Midi Olympique

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Créé en 1929, le Midi Olympique est le plus vieil hebdomadaire français, juste après le Canard Enchaîné (qui non, n'est pas une revue racontant le calvaire vécu par Donald Trinh-Duc en Nouvelle-Zélande)...
Nom : Midi Olympique (Midol pour les intimes)
Date de création : 1929
Périodicité : Bi-hebdomadaire
Tirage : 87 643 exemplaires

Créé en 1929, le Midi Olympique est le plus vieil hebdomadaire français, juste après le Canard Enchaîné (qui non, n'est pas une revue racontant le calvaire vécu par Donald Trinh-Duc en Nouvelle-Zélande). Il appartient au groupe La Dépêche, basé à Toulouse, et dont le propriétaire est Jean Michel Baylet que le monde entier a découvert (et déjà oublié) à l'occasion des dernières primaires socialistes.

Depuis 2006, il existe deux éditions du Midi Olympique : celle du lundi (jaune) et celle du vendredi (vert). Un détail qui nous en apprend sans doute beaucoup sur la consommation d'alcool des rédacteurs du journal : pastis le lundi et vodka pomme le vendredi. Seul hebdomadaire rugbystique en France (Repose en paix, Rugby Hebdo) le Midol est la Bible de tout amateur de rugby, qui peut se régaler des Editos de Jacques Verdier, des chroniques incompréhensibles du pédopsychiatre animateur télé-radio-internet Marcel Ruffo, ou des papiers de Philippe Kallenbrunn et son objectivité légendaire au sujet de Marc Lièvremont. Chaque lundi, le Midi Olympique est vendu avec son supplément Midol Mag, un magazine destiné à faire de la pub aux polos Serge Blanco et Eden Park, entre deux trois interviews et reportages :-)

Le Midi Olympique est également célèbre pour sa distribution d'étoiles (rien à voir avec une activité couramment pratiquée par Jamie Cudmore) après chaque rencontre du Top 14, ce qui leur permet d'élire chaque mois l'Oscar du meilleur joueur et d'organiser un cocktail. En fin d'année, les Oscars du Midi Olympique viennent également récompenser les meilleurs joueurs et entraîneurs de l'année, donc généralement, ceux du Stade Toulousain. C'est aussi une bonne occasion d'organiser un cocktail.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News