Amateur - Fédérale 2 : L'Olympique Marcquois privé de phases finales en raison d'un déficit financier
L'Olympique Marcquois ne devrait pas voir la Fédérale 1 la saison prochaine. Crédit photo : Éric Morelle
L'Olympique Marcquois s'est vu rattraper par la DNACG pour un problème financier datant de la saison 2017-2018.

Fédérale 2 : Marcq-en-Barœul, le nouvel élan du rugby nordiste masculinC'est un monde qui s'effondre une nouvelle fois dans le rugby nordiste ! Leader incontesté de sa poule en Fédérale 2 avec seulement une défaite concédée depuis le début de la saison, l'aventure de Marcq-en-Baroeul, comme beaucoup d'autres équipes, devrait prendre fin le 21 avril prochain. Ce qui signifierait une absence de phases finales, mais surtout de montée en Fédérale 1 pour celui que tout le monde annonçait comme le grand favori ! La raison ? Un déficit financier datant de la saison dernière, qui s'était élevé à 45 945 euros en juin 2018, selon les informations rendues publiques par le communiqué du club ce vendredi.

S'ajoutait à ça un retard de transmission de pièces comptables et financières le 15 octobre dernier. Auditionné le 18 décembre 2018 par la DNACG, la sanction ayant été prononcée à l'égard de l'Olympique Marcquois émettait une rétrogadation en Fédérale 3. Ayant reçu la décision le 1er février, le club nordiste avait réussi à négocier sur son sort, à savoir : un maintien en Fédérale 2 avec un plan de redressement financier pour la saison en cours (2018-2019) et la suivante (2019-2020), mais une interdiction pour l'équipe première de passer en phases finales et à l'accession en division supérieure, tant que la situation nette ne sera pas redressée.

88 500 euros dénichés

L'OMR s'est alors mobilisé pour trouver 88 500 euros en moins d'une semaine, soit le double du déficit mis en cause, pour tenter de plaider sa cause devant la Commission supérieur de la DNACG le 8 février. Mais cela n'aurait pas suffi à convaincre le « gendarme financier » du rugby français, qui n'a pas souhaité revenir sur sa position. Elle a ajouté au contraire une amende supplémentaire de 5000 euros.

Un épisode qui rappelle celui du Lille Métropole Rugby. Pour rappel, à l'issue d'une saison 2014-2015 spectaculaire, malheureuseument conclue par une finale perdue face à Aix-en-Provence (12-6), le LMR avait malgré tout obtenu son ticket pour la Pro D2. Une joie de courte durée puisque la DNACG n'avait pas validé la montée, en raison d'un déficit financier d'1 million d'euros. Une crise s'engagea alors au sein du club lillois, qui sera finalement dissout le 6 avril 2016, il y a quasiment trois ans.

Jeannick Ouassiero, l'ailier qui affole les compteurs avec Marcq-en-Barœul (Fédérale 2)

Des joueurs abattus

Cette mésaventure a donc une nouvelle fois jeté un froid dans le rugby nordiste. Notamment chez les joueurs, qui sont déjà nombreux à avoir connu la liquidation judiciaire du LMR en 2016. Parmi eux, Valentin Boucherie, parti s'exiler à Rennes pendant deux saisons, avant de revenir sur les terres nordistes retrouver ses anciens collègues. Aujourd'hui, le pilier exprime toute sa déception :

C'est vraiment dur...Nous sommes très déçus de la situation dans laquelle nous sommes. Nous espérons vraiment pouvoir jouer les phases finales en mai, car nous avons beaucoup bossé pour ça. Notre saison a été une grande réussite puisque nous n'avons perdu qu'une seule fois en 18 matchs ! Personne n'a envie de s'arrêter là ! Mais nous avons pris une grande claque dans la gueule et nous avons l'impression d'avoir tout perdu...

Le club des Hauts-de-France aurait de nouveau décidé de faire appel suite à cette décision. La réponse devrait être rendue le 5 avril prochain

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je trouve assez sain d'être vigilent sur ce que font les clubs avec leurs finances. Aujourd'hui l'argent est en train de pourrir le rugby, on trouve des traces d'argent jusque dans les petites divisions régionales. Il y a deux choses qui sont étonnantes dans ces histoires, la première c'est qu'on n'annonce pas la règle de la non-participation aux phases finales en début de saison et la seconde c'est le fait que les dirigeant de club s'offusquent de cette situation alors qu'au départ ils sont responsables ou héritier d'une situation frauduleuse. Il y a là une insulte à tout les clubs qui respectent les règles et jouent avec leurs moyens. Les championnats sont faussés par des clubs qui jouent avec le feu et qui pleurent dès qu'ils se brûlent.
Je ne pleure pas

  • breiz93
    46410 points
  • il y a 8 mois

Vous êtes en déficit de X K€, vous discutez vous faites appel ce sera +5000...
Je n'ai peut être pas tout compris mais ça me choque .

Nordiste d'origine et de coeur, je me désole de ne pas voir de club nordiste accéder au plus haut niveau... Après la désillusion du LMR, rebelote avec Marcq. Je ne comprend pas comment on peut avoir une aussi mauvaise gestion financière dans les clubs semi pro

Incroyable histoire, du jamais vu... C'est seulement le 73e club cette saison en deficit non?

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
Transferts
Vidéos
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News