Afrique du Sud - Deuxième décès en deux mois d'un champion du monde 95
Afrique du sud - Chester Williams faisait partie de l'équipe championne du monde en 1995.

🔥 Black Friday 🔥

6 mois offerts ! (30 € / an)
L'ancien ailier des Springboks, champion du monde en 1995, Chester Williams aurait succombé à une crise cardiaque.

La légende Springbok James Small s'est éteint à 50 ansLa légende Springbok James Small s'est éteint à 50 ansLe rugby sud-africain est une nouvelle fois en deuil. Moins de deux mois après le décès de James Small, à l'âge de 50 ans, on a appris celui de Chester Williams, âgé seulement de 49 ans. Comme Small, l'ancien ailier aurait succombé à une crise cardiaque. Les deux hommes faisaient partie de l'équipe sud-africaine championne du monde en 1995. Chester Williams (27 sélections, 14 essais) avait été un des premiers joueurs noirs à être sélectionnés chez les Springboks en pleine période d'apartheid. Il avait notamment joué la demi-finale face à la France puis la finale face aux Boks. Il avait ainsi été un exemple pour de nombreux joueurs de couleur. Devenu entraîneur de la sélection à 7 puis au sein d'une université, il avait principalement joué pour la Western Province en club.

Avant Small et Williams, d'autres éléments de cette équipe ont trouvé la mort. Le troisième ligne Ruben Kruger est décédé en 2010 d'un cancer du cerveau. Plus récemment, c'est le légendaire demi de mêlée Joost van der Westhuizen qui s'est en allé après un long combat contre la maladie de Charcot. Un nouveau décès au sein de cette équipe mythique qui relance une nouvelle fois le débat sur le dopage à l'époque, et ce, alors que l'ailier actuel des Boks Aphiwe Dyantyi a été contrôlé positif à des produits interdits et risque quatre ans de suspension. Il clame cependant son innocence dans cette affaire. Afrique du Sud - Aphiwe Dyantyi risque 4 ans de suspension pour dopageAfrique du Sud - Aphiwe Dyantyi risque 4 ans de suspension pour dopage

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • ced
    100447 points
  • il y a 1 an

et quand j'avance des propos sur le dopage on m'explique que tout va bien. continuons c'est sur

  • AKA
    50461 points
  • il y a 1 an

Cà commence à être cher payé leur titre à la nation Arc en Ciel!!!

  • FRLab
    47757 points
  • il y a 1 an

Bon évidemment cela va continuer d'alimenter la rumeur. 4 joueurs morts avant 50 ans sur un groupe de 30 ça fait beaucoup certes, mais l'échantillonnage est bien trop petit pour pouvoir assurer que cela n'est pas dû au hasard. Puis trois seulement, la maladie de Charcot étant une maladie génétique, difficile de comprendre comment le dopage pourrait avoir un lien. Dopé ou pas le pauvre Joost VDV serait mort de cette sale maladie.
Pour les cancers c'est compliqué aussi même si le lien parait plus facile. 3 hommes sur 4 et une femme sur deux ont un cancer dans leur vie. Il suffit d'avoir un certain âge et de regarder autour de soi pour le comprendre.
Maintenant un arrêt cardiaque avant 50 ans c'est moins courant. Mais fasions nous le même parallèle avec le Xv du grand chelem 77? Paparemborde, trop vite parti dans la petite 60aine, Fouroux, crise cardiaque au même âge, hasard? dopage? ça fait deux sur un groupe de 21 (il n'y avait que 5 remplaçants).
Que sait-on de l'hygiène de vie post-sportive de ces joueurs? Alcool? tabac? drogues en tout genre? vie nocturne agitée? ben rien en fait, on n'en sait rien.
Bref, je ne dis pas qu'il n'y avait pas de dopage, mais il faut se méfier des biais cognitifs, en comparant un petit groupe de 30 à une population entière, qui permettent d'alimenter les rumeurs et contribuent régulièrement à croire en des choses fausses.

  • Ahma
    95197 points
  • il y a 1 an
@FRLab

Je complète la réponse de ChausetteAClous : non seulement on ne connaît pas aujourd'hui les causes de cette maladie, mais on estime qu'elle pourrait avoir une cause génétique dans 5 à 10 % des cas. Si tu balances des contrevérités sans aucune vérification ton argumentation ne peut pas être crédible.
Quant à décréter qu'un tel taux de décès prématurés dans un petit groupe d'hommes relativement jeunes peut être dû au hasard, es-tu certain d'avoir la compétence du statisticien pour l'affirmer ?

  • FRLab
    47757 points
  • il y a 1 an
@Ahma

Merci pour ta réponse,
travaillant sur les maladies génétiques, je me permets de te dire que j'évite soigneusement les contrevérités. Ce n'est pas parce qu'une étiologie génétique est retrouvée dans seulement 5à 10% des cas que les cas restants n'ont pas une cause génétique. C'est plus probablement parce qu'elle n'a pas encore été identifiée. Ce n'est pas si facile d'identifier une mutation causale dans une pathologie (il faut parfois trouver un A à la place d'un T dans un roman qui comporte environ deux milliards de caractères A,T,G,C, qui si on l'écrivait en caractère 12 sur du papier A4 représenterait une pile de papiers haute jusqu'au 1er étage de la tour Eiffel)
Quant aux stats, je ne suis pas compétent, mais je dis seulement qu'il faudrait le vérifier avant de décréter que ces décès sont liés à un dopage supposé. Et je le répète, que sait-on de leur mode de vie? bref il y a un certains nombres de facteurs qui peuvent être associés. Et enfin j'ai pris la précaution d'écrire que je ne dis pas qu'il n'y a pas eu dopage. Donc pas de procès d'intention SVP.

  • Ahma
    95197 points
  • il y a 1 an
@FRLab

Je ne travaille pas sur les maladies génétiques, mais du strict point de vue logique je ne comprends pas ton raisonnement : le fait que les autres cas pourraient éventuellement, en théorie, avoir également une cause génétique n'autorise pas à écrire "la maladie de Charcot a une cause génétique". Et encore moins que le dopage n'a rien à y voir, car même si on retrouvait une cause génétique dans la totalité des cas, il n'en resterait pas moins quasiment certain que des facteurs environnementaux jouent également un rôle.

@FRLab

On ne connait pas vraiment les causes de la maladie de Charcot, il est un peu hâtif de dire que c'est génétique.
En revanche c'est la maladie du Calcio, les retraités du foot pro Italien sont 7 fois plus touchés que la population générale. Statistiquement c'est déjà beaucoup plus solide.

  • FRLab
    47757 points
  • il y a 1 an
@ChausetteAClous

Comme dit au-dessus, ne pas connaitre les gènes potentiellement impliqués ne signifie pas que la maladie n'est pas génétique. Je travaille sur des maladies rares de l'enfant, dont les fameux "bébés bulles" et leurs pathologies est éminemment génétique. Pour autant, dans certains cas, on ne trouve pas la cause génétique associée à une absence de lymphocytes par exemple. Et pourtant il y en a une forcément. Mais voilà ça prend du temps d 'identifier les mutations.
Pour ce qui est du Calcio, l'étude à été battue en brèche pour des problèmes méthodologiques, et les spécialistes de la maladie, dont certains travaillent dans le labo à coté du mien pensent qu'il n'est pas raisonnable de faire ces associations. Et si le dopage était en cause, chez les footballeurs, pourquoi on ne voit pas la même chose chez les cyclistes? Pour finir, une recherche par mots clés (ALS and soccer)sur les bases de données bibliographiques scientifiques (autrement plus solide que les articles de la presse générale) retrouve 22 entrées: AUCUNE étude ne permet d'établir un lien définitif. certaines évoquent un lien avec le foot (même amateur et un peu partout en europe), laissant supposer que les chocs du ballon sur la tête pourrait générer une perte de neurones qui pourrait révéler la maladie plus tôt. Si tu veux les articles je peux te le envoyer par mail. Voilàààà, c'est tout pour ce soir

@FRLab

Corrélation n'étant pas causalité, est-ce jouer au football qui provoque une perte de neurones, ou une perte de neurones qui fait devenir footballeur? 😜

@FRLab

Bravo et merci ! Il est toujours réconfortant dans ce monde où chacun croit tout savoir d'avoir l'opinion de quelqu'un qui sait de quoi il parle.Ce n'est pas forcément une garantie d'absolue objectivité, mais c'est toujours mieux que l'opinion exprimée de ceux qui sont allés se faire une certitude sur internet dans un domaine qui, leur est complétement étranger.

À ma connaissance, parmi les Néo-Z et les Français de 1995 - pour ne citer que les 2 équipes qui avaient affronté les Sud-Afs en demi et en finale - seul Jonah Lomu est décédé à ce jour. Or il était atteint d'une insuffisance rénale de naissance.
Franchement, il devient de plus en plus difficile d'invoquer un simple concours de circonstances chez les Sud-Afs des années 1990. Déjà 4 décès dans l'équipe championne de 1995, auxquels il faut ajouter Tinus Lee, ancien 3/4 centre du début des années 1990. André Venter, ancien 3e ligne de la fin des années 1990-début des années 2000, est atteint d'une maladie dégénérative des muscles et peut à peine se tenir debout. Comme je ne suis pas médecin - contrairement au bon docteur Simon 😀 - je suis incapable d'affirmer quoi que ce soit preuves à l'appui pour expliquer cette série noire.
Dopage ? C'est la supposition qui revient le plus souvent. Mais avec quel traitement pour provoquer de tels dégâts ?
Commotions à répétition ? Il est vrai que ce problème n'était pas pris en compte à l'époque et que les Sud-Afs pratiquaient un rugby très physique. Mais alors, leurs adversaires devraient aussi être concernés.
Cela mériterait une étude médicale approfondie sur les joueurs de cette équipe. Mais qui le veut vraiment en Afrique du Sud, même chez les joueurs encore vivants ou les proches des joueurs décédés ?

RIP.

Le nombre de décès paraît important sur cette équipe SudAf de 1995, mais est-ce que la différence est significative par rapport aux autres équipes qui ont participé cette année là ?

Quel l'ours prix à payer pour une victoire en Coupe du Monde... Au revoir la légende

@Tolosus Brennus

N'a pas d'ours en Afrique.

  • spir
    17561 points
  • il y a 1 an
@lelinzhou

mais des nounours, n'en a : y jouent ouvreurs (des portes du songe)

@spir

Des Bisounours chez les Boks ?

@lelinzhou

Correcteur automatique...

@Tolosus Brennus

Si ça n’avait été le cas, on se serait posé des questions quant à ta santé mentale!

@Tolosus Brennus

J'avais compris.

C’est l’histoire d’un gosse qui voulait jouer au rugby… parce qu’il regardait son père jouer
Surement comme beaucoup de gosses dans le monde entier
Mais voilà il était n’était pas né au bon endroit…ou au bon moment
Beaucoup croit que Chester était noir…mais en réalité il était métis …et l’histoire ne s’est pas embarrassée de ce détail… ni les gens d’ailleurs
Détesté par les blancs parce que noir : « Putain de nègre, pourquoi tu veux jouer notre jeu ? Tu sais que tu ne peux pas ! » comme lui dira un jour son coéquipier James Small
Montré du doigt par les dirigeants noirs, lui qui n’a jamais fait partie du mouvement de lutte antiapartheid…. En estimant qu’il oubliait ses racines noires et le combat pour son peuple …un déserteur doublé d’un collabo
Pas facile tout cela …
Il ne s’exprimera pas pendant longtemps sur ce sujet ne voulant pas entraver sa carrière car il avait l’exemple de son oncle qui avait porté dans les années 80 le maillot des Springboks et qui fut considéré comme le jouet des blancs et traite à sa cause
A la fin de sa carrière il écrira un livre Chester, une biographie de courage
« Je voulais juste jouer» écrira-t ’il
« J'ai toujours voulu être un Springbok, mais je n'ai jamais été qu'un joueur de rugby noir»
Mandela mangera 6 mois avant la coupe du monde avec lui en lui expliquant qu’il ne voulait pas un racisme…à l’envers et il comprendra qu’il allait devenir un symbole manipulé…certes pour la bonne cause de la nation arc-en-ciel
Il ne sera pas sélectionné pour la suivante car Nick Mallet lui expliquera qu’il avait déjà…son quota de noirs imposé par sa fédération…
Il restera à jamais le seul joueur noir d’une équipe championne du monde aux débuts d’une nouvelle ère pour une Afrique du Sud qui commençait à changer de couleur ; avec ce sentiment d’avoir était un objet marketing au service d’une cause pour qui le rugby n’était qu’un moyen …..et surement avec des faces sombres car on ne peut que penser à tous les joueurs de cette équipe qui nous ont quitté trop tôt et au témoignage de Pienaar Sans parler de la finale
Plus symbole que tout ça ce n’est pas possible
Souvent dans les périodes troubles, l’Histoire broie les vies des gens
Elle n’a pas brisé le rêve de Chester même s’il le réalisa pour des raisons qui le dépassaient et qui lui ont laissé un gout amer
Au contraire, juste retour des choses il est rentré dans l’histoire
Pas simplement comme symbole mais aussi comme joueur de rugby
RIP Chester et j’espère que tu avais fait la paix avec tout cela avant de nous quitter

@Yonolan

Bonnes réflexions et justesse d’analyse sur le vécu de cette icône du rugby.

@Yonolan

Merci mec, ça fait tout chose son décès. RIP Chester

  • spir
    17561 points
  • il y a 1 an
@Yonolan

Bravo et merci !

@Yonolan

Bravo et tellement juste.

@Yonolan

Très beau commentaire, rien à ajouter.

@lelinzhou

merci son histoire m'a toujours émue

@Yonolan

Merci pour ce commentaire.... Symbole de la fin de l'apartheid, il a été en bute à l'hostilité de certains de ses équipiers.... Comme quoi les valeurs du rugby sont à géométrie variable

  • spir
    17561 points
  • il y a 1 an
@batelier

Les valeurs du rugby sont, comme celles de tout "sous-système", comtaminées par celles du méga-système qui domine tout. Dans un système libéral (capitaliste privé) ultra-dominant comme le nôtre, eh bien elles sont aussi le fric, la propriété, les "droits" (ceux des possédants, hein!, càd les pouvoirs).

Dans un système sexiste le rugby est (aussi) sexiste, dans un système d'élites le rugby est aussi élitiste (c'est d'ailleurs son origine), dans un système racial le rugby est aussi raciste...

@spir

Parce que les dictatures dites 'socialistes' d'avant 89 étaient des références dans le domaine sportif ? Dopage à outrance, harcèlement des athlètes, pression sur les familles... Rejeter la faute sur 'le système', c'est se boucher les yeux: ce sont les individus et la somme de leurs bassesses et de leur renoncement le problème. Pour parodier un argument de la NRA, ce ne sont pas les idées qui tient, mais les Hommes qui les appliquent.

  • spir
    17561 points
  • il y a 1 an
@potemkine09

Je comprends pas ta réponse, ou plutôt son intention et sa pertinence. Primo, je n'ai pas écrit ce que tu implique, que les dictatures dites 'socialistes' étaient bien dans sport, ou au moins que le capitalisme libéral est le seul grand fautif en ce domaine. Deuzio, tes arguments ne contredisent pas mon propos, en fait c'est tout-à-fait compatible. Enfin, relis le post de Batelier auquel je réponds pour comprendre le sens de mon propre post.

Ca n'empêche pas que le fond de ton propos est totalement faux : non, les comportements collectifs (néfastes) ne sont pas la somme de décisions individuelles (malveillantes ou erronnées).

@spir

Il y a effectivement incompréhension, tes exemples m'ont fait croire que tu ne voyais qu'un seul mauvais côté en accusant qu'un seul système. Je me suis trompé, désolé.
Il reste cependant un point de désaccord. Les comportements collectifs néfastes sont la résultante des mauvaises actions individuelles. Ce sont des individus qui prennent des décisions, c'est eux qui portent la responsabilité.

Toujours triste et ému de voir disparaîtredes champions du Rugby. Mais au-delà du champion c'est surtout un symbole de la renaissance de cette Afrique du Sud qui s'en va.

Au revoir Chester !

Tout un symbole qui disparaît...

Ces joueurs savaient-ils que les risques qu'ils prenaient en 95 leur raccourciraient autant la vie...

L'équipe du Paradis ()vale s'enrichie d'une belle recrue.

Repose en paix Chester.

@breiz93

C'est clair que cette génération à probablement été sacrifiée. Je reste persuadé qu'ils n'en connaissait pas les risques (les joueurs au moins). Quand je vois l'opacité des études et des rapports sur de nombreuses substances ou produit controversé (De la cigarette électronique aux ondes électromagnétiques). Bref grosse perte...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News