Le Pays de Galles avec quels joueurs pour la Coupe du monde 2023 ?
Des grands noms du rugby gallois ne seront plus là en 2023.
De nouvelles têtes vont faire leur apparition aux côtés de joueurs qui étaient déjà là au Japon. Revue d'effectif du Pays de Galles.

A quoi pourrait ressembler la sélection des Springboks de 2023 en France ?A quoi pourrait ressembler la sélection des Springboks de 2023 en France ?Après l’Angleterre, les Springboks, on s’attaque au demi-finaliste gallois. On s’essaye à un jeu de prospection. Quel sera le visage du Pays de Galles en 2023 ? Arbitrairement, on a limité l'âge à 34 ans pour les avants et 33 ans pour les 3/4. Le Pays de Galles 2023 fera donc sans : Ken Owens, Alun Wyn Jones, Bradley Davies, Aaron Shingler, Dan Biggar, Jonathan Davies, Hadleigh Parkes, Leigh Halfpenny.Quel sera le (nouveau) visage de l'Irlande en 2023 ?Quel sera le (nouveau) visage de l'Irlande en 2023 ?

Piliers gauche :

(entre parenthèse l’âge des joueurs en 2023)

  • Rhys Carré (25 ans)
  • Wyn Jones (31 ans)
  • Nicky Smith (29 ans)

Talonneurs :

Piliers droit :

2ème-ligne :

3ème-ligne :

Numéro 8 :

Demis de mêlée :

Demi d’ouverture :

Centres :

Ailiers :

Arrière :

Où sont les prétendants ?

Avants

Si ça ne devait pas changer au poste de pilier, les sélectionnés au Japon auront affaire à forte concurrence. D’abord venus d’Angleterre, s’ils restent dans leurs clubs respectifs, avec le pilier droit des Saracens Sam Wainwright (25 ans), l’ancien Usapiste Joe Jones (28 ans, Sale) et John Will Griff (31 ans, 1,91 mètres, 130 kg!) qui est une pierre angulaire de la mêlée de Sale. Issus de Ligue Celtique: Kieron Assiratti (26 ans), l’Anglais Lloyd Fairbrother (31 ans, Dragons). Les mieux placés restent les internationaux : Leon Brown (27 ans, Dragons, 4 sélections), Rhodri Jones (31 ans, Ospreys, 17 sélections), Rob Evans (31 ans, Scarlets, 35 sélections), Samson Lee (31 ans, Scarlets, 38 sélections).


Au talon, il s’agirait de remplacer Ken Owens. Pas une mince affaire. Il n’y a pas de jeunes pousses installées au poste dans les provinces. Le favori Dewi Lake (24 ans, Ospreys). Derrière Sam Parry (Ospreys, 32 ans) hauteur d’un début de championnat tonitruant (4 essais), l’ex U20 Corey Domachowski (27 ans, Cardiff). Secteur pauvre.


AW Jones est irremplaçable à son poste, convenons-en. Il lui faudra un successeur. En pole position les deux seuls internationaux en exercice : Rory Thornton (28 ans, 1 sélection) et Seb Davies (27 ans, 6 sélections). William Griffiths (25 ans, Ospreys), Joseph Davies (28 ans, Dragons) et l’Anglais Huw Taylor (28 ans, Dragons) se révéleront peut-être. Ed Scragg (23 ans, Dragons) et Jac Price (23 ans, Scarlets) étaient les deux titulaires en U20.


En troisième ligne Justin Tipuric et James Davies sont limites en âge et Aaron Shingler est éliminé. Quel apport de sang neuf?  C’est un poste avec de nombreux espoirs. Les internationaux viennent naturellement en tête : Ellis Jenkins (29 ans, Cardiff, 11 sélections), Ollie Griffiths (28 ans, Dragons, 1 sélection), tandis que Sam Cross (31 ans, Ospreys, 2 sélections) et Dan Baker (31 ans, Ospreys, 3 sélections) sont en perte de vitesse

A Cardiff Will Boyde (28 ans) et Shane Lewis Jones (22 ans) sont au dessus. Aux Dragons Taine Basham (24 ans) et Lennon Greggains (24 ans) étaient les leaders des U20. Aux Scarlets l’Australien Ed Kennedy (28 ans) est éligible, Joshua McLeod (27 ans), Daniel Davies (25 ans) sont inclus dans la rotation de la meilleure franchise galloise et Jac Morgan (23 ans) de la sélection U20 peut se révéler. Aux Ospreys Olly Cracknell (29 ans) est un titulaire indiscutable. De Leicester Tommy Reffell (24 ans) déjà titularisé deux fois par les Tigers à 20 ans.

En 8 si Navidi est juste en âge, Toby Faletau (34 ans) on y croit pas : trop souvent blessé, trop « vieux ». Boyde et Basham cités précédemment en imposent. Le 8 des U20 Iestyn Rees (24 ans, Scarlets) pourrait vite exploser.

Arrières

En demi de mêlée Aled Davies ne semble pas indispensable. Gareth Davies, limite en âge, reste Tomos Williams. Quels talents peuvent émerger ? Aux Dragons plutôt Dan Babos (23 ans) (déjà une quinzaine de matchs au plus haut niveau) que Rhodri Williams (30 ans, 5 sélections). Aux Ospreys la place d’Aled Davies pourrait être menacée par deux pépites Harri Morgan (23 ans) et Reuben Morgan-Williams (25 ans). Aux Scarlets Kieran Hardy (28 ans) a parfaitement assuré en l’absence de Gareth Davies: 6 matchs, 4 essais.


A l’ouverture pour remplacer Biggar, plutôt Jarrod Evans (27 ans, Cardiff, 1 sélection) que Matthew Morgan (31 ans, Cardiff, 5 sélections) à Cardiff. Sam Davies (30 ans, 8 sélections) a signé aux Dragons avec la ferme intention de retrouver la sélection. Aux Ospreys un buteur patenté Cai Evans (24 ans) pourrait donner du fil à retordre à un Gareth Anscombe (32 ans) qu’on voit bien comme élément d’expérience de la charnière en 2023. Aux Scarlets Dan Jones (27 ans) est mieux qu’un faire valoir de Rhys Patchell.


Au centre il faudra faire sans Parkes et Jonathan Davies. Derrière Watkin et Lane, qui ? Le Néo-Zélandais de Cardiff Willis Halaholo éligible aura 33 ans. Aux Dragons Adam Warren (1 sélection) en aura 32, Scott Williams 33. Des candidats plus jeunes, il y en a. A Cardiff Aled Summerhill (29 ans, 10 essais l’année dernière) et le puissant titulaire des U20 Max Llewellyn (23 ans). Tyler Morgan (28 ans, Dragons, 4 sélections) et l’ex-U20 anglais éligible à la sélection galloise, Thomas Griffiths (27 ans) n’a pas signé à Newport pour rien. Aux Ospreys, il y a Cory Allen (30 ans, 4 sélections). Aux Scarlets, s’il reste au Pays de Galles l’international à 7 australien Paul Asquith (30 ans) sera éligible et un candidat sérieux.


Aux ailes il y a embouteillage, les titulaires au Japon devront cravacher pour conserver leur place. De la dernière génération U20 Rio Dyer (23 ans, Dragons), Tomi Lewis (23 ans, Scarlets) sont derrière Ryan Conbeer (23 ans, Scarlets, 4 titularisations cette année). Aux Dragons, Ashton Hewitt (29 ans), mais l’espoir à Newport est Jared Rosser (26 ans), 5 essais l’année dernière, 8 la saison précédente.  Ospreys: Luke Morgan (31 ans) et surtout le phénomène Keelan Giles (25 ans). Aux Scarlets Ioan Nicholas (26 ans, 7 essais l’année passée). Le meilleur pourrait venir d’Angleterre avec Jonah Holmes (30 ans, Leicester, sélections) ou Tom O’Flaherty (ailier, 29 ans) qui a fait son trou à Exeter. Le meilleur pour la fin, on les annonce très fort Ioan Lloyd (22 ans, Bristol), la pépite des Bears compte trois feuilles de match en ce début de saison et deux essais à… 18 ans et Louis Rees-Zammit (Gloucester) lui aussi aura 22 ans.


Qui pour remplacer Leigh Halfpenny ? Tiaan Thomas-Wheeler (23 ans, Ospreys) est le plus sûr espoir au poste d’arrière. Rhun Williams (26 ans, Cardiff) convoqué au camp d’entraînement par Warren Gatland en 2017, semble, pour l’heure, un ton en-dessous et il joue peu. Si bien que les principaux concurrents de Thomas-Wheeler devraient être deux Scarlets : le Néo-Zélandais Jimmy McNicholl, mais il aura 33 ans… Steffan Evans (29 ans, 12 sélections) est une garantie bien que peut-être un peu trop fantasque.


Notez que le successeur de Gatland, Wayne Pivac a dévoilé un premier groupe pour affronter les Barbarians le 30 novembre. Sur les 35 joueurs retenus, cinq ne comptent aucune sélection dont Johnny McNicholl (29 ans) et le centre Wills Halaholo (29 ans), mentionnés au-dessus. Le 3e ligne Taine Basham (20 ans) que nous avons aussi listé est de la liste à l'instar de Shane Lewis-Hughes (3e ligne, 22 ans) et Ashton Hewitt (ailier, 24 ans). 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Le pays de Galles en 2023, c'est pas compliqué : il y aura Jones, Williams, Davies et Evans.

  • oli 30
    6167 points
  • il y a 2 semaines

Je remarque en lisant la liste irlandaise puis galloise qu'il est souvent évoqué la naturalisation de joueur issues de d'autres pays. Cela démontre sans doute que le réservoir à venir n'est pas aussi dense que celui du XV de France.

  • hasiotus
    2489 points
  • il y a 2 semaines
@oli 30

Irlande, si je ne dis pas de bétises, c'est 6 millions d'habitants.
Pays de Galles, 3 ou 4 millions je crois.
La France, plus de 70 millions. Voilà, voilà.

  • oli 30
    6167 points
  • il y a 2 semaines
@hasiotus

Pas faux, après en France, le rugby est en concurrence avec de nombreux sports tandis que les britanniques (gallois, irlandais) ne pratiquent pas vraiment le volley, le handball, basketball, judo... Le chiffre intéressant est celui du nombre de licencié par fédérantion voire même des minutes joués par des joueurs de nationalités au plus haut niveau. Exemple: le poste de 10 en France, sur certaines journées de TOP 14, c'est des miettes pour des joueurs sélectionnables en revanche chez les irlandais c'est quasiment 4 provinces qui mettent 4 irlandais en titulaires. Voilà voilà 🙂

Owen Lane aura 26 ans en 2023.
Super. J'espère être encore vivant quand tu en arriveras à : " Quel joueurs pour le SC Laragnasse en 2023".

Merci pour cet article !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News
News
News