Le TOP 5 / Flop 5 du weekend (18/01 au 20/01)
Le meilleur et le pire de ce week-end de rugby en Europe !

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le meilleur et le pire de ce week-end européen. Au Top Montpellier, les Quins et Pau sans oublier le hat-trick de Zebo. Flop pour Toulouse, Toulon et Lyon qui sombre.
De Montpellier qui rend le plus bel hommage à son entraîneur en passant par la belle série de Pau et les déroutes toulousaine et toulonnaise, ce week-end de rugby à travers l'Europe nous aura fait vibrer.

Les TOPS

Montpellier s'invite à la table des grands

Pas besoin d’aller très loin pour trouver la dernière qualification du MHR pour les phases finales de la H-Cup. Cette participation aux quarts de finale est historique. Elle l’est d’autant plus qu’il s’agit seulement de la deuxième participation des Montpelliérains à la compétition européenne. Cette qualification, ils sont allés la chercher. Face à des Toulonnais hors sujet à l’image de Wilko, la bande à Paillaugue n’a jamais baissé le pied. Principal artisan de la victoire avec 18 points inscrits sur les 23 de son équipe, le jeune demi-de-mêlée n’imaginait pas se retrouver à pareille fête. Le club non plus d’ailleurs après la perte de son charismatique entraîneur un peu plus tôt dans la semaine. Sans doute y avait-il un seizième homme sur la pelouse d’Yves du Manoir. Espérons pour eux que le feu sacré brûle encore pour aller défier Clermont dans son antre.

Simon Zebo qualifie le Munster grâce à un triplé

Les années se suivent et se ressemblent pour le jeune ailier du Munster, Simon Zebo. Auteur d’un triplé l’an passé à pareille époque face aux Saints de Northampton, Zebo a de nouveau fait parler sa technique et sa vitesse ce dimanche face aux Racing Métro en inscrivant trois nouveaux essais. Dont un particulièrement beau à la 48ème minute de jeu, où après avoir débordé la défense francilienne sur le côté gauche du terrain, il a parfaitement joué le coup grâce à un coup de pied de recentrage, avant de se saisir du ballon sous les yeux médusés des français. Une performance qui a permis aux Irlandais d’accrocher la huitième et dernière place qualificative, éliminant au passage le Leinster, double champion en titre.

Clermont bien parti pour le titre

Sans vouloir faire offense aux Montpelliérains, c’est une voie royale qui s’offre désormais à l’ASM avec une réception en quarts de finale, puis en demies. S’ils la doivent en partie à la chance, les Clermontois ont néanmoins impressionné lors de cette phase préliminaire, ne terminant deuxième derrière les Quins qu’à la différence de points. En dominant à deux reprises le tenant du titre irlandais, le club de Clermont Ferrand avait montré qu’il fallait compter sur lui. A l’issue de l’ultime match de poules remporté avec la manière sur la pelouse des Scarlets (0-29), l’ASM est clairement un prétendant au trophée européen. Deuxième meilleure défense derrière l’Ulster, Clermont est sans nul doute ce qui se fait de mieux aujourd’hui en matière de rugby en France.

Les Harlequins s’imposent de façon très solide à Biarritz

Si Clermont fait peur, quid des Quins après leur parcours parfait en phase préliminaire. Dans une poule pas forcément des plus relevée, les Londoniens ont fait le boulot. En témoigne, cette ultime rencontre en terre basque face au BO. Le club de Serge Blanco n’est certes pas dans sa meilleure période, mais il est toujours difficile de s’exporter du côté d’Aguilera. Le score de 9 à 16 n’a d’ailleurs rien d’une démonstration des Anglais. Mais il reflète parfaitement la physionomie de la rencontre avec un seul essai inscrit pour les Quins. Le quart de finale face au Munster sera doute révélateur de leur forme réelle.

La Section Paloise consolide sa troisième place

Si la section paloise ne fait pas autant parler d’elle qu’Oyonnax et le LOU, mais son parcours jusqu’à présent mérite néanmoins un coup de projecteur. Une mise en lumière sur la très belle série de victoires à domicile des hommes de David Aucagne. Une invincibilité conservée la semaine dernière face à Tarbes le derby des Pyrénées sur le score de 25 à 6. Un succès que la section doit en partie à un essai de Radidi en fin de match mais surtout à son artilleur, Frédéric Manca, auteur de six pénalités dans la rencontre dont cinq en deuxième mi-temps. Bien installé sur la troisième marche après une troisième victoire de rang sur la pelouse d’Albi (13-19) ce samedi, Pau peut légitiment prétendre aux places qualificatives.

Les FLOPS

La touche et les buteurs toulousains

Si l’on peut parfois relativiser la performance d’une équipe en fonction des conditions météorologiques, il est cette fois-ci difficile de trouver des excuses à la défaillance toulousaine ce dimanche face aux Tigres de Leicester. Car ces-derniers ont tout autant souffert du froid et de la neige. Alors comment expliquer cette inefficacité de l’alignement rouge et noir, quatre ballons perdus en touche, et surtout le ratage total de Lionel Beauxis et Luke McAlister. Tous deux incapables de prendre les points sur pénalités et de trouver des touches pour mettre l’adversaire sous pression. Eliminés de la H-Cup, le Stade Toulousain se consolera sans doute difficilement avec le Challenge Européen, mais ce sera aussi un moyen de faire amende honorable et de retrouver son jeu.

Toulon ne fait plus peur

Le RCT a-t-il joué petit bras ou bien était-il seulement pas en mesure d’empêcher Montpellier d’accéder aux quarts de finale ? Sans doute y a-t-il un peu de deux. Toujours est-il qu’en perdant face au MHR, Toulon a montré un bien piètre visage à ses adversaires. Des futurs adversaires comme le Leicester, qualifié in-extremis, qui auront probablement eu vite fait d’analyser ce qui n’a pas fonctionné pour le RCT. Et la liste fut longue pour des Toulonnais incapables de gagner les duels et pris à la gorge par la défense montpelliéraine. Battu pour la première fois à Mayol par le Racing et dominé comme jamais par Montpellier, Toulon ne fait plus peur.

Northampton perd dans les dernières minutes face à Glasgow

Finaliste de la H-Cup en 2011 face au Leinster, Northampton a été sorti de la compétition européenne ce week-end après sa défaite concédée face à Glasgow. Les chances étaient minces mais une victoire avec le point de bonus aurait pu suffire à leur ouvrir les portes des quarts de finale. Mais les Ecossais de Glasgow, dont les chances de qualifications étaient nulles, en ont décidé autrement. En tenant tout d’abord les Saints en échec bien après l’heure de jeu par deuxième essai signé Matawalu (20-15), puis en les crucifiant après la sirène sur un exploit personnel du centre écossais, Peter Horne. Une victoire de prestige pour Glasgow. Une défaite rageante pour la bande à Foden.

Le Lyon est mort ?

La déroute du LOU se poursuit journée après journée avec un cinquième match sans victoire pour la bande à Chabal après un match nul concédé face à Brive. Alors que manque-t-il à Lyon pour être ce leader de Pro D2 tant (trop ?) attendu ? Sans doute ce supplément d’âme qui caractérise toutes les équipes de l’antichambre du Top 14. Ces repères entre potes acquis au fil des années. Cette volonté d’accéder au rêve après tant de saison passées à travailler. Lyon, lui, arrive de l’échelon supérieur. L’envie est sans doute là, mais le feu qui anime les autres formations n’est pas le même. Les enjeux aussi. Sans doute y avait-il de l’arrogance à penser que la remontée serait immédiate. D’autres ont essayé, ils ont eu des problèmes…

Auch approche de la zone rouge

Le FCAG n’y arrive plus. Son dernier succès remonte au 21 octobre dernier face au LOU. Depuis, Auch a enchaîné les courtes défaites d’un point (13-12 face à Albi), les matchs nuls (9-9 contre Massy), les déculottées (55-0 à Oyonnax) et plus récemment une dixième désillusion. Un nouveau revers, le onzième de la saison, face un concurrent direct au maintien, Aix. 8 à 9, c’est n’est pas loin, mais on doute que cela redonne confiance à des joueurs aujourd’hui en plein doute. A dix journées de la fin de la saison, Auch pointe au 12ème rang du classement et compte à peine plus de dix points sur le premier relégable, Béziers.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • TPhib
    47779 points
  • il y a 7 ans

Effectivement. Merci Dim 😊

  • dim50
    294 points
  • il y a 7 ans

Une petite erreur: ce week-end, l'ASM a gagné à Llanelli (Scarlets) et non chez les Chiefs d'Exeter ! 😉

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News