • il y a 3 mois
@Guiche

... * devaient !

J'ai pas compris :
18.29.d : “Une fois l’alignement commencé, un joueur dans l’alignement peut quitter l’alignement afin d’être en position de recevoir le ballon, à condition qu’il reste à moins de 10 mètres de la marque de la touche et qu’il continue de se déplacer jusqu’à ce que l’alignement prenne fin”.

==> Il a le droit

MAIS :
N°18.38 précise que : “Sauf pour aller occuper la position inoccupée de relayeur, aucun joueur de l’alignement ne peut quitter l’alignement avant qu’il ait pris fin.Sanction : Pénalité”

==> Il a pas le droit

😗 😔

J'ai beau les relire plusieurs fois, ces deux extraits ont bien l'air de dire une chose et son exact opposé...

De mon modeste avis de canapé, ce peel-off me semble correct (bien qu'un peu "large"). Jeu

@Pepouze

Les deux règles désignent bien la même chose, c'est juste que la phrase est exprimée "à l'envers" : la 38 dit comme la 29 mais en utilisant des négations et en montant les deux éléments dans l'autre sens.
La 29.d dit que tu peux quitter l'alignement si tu vas te mettre en position de relayeur (moins de 10 m de la ligne de marque) : tu peux faire l'action A si c'est pour aller faire B.
La 38 dit que si ce n'est pas pour te mettre en position de relayeur alors tu ne peux pas quitter l'alignement : si ce n'est pas pour aller faire B, tu n'as pas le droit de faire l'action A.

La 38 introduit en plus la notion de relayeur unique : tu ne peux aller te placer en position de relayeur que s'il n'y en a pas déjà un. L'autre soir car Holmes avait été placé en relayeur, donc la place n'était pas inoccupée et Bézy ne pouvait pas se mettre en position de relayeur (tu ne peux pas changer de relayeur pendant l'action).

  • Ahma
    90957 points
  • il y a 3 mois
@Pepouze

Je suis également perplexe. Je suppose qu'il faut mixer les deux passages et qu'un joueur a le droit de quitter l'alignement uniquement si c'est pour occuper une position de relayeur inoccupée, et à condition de respecter les conditions du premier passage cité.

J'ai pas compris :
18.29.d : “Une fois l’alignement commencé, un joueur dans l’alignement peut quitter l’alignement afin d’être en position de recevoir le ballon, à condition qu’il reste à moins de 10 mètres de la marque de la touche et qu’il continue de se déplacer jusqu’à ce que l’alignement prenne fin”.

==> Il a le droit

MAIS :
N°18.38 précise que : “Sauf pour aller occuper la position inoccupée de relayeur, aucun joueur de l’alignement ne peut quitter l’alignement avant qu’il ait pris fin.Sanction : Pénalité”

==> Il a pas le droit

😗 😔

J'ai beau les relire plusieurs fois, ces deux extraits ont bien l'air de dire une chose et son exact opposé...

De mon modeste avis de canapé, ce peel-off me semble correct (bien qu'un peu "large"). Jeu

Voilà tout le sel de l'arbitrage, il y a ce que l'arbitre voit et ce qu'il ne voit pas, c'est toute la différence qu'il y a entre une erreur d'arbitrage et un fait de match.
Comme les divisions de l'arbitre sont définitives et acquises le dossier est clos.

@Droitdevant

Bien sur on revient pas sur le score mais l'analyse de cette action parait intéressante pour l'avenir !

Bon au final on est pas dans un truc subtil que l'arbitre doit laisser glisser au nom de la gestion de match, on est sur une faute. Bézy n'est pas le relayeur de l'alignement, il est utilisé comme relayeur, c'est sanctionnable. Le fait que la faute existe dans le règlement est logique parce que c'est trop facile de créer une porte du coup entre le relayeur adverse qui suit ton faux-relayeur pendant que les alignements se gênent, et si ton relayeur fantôme a des jambes comme Bézy cela donne ce qu'on a vu l'autre soir.
L'arbitre accorde l'essai non pas parce qu'il estime que c'est une faute vénielle mais parce qu'il ne l'a pas vu, tant mieux pour nous et dommage pour Toulon. Les arbitres vont certainement être plus attentifs sur les prochaines semaines, parce que cela va peut-être donner des idées à d'autres.

  • Ahma
    90957 points
  • il y a 3 mois
@Team Viscères

Je n'arrive pas à trouver la situation si évidente. Il y a trop de choses pas claires, sujettes à interprétation, voire d'aspect contradictoire dans ce chapitre sur la touche. On nous dit par exemple que "l'alignement commence quand le ballon quitte les mains du lanceur", après nous avoir expliqué comment un alignement est formé avant le lancer. La distinction est parfois floue entre "l'alignement" et "les joueurs participant à l'alignement", et je n'ai pas le sentiment non plus que les droits et obligations du relayeur soient toujours bien définis. Le passage cité dans l'article, par exemple (18.16), semble concerner la phase avant le lancer, mais je ne vois pas qu'on indique de façon précise ce que le relayeur peut faire après.
Bref, l'ensemble du chapitre gagnerait grandement à une rénovation en profondeur.

@Ahma

Si le chapitre est bordélique (de nombreuses règles se chevauchent ou se recoupent) et mériterait d'être rénové (comme une grande partie du règlement), il est quand même assez claire que la combinaison du Stade est illicite.

On a Holmes qui se positionne en relayeur puis quitte l'alignement alors que la touche n'est pas finie en sortant des 15 m, première entorse à la règle. On a Bézy qui sort de l'alignement pour venir se mettre en position de relayeur alors qu'il n'a pas le droit de le faire puisque c'est Holmes qui devait tenir ce rôle, deuxième entorse à la règle. Le toute est fait sciemment dans une combinaison pour ouvrir une porte dans la défense. Si la règle interdit de changer de relayeur, c'est justement pour ne pas avoir ce genre de cas.
On n'est pas dans une situation limite où une équipe joue avec la règle pour chercher à ouvrir des failles, on a une équipe qui se met à la faute pour ouvrir des failles (volontairement ou non, aucune idée et à la limite peu importe). Si on décide de tolérer, c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres et toutes les équipes peuvent faire des entorses au règlement.

Pour la 18.16, elle n'apporte pas grand chose ici (elle donne la position du relayeur avant le lancer, mais cela ne joue pas de rôle dans l'action du Stade puisque Homes est correctement positionné au départ de l'action). Mais le relayeur comme tous les autres joueurs de l'alignement doivent rester entre les 5 m et les 15 m tant que l'alignement n'est pas fini.

  • Ahma
    90957 points
  • il y a 3 mois
@Team Viscères

Tout cela te paraît sans doute clair parce que tu te bases sur ta connaissance de la façon dont la touche est habituellement arbitrée concrètement. Pour moi qui suis totalement ignare en la matière, et qui ne me suis penché que récemment sur la question, je n'arrive pas en me basant exclusivement sur le texte à y identifier de façon indiscutable les principes que tu évoques.

  • reivax
    2694 points
  • il y a 3 mois

Le "peel-off" de Bezy me dérange peu, ce qui me dérange plus c'est l'obstruction de Castets, qui n'est pas forcément répréhensible puisqu'il n'initie pas le contact mais qui devrait l'être ! Ça ressemble à du football américain là...
Bon, la défense de Toulon et de Serin me dérange aussi mais bon, c'est un autre problème que Collazo a dû évoquer à la vidéo !

@reivax

Serin ne peut pas faire grand chose, il verrouille son vis-à-vis (s'il ne le suit pas et que le ballon gicle sur Holmes, Toulon se retrouve en infériorité pour défendre au large contre des mecs lancés et cela finit probablement aussi mal en bout de ligne). C'est pareil pour Carbonel ensuite qui se retrouve face à Bézy lancé, il doit anticiper le côté que Bézy va attaquer pour le déborder... pas de bol c'est le mauvais et il se retrouve planté sur les appuis.

L'article est intéressant parce qu'il décortique bien l'action et permet de comprendre comme la défense se fait percer de la sorte. Le mouvement choisit par le Stade est quasiment imparable si bien exécuté... mais illicite.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
Transferts