PAYS-BAS. La belle aventure d'un Français en plein cœur du développement du rugby
La belle aventure de Laurent Rieux au Pays-Bas.
Le Rugbynistère des Affaires étrangères est de retour avec le beau témoignage de Laurent, qui nous conte son aventure.

Il y a quelques semaines, nous publions une interview de Zeno Kieft, membre du pack rochelais et originaire... des Pays-Bas. Du rugby, au pays des Bataves ? Plutôt deux fois qu'une, et le parcours de Laurent Rieux est là pour nous le rappeler. S'il vit aujourd'hui à Sharjah, aux Emirats Arabes Unis, où il a suivi sa femme, ce Français de 40 ans - qui travaille pour plusieurs compagnies fournissant les laboratoires pharmaceutiques et environnementaux - a vécu 14 années en Hollande. Il nous raconte sa belle aventure, et la place qu'y occupe le ballon ovale.

Salut Laurent ! Tout d'abord, est-ce que tu peux nous raconter ton parcours rugbystique ?

J’ai commencé à jouer au rugby quand je suis arrivé dans le sud-ouest après le divorce de mes parents. Venant d’une famille ou les hommes jouent tous au rugby (un de mes oncles a même eu le privilège de jouer pour l’EDF en junior et d’être au bataillon de joinville avec quelques grands joueurs des années 70), je m'y suis mis lorsque je suis arrivé à Aire sur l’Adour, magnifique bourgade du sud des Landes connue pour son foie gras, ses fetes et son club club de rugby, l’Avenir Aturin. J’ai commencé chez les jeunes, en benjamins, en seconde-ligne car j’etais plutôt grand, puis je suis passe en 3e-ligne dans les categories supérieures. Ensuite, je suis parti à la fac a Nice, où j’ai joué en Crabos et ai découvert que je faisais trop la fête et étais trop fainéant pour être régulièrement titulaire dans ce club. C’était génial de voir Tordo s’entraîner en même temps que nous. Il venait avec son chien aux entrainements, ils avaient la meme coupe !

Tu as ensuite peu joué.

J'étais trop occupé par mes études (rires) ! Je suis parti en Ecosse, à Aberdeen, pour finir ma licence et obtenir mon bachelor. J’ai joué quelques matches dans la ligue étudiante mais j’avais besoin de changements, et j'ai fait un peu d’arts martiaux pendant quelques années.

Avant de revenir à l'ovale, en arrivant aux Pays-Bas !

J'y suis allé pour faire une thèse sur un truc qui n’interesse personne : en gros, je développais un système/machine pour l’analyse de protéines. J’ai donc joué pendant quelques saisons dans le club étudiant de Groningen, le GSRC. Le club était principalement constitué d’étudiants qui ne connaissaient rien au rugby. L’équipe 1 jouait en 3e division nationale, où le niveau n'était pas terrible, et comprenait les gars étant nés ou ayant vécus a l'étranger avec une certaine culture du rugby. On les mettait aux postes stratégiques et nous complétions l’équipe avec les gars les plus rapides, les plus fits ou simplement les moins mauvais. Nous avons fait quelques bons résultats et avons même gagné le tournoi à 7 du nord des Pays-Bas. Bon, le niveau était assez bas, mais on a joué contre un Tongien qui avait pris part à la CDM de 87 et qui était encore impressionnant a plus de 40 ans.

Ensuite, j'ai joué à Haarlem, où je me suis retrouvé après ma these. J’ai été membre du club pendant quelques années mais je n’est joué que trois matchs car je me suis flingué le genou. Je me suis donc reconverti en éducateur et me suis principalement occupé des U15, tout en donnant un coup de main aux autres entraineurs lorsqu’ils me le demandaient.

Et la vie au Pays-Bas, c'est cool ?

Elle est vraiment super. Beaucoup de Français et de d’Européens du Sud sont moins positifs sur leurs experiences car ils ne voient que le mauvais temps et la nourriture qui est… hollandaise nous dirons ! Evidemment, les étrangers pensent principalement aux coffee shops, aux petites demoiselles légèrement vêtues, mais ce serait vraiment dommage de se limiter à ça. Les villes sont très belles, beaucoup plus propres qu’en France, très bien organisées et souvent beaucoup plus petites qu’en France. Les gens ont souvent l’image des Néerlandais à vélo et c’est tout à fait vrai. Les gens utilisent le vélo pour aller n’importe où en ville, ils ont même souvent 2 ou 3 vélos, un pour aller en ville, un pour se balader ou faire du sport.

Ils sont très ouverts, et prêts à discuter de tout, mais ils ont tous une opinion sur tout ! Même (surtout?) quand ils n’y connaissent rien, ce qui me va bien car il parait que je suis pareil ! Les Hollandais aiment beaucoup la France, énormément d’eux vont en France l'été et parlent un peu le Français.

Quid du rugby en général ? 

Le rugby au Pays-Bas est un sport mineur. Le foot domine le paysage sportif. Le hockey sur gazon est très populaire aussi bien chez les garçons que les filles mais il est vu comme assez élitiste. L’hiver, beaucoup de gens pratiquent le patin à glace en intérieur, ou sur les canaux et les lacs quand le temps le permet. Le rugby existe depuis pas mal de temps, mais tarde  se developper. La légende veut que Pim Mulier ait introduit le rugby à Haarlem vers 1880 après avoir rencontré des Anglais. Cependant, il semblerait que ses parents n’aient pas apprécié qu’il détruise ses vêtements en jouant à ce sport de brute et l’aient encouragé à pratiquer la version plus "civilisée" de ce sport, le football.


Cependant la plupart des clubs n’ont vu le jour que récemment. Pendant longtemps, le paysage rugbystique a été dominé par ceux ayant une forte proportion d'étrangers (Sud-af, Kiwis, Anglais.. et quelques Français) mais le rugby ne se développait pas chez les jeunes. La CDM 2007 a été le déclencheur, la télévision a retransmis plusieurs matches, les Néerlandais ont rapidement accroché à ce sport, à ses valeurs. Pour augmenter le nombre de licenciés, les clubs vont dans les écoles. Il existe aussi un système qui permet aux enfants d’essayer plusieurs sports pendant la saison pour seulement 10€. Depuis, le nombre d’enfants jouant au rugby a énormément augmente, cependant le rugby reste toujours un tout petit sport en comparaison avec le foot.

C'est surtout le 7s qui est développé, non ?

Les gens ont l'impression que le 7 est plutôt développé mais c’est faux. La fédé a choisi d’investir dans le 7 féminin lorsqu’il a été decidé que le rugby serait present aux JO de Rio. Pas mal de sous ont été investis et il y a maintenant une équipe pro de 7 féminin aux Pays-Bas mais elles n’ont malheureusement pas atteint les résultats escomptés. Par contre, il est vrai qu’il y a un superbe tournoi de rugby à 7 organisé a Amsterdam depuis une trentaine d'année, le week-end de la Pentecôte. Il y a de très bonnes équipes internationales qui viennent, et Carlin Isles était là il y a deux ans. C’est un super tournoi, que je recommande à tout le monde : une super ambiance et un super niveau pour ceux qui veulent de la competition.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Si quelqun veut accueillir des équipes néerlandaises en voyage, des jeunes en stage ou pour une annee, ou à l'inverse aller aux Pays-Bas pour un voyage, n'hésitez pas à me contacter.
Même si j'ai quitté le pays, j'ai pas mal de contacts

Pour y avoir joué 4 ans, le rugby néerlandais progresse assez vite.
Ils y a plusieurs clubs comme Hilversum qui sont très bien organisés, avec de belles infrastructures et des joueurs indemnisés. L’équipe nationale progresse bien aussi.

Il y a des académies de jeunes qui se montent doucement, et des échanges avec des clubs français qui se créent, par exemple Zeno Kieft qui est parti à la Rochelle et quelques jeunes qui ont fait des essais au pole de Hyères.

Si on compare avec le championnat belge, où je joue actuellement, le niveau est moins bon, mais les clubs de la plus haute division (Ereklasse) sont en général mieux organisés, avec de meilleures infrastructures, plus de rigueur aux entraînements et je pense qu'ils ont une plus grosse marge de progression.

Le rugby aux Pays-Bas est assez physique avec de gros gabarits, mais au niveau de la gestion de matchs on voit souvent des choses aberrantes.
Le gros problème vient je pense du fait que beaucoup de joueurs se mettent au rugby lorsqu'ils commencent leurs études, les clubs étudiants on souvent des effectifs avec presque 100 joueurs. Du coup il y a un petit manque au niveau du bagage technique et dans les divisions inférieures on voit souvent des matchs avec de larges scores parce que la moitié de l’équipe a des examens ou est en vacances.

Par contre au niveau ambiance et 3e mi-temps ils sont forts, dans notre club on avait tous la cravate pour l’après match et la bière ne manquait jamais, pareils pour les tournées de fin de saison.

@RSRCNL010

Je pense que tu as une bonne vue du rugby en seniors.
Chez les jeunes, c'est assez différent, il y a vraiment un meilleur niveau qu'en senior, il y a beaucoup de travail de fait mais pas encore assez.
Il y a encore trop de clubs qui ont un piètre niveau chez les jeunes car les entraîneurs n'ont pas le niveau.
Le potentiel du pays est énorme mais il va falloir du temps

  • olim
    5207 points
  • il y a 3 ans

Un Landais Hollandais, ou un Hollandais Landais ?

@olim

Ou un Haut Landais?

  • olim
    5207 points
  • il y a 3 ans
@Le Haut Landais

Mmm et pourquoi pas un Landais Haut ? 😉

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
News
Transferts
News
News
News
News