L'Immonde du Rugby N°41

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Ll'Immonde revient sur la vie et la carrière d'une légende : Jamie Cudmore. Sa naissance au Canada, ses drames personnels, ses succès, sa rivalité avec Le Corvec... toute la vérité révélée.
Avant la demi-finale qui opposera Clermont au Leinster la semaine prochaine, nous avons décidé de rendre hommage à notre Jaunard favori. Depuis des années, il sème la destruction comme Yoann Huget sème les contrôleurs antidopages. Dès qu'il revient sur le territoire canadien, des milliers de Lemmings se suicident en se jetant du haut de falaises. Cet homme, vous l'avez reconnu, il s'agit du Bûcheron canadien Jamie Cudmore. Un homme que l'on connaît peu en dehors des clichés, finalement. Nous avons donc envoyé nos meilleurs reporters pour retracer son parcours... pour vous, voici la biographie non-officielle de Jamie Cudmore. Tout est 100% véridique, évidemment.

Cudmore à crédit : biographie non-officielle du meilleur joueur canadien de tous les temps.

L'Immonde du Rugby N°41

« Jamie Cudmore participant à un spectacle de marionnettes »
Age : 34 ans

Taille : 1.95 m

Poids : 119 kg sans ses crampons

Poste : Équarrisseur de rugbymen

Nationalité : Canadienne (aucun lien avec la tente)

Il aime : Les Cornettos à la vanille, les Harley Davidson, regarder du catch en écoutant du Bach, taper sur Grégory Le Corvec et fendre des bûches à mains nues.

Il n’aime pas : Les règles en général, Paul O'Connell, les P’tits Filou tubes, Grégory Le Corvec, les clowns, les diabolos fraise, la commission de discipline et Grégory le Corvec.

L'Immonde du Rugby N°41
Jamie Cudmore, son of anarchy


Repères chronologiques :

- En 1981, alors qu'il est âgé de trois ans, Jamie, déjà cinéphile, assiste à l'avant première du film Piranhas 2 de James Cameron. A la fin de la projection, il obtient un autographe du réalisateur. Marqué par cette rencontre, Cameron avouera quelques années plus tard s'être inspiré du jeune Cudmore pour créer le personnage de Terminator.

- En 1995, la nouvelle franchise NBA de Vancouver décide de se nommer les Grizzlies, en hommage à Jamie Cudmore. Humilié par les mauvais résultats de l'équipe, Jamie exige qu'elle déménage à Memphis en 2002.

- En 2010, les nombreuses vidéos de bagarres de Jamie Cudmore font exploser le nombre de pages vues du site le Rugbynistère, qui fait alors fortune. Ses créateurs, Maxime et Nicolas, vivent désormais sur un yacht dans le sud de la France, où ils travaillent en compagnie de jeunes stagiaires suédoises. Surtout, grâce à leur nouveau budget, ils ont pu recruter Ovale Masqué, dont la chronique « L'Immonde du Rugby » est la meilleure chose apparue sur le net depuis les chat Caramail.



Sa vie, son œuvre :

Jamie est né le 6 Septembre 1978 dans la petite bourgade canadienne de Squamish, au nom assez peu prédestiné dans la mesure où on peut le traduire par Moviette. Lors de sa naissance, il coupe lui-même son cordon ombilical avec ses dents afin pourvoir décrocher une droite au gynécologue, estimant que ce dernier avait passé suffisamment de temps dans le camp Canadien.

Squamish est une ville de Colombie-Britannique (rien que ça ! ) au Canada, située au nord de la baie de Howe, sur l'autoroute provinciale 99, au nord de Vancouver, entre Furry Creek et Whistler. Signe du destin pour son côté velu et prompt à se faire siffler. Squamish est un des endroits les plus pluvieux de tout le Canada, les précipitations peuvent y atteindre 2400 mm par an. Les pluies tombent souvent de manière continue sur de longues périodes, notamment en hiver. En comparaison d'autres régions du Canada, la neige n'est pas spécialement fréquente en hiver ; cependant des chutes de 50 cm peuvent survenir, mais généralement la neige tombée fond assez rapidement. Qu’est ce qu’il peuvent raconter comme conneries Wikitétoa. Bref, une région qui te file envie de te barrer aussi vite que Mathieu Bastareaud rejoint le McDo après l’entraînement.

Malgré quelques accès de colère durant sa petite enfance, le petit Jamie est finalement un enfant chétif et timide. Le fait qu'il porte un prénom de fille le met à l'écart des autres enfants dans la cour de récréation. Jamie est par contre un excellent élève, studieux et appliqué. A l'âge de 6 ans, ses mauvaises fréquentations vont néanmoins freiner sa scolarité. Grégory, un petit français arrivé en cours d'année, se lie d'amitié avec Jamie et l'associe alors à ses nombreuses bêtises. Une amitié qui prendra fin tragiquement... un jour, Jamie invite Grégory à jouer chez lui. Les deux garnements se disputent violemment au cours d'une partie de schifumi, Grégory arguant au mépris du bon sens que la feuille pouvait battre les ciseaux en s'enroulant autour. Une bagarre éclate, un chandelier est renversé et met le feu à la maison des Cudmore. Jamie réussit à sauver son petit frère in extremis, mais leurs parents décéderont dans l'incendie. Recherché par la police, le petit Grégory retourne en France et se cache dans la ville de Toulon, un repaire de malfrats bien connu.

Placé dans un orphelinat, Jamie est fou de chagrin et devient définitivement incontrôlable. De plus, son corps change et à l'âge de 6 ans il mesure déjà 1m60 pour 70 kilos. Il agresse alors plusieurs de ses camarades puis finit par s'enfuir pour aller vivre dans la forêt canadienne. Il est alors recueilli par une tribu d'indiens. Attention, de vrais Indiens, pas comme ceux qu'on peut encore voir du coté de Biarritz. À 8 ans, il réussit le rite de passage des guerriers de la tribu en égorgeant un Grizzli à mains nues. À 9 ans, il perd sa virginité en s'unissant à la fille du Grand Chef de la tribu. Jamie est déjà un amant fougueux, peut être un peu trop d'ailleurs puisqu'il arracha l'hymen de sa partenaire avec les dents lors d'un cunnilingus. Alors qu'il vivait simplement, d'amour, de chasse et d'abattage d'arbres à coups de pied, et semblait enfin avoir trouvé la paix de l'esprit, un nouveau drame interviendra dans sa vie lorsque la forêt dans laquelle il vivait prit feu. La tribu et sa jeune compagne périrent au cours de l'incendie. Bien plus tard, Jamie apprit qu'un jeune Irlandais en vacances, un certain Paul O'Connell, avait déclenché l'incident en jetant un mégot de cigarette dans les bois. Jamie jura de venger la mort de ses proches et retourna vivre à Squamish où il gagna sa vie en devenant une petite frappe. Il fut notamment homme de main pour un dealer de drogue et fit un séjour en centre de détention pour mineurs après une histoire d'agression. Attention, c'est pratiquement le seul passage de ce texte qui est véridique.

L'Immonde du Rugby N°41
C'est l'heure du petit déjeuner pour Jamie.


Devenu adolescent, il décida de se consacrer au sport pour canaliser sa colère. Il tapa vite dans l’œil de l'entraîneur de l'équipe de hockey de Vancouver et effectua des débuts très prometteurs sur la patinoire. A noter que petit, la mère de Jamie lui avait interdit de jouer au hockey, jugeant ce sport "trop violent". Hélas et malgré des aptitudes naturelles pour ce sport de poète, Jamie fut banni à vie par la fédération canadienne après une bagarre avec un certain Joseph Armand Roch Voisine. Ce dernier, à la fin d'un match, s'était mis à chantonner une balade d'une rare mièvrerie. Jamie l'encastra sous la patinoire, manqua de le tuer et termina sa carrière d'athlète. Hélas, sa carrière de chanteur elle, se poursuivit avec le succès que l'on connaît et que l'on subit encore quand on ne capte que Chérie FM dans sa voiture.

Jamie va alors s’essayer à plusieurs sports. D'abord le ski, une discipline dans laquelle il est plutôt doué, mais un nouvel accident malheureux l’oblige à arrêter. En effet le fait de faire manger ses bâtons à ses concurrents est éliminatoire. Rebelotte avec le football américain où il est viré de son équipe pour avoir refusé de porter toute protection durant les matchs, arguant que c'était « pour les tapettes ». Il s'essaye enfin à la boxe, à la lutte et même à l'Ultimate Fighting, des sports de combats qui ne lui conviennent pas car trop réglementés. En effet, même à l'UFC, les coups de genoux, coups de coudes, morsures et autres coups de pied dans les parties intimes sont synonymes de disqualification. Au final, Jamie considère donc cette discipline plus proche de la danse que d'un réel sport de combat.

Puis un jour c'est la révélation. Jamie découvre un sport relativement méconnu au Canada, le rugby, une discipline où tenter de tuer ses adversaires n'a jamais été considéré comme un handicap. Sa technique de plaquage, dite « de la tronçonneuse » (rapport à son totem) est dévastatrice. Ses déblayages coups de tête dans les rucks font la joie de tous ses partenaires, bref l’ami Jamie a enfin trouvé ce qui lui manquait, la reconnaissance. Il le dit lui-même : « Le rugby est pour moi la parfaite synthèse de la camaraderie, de la lutte, parfois même de la boxe et de la découpe. » ambiance…



Jamie n'est pas qu'une brute assoiffée de sang, c'est aussi un joueur de rugby doté d'un flair hors normes. Même s'il reprend vite ses habitudes.


Ces qualités athlétiques et son jeu rugueux sont vites reconnus par les recruteurs, et on lui propose de partir jouer en Nouvelle-Zélande. Il tente l’expérience et s’envole pour le pays des Kiwis. Il atterrit au club de North-Harbour où il fait ses armes pendant une saison mais revient au pays. Le climat local et  le physique des néo-Z ne lui plaisent pas, car selon lui « ça fait un peu gonzesse ces cheveux longs et ces tatouages ». Imaginez un peu le choc des cultures entre cet homme venu du froid et ces guerriers maoris efféminés.
Malgré tout, en 2002, il se décide à tenter l’expérience à nouveau mais dans un « vrai pays » dit-il. Il fait ses débuts au Llandovery RFC, un club basé dans la province du Carmarthenshire. Le lieu est tellement paumé qu'il n'apparaît pas sur Google Earth, nous serons donc bien incapables de vous le situer. A ne pas confondre avec un autre coin perdu, le Clermontenshire, qui verra le talent de Jamie s'exprimer dans sa pleine mesure, mais nous y reviendrons. Peu de temps après, il monte en grade et rejoint les Scarlets de Llanelli, avec qui il dispute la Ligue Celte et la H Cup. Enfin, il obtient sa première cape en équipe nationale, une consécration. Pendant ce temps, le frère de Jamie, Daniel, entame une carrière fulgurante au cinéma avec un rôle dans le film X-Men 2. Il fut choisi pour interpréter le mutant Colossus, grâce à son physique impressionnant mais aussi pour des raisons économiques : en effet, la scène où il arrête des balles de mitraillettes avec ses abdos ne nécessita aucun effet spécial. En 2009, Daniel accepta un rôle dans le film Twilight. Hélas, depuis ce jour, Jamie Cudmore refuse de parler à son frère et ne le considère plus comme un membre de sa famille.

Mais revenons-en à la carrière de Jamie. En 2003, il participe à la Coupe du Monde avec le Canada puis il quitte le pays des Diables Rouges pour rejoindre Grenoble, la ville française la plus proche du Canada du point de vue météorologique. Il y reste 2 saisons : lors de la première, il n'a besoin que de 7 matchs pour récolter deux cartons jaunes et un rouge. Lors de la seconde, il accomplit l'exploit de recevoir 8 jaunes en 21 matchs. Des performances dignes de la ProD2 : cela tombe bien, Grenoble va descendre. Mais Jamie et son sale caractère tapent dans l’œil d'une équipe réputée « gentille » et qui commence à en avoir bien marre de perdre des finales en jouant bien. Jamie arrive alors à Clermont avec un objectif : devenir l’homme le plus craint de tout l’hexagone. Dés sa première saison, il ne déçoit pas avec 3 jaunes et un rouge à son actif.

Joueur exemplaire, Jamie multiplie les cartons comme il multiplie les pains, faisant face à la vilenie de nombre d'adversaires jaloux. Ne méritant pas cette image de joueur un peu rugueux, Jamie apprend à profiter de la générosité de la commission de discipline qui n'hésite pas à lui offrir à la demande bon nombre de périodes de suspension. Ainsi éloigné des terrains, les statistiques de notre jovial bucheron redeviennent cohérentes. Les 180 jours de suspension étant cependant un Graal réservé à l'excellence toulonnaise, il lui faudra parfois s'auto-mutiler pour prolonger ces répits. Si la sécurité sociale n'apprécie guère ces dépenses, elles restent raisonnables face au budget nécessaire à Interpol si Jamie ne devait justifier ses absences que par de purs génocides rugbystiques.

A l'arrivée de Vern Cotter en 2007, Jamie s'intègre dans un plan de jeu aussi efficace qu'évident, qui lui attribue deux missions principales:
- Provoquer l'incapacité physique partielle d'un maximum d'adversaires afin que Malzieu derrière lui n'ait plus qu'à pousser quelques moignons en touche.
- Créer des brêches de 10m dans les défenses adverses afin que Malzieu toujours n'ait plus qu'à enjamber les mêmes moignons.

Notons que l'absence du Canadien dans le groupe bleu explique à elle seule les performances de Malzieu en équipe de France.

L'Immonde du Rugby N°41
L'intégration de Jamie en Auvergne aura pris un peu de temps.



Ici, Jamie décide d'apprendre à Tim Payne la vraie signification de son nom de famille.



Alors qu'il s'épanouit au sein d'une équipe qui fait son retour au premier plan en championnat de France, Jamie va être à nouveau rattrapé par son passé tourmenté. Lors d'un match à Perpignan il se rend compte que son ami d'enfance, Grégory, l'homme responsable de la mort de ses parents, joue désormais lui aussi en Top 14, sous les couleurs de l'USAP. Durant de nombreuses saisons, Jamie tentera de tuer son rival à chacune des rencontres entre l'ASM et les Arlequins. Hélas, les arbitres l'en empêcheront à chaque fois.

Jamie vs Gregory, a history of violence :













Sur la scène européenne, il retrouve une autre de ses Némésis, Paul O'Connell. Un combat à mort est engagé entre les deux hommes mais encore une fois les arbitres viennent interrompre le massacre. On notera la grande impartialité de l'arbitrage dans l'affaire.



Après un énième mano a mano avec Gregory, se rappelle alors des drames qui ont ruiné son enfance, et se rend alors compte que cette quête de vengeance et cette escalade de violences n'apporte que des malheurs. Il prend alors conseil auprès du chevalier Jedi Brock James, l'homme qui ne s'énerve jamais, même quand il se tape le petit doigt de pied contre un meuble en allant aux toilettes la nuit. Jamie apprend beaucoup de Brock, notamment en ce qui concerne le self-control et la technique pour toujours avoir une barbe de trois jours sexy. Depuis lors, il n'a pris que 3 cartons jaunes en 2 saisons. En 2010, il parvient enfin à remporter le Bouclier de Brennus avec Clermont, en battant l'USAP, dans un match où il se contentera de donner un petit coup de genou amical à Le Corvec, comme un premier signe de réconciliation. En mars 2012, l'impensable arrive : il décide finalement de pardonner à Grégory, et lui porte l'accolade à la fin du match ASM – Perpignan du 24 mars 2012. Dans la foulée, Grégory comprend lui aussi que la violence n'est pas la solution et décide d'arrêter sa carrière pour ne plus faire de mal à personne.

L'Immonde du Rugby N°41



Vous l'avez compris, Jamie Cudmore est désormais un homme apaisé, en paix avec lui-même et avec le monde. Mais attention. Il sait néanmoins que la bête sommeille toujours en lui. Tel Bruce Banner apprenant à apprivoiser Hulk, Jamie a fait beaucoup de progrès. Mais le risque existe toujours... espérons juste qu'il ne fasse pas de rencontres malheureuses sur le chemin du sacre européen de l'ASM...

L'Immonde du Rugby N°41

Rendez-vous en finale, Monsieur Cudmore...


Crédits

Par Ovale Masqué & Gregory le Mormeck.
Merci à Marcel Caumixe, Pastigo pour leurs précieuses suggestions. Merci à mes trois filles préférées : le Stagiaire, Pauline et Prune pour la correction.

En attendant le prochain numéro, soyez Immondes

La vie est trop courte pour comprendre le rugby, alors autant en rigoler sur les réseaux sociaux.

Likez la page de l'Immonde du Rugby sur Facebook où vous pourrez débattre, soumettre vos idées et insulter l'équipe.

Suivez @OvaleMasque sur Twitter pour flatter son égo et parce que de toute façon vous n'avez rien de mieux à faire.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Avec plaisir Zara 😉

Bon sang ! Mais c'est bien sûr ! 😀

Je ne connaissais pas ce jeune-homme, une petite recherche sur google révèle qu'il a une petite page sur fr.wikipedia où il est dit « C'est un joueur assez brutal et puissant dans les charges et dans le jeu d'avants. »...
Or, si je fais une recherche sur le Rugbynistère, je ne trouve que des articles où celui-ci est martyrisé par d'autres (Attoub, Dupuis, Hartley, Jean Passe, etc...).
Stephen Ferris serait-il un joueur incompris ?

Merci Max !

@Zara : Stephen Ferris bien sûr 🙂

Quelqu'un peut me dire qui est le jeune-homme ensanglanté qui donne RDV à Jamie en finale ?

Au moins, je ne suis pas le seul à avoir un peu l'impression finalement que Cudmore est plus victime de sa réputation que des actes réellement commis...
notamment contre les saracens, première vidéo : 2 imbéciles d'en face oublient qu'ils sont en attaque, le plaquent sans ballon, il met une bouffe, le sarries se relève, cherche Domingo, revient sur Cudmore qui bronche pas ==> carton jaune.
des bouffes comme ça, Roncero en met 8 à chacun de ses vis à vis sur chaque ruck de chaque match depuis 35 ans, et personne ne trouve jamais rien à redire.

quand au célèbre O'Connel, c'est pas de l'impartialité, c'est de la symétrie de couleurs : red for the yellow, yellow for the red. cet arbitre est juste un peintre. un peintre méticuleux, mais un peintre quand meme, le match est en irlande, faut pas déconner quand meme.
surtout que bon, quand on regarde, certes l'irlandais a l'intelligence de lever les bras (sic) pour montrer qu'il est "innocent" et qu'il prend "injustement" 3 coups de poing, mais derrière? il en rend 10 et Cudmore prie pour ne pas finir tétraplégique!

enfin pour Le Corvec, heureusement qu'il y a eu Cudmore pour le rendre célèbre, s'il avait du s'illustrer par son brio sur le terrain...

  • matlop
  • il y a 8 ans

Autant Jamie, c'est la classe, autant Le Corvec,est un manouche absolument nul dans le jeux!...

AAHHH ! Quand l'Ovale Masqué reprend la plume qu'il avait prêté au stagiaire de 3ème la semaine dernière, ça va déjà beaucoup mieux !

Au vu des vidéos, j'ai un peu l'impression finalement que Cudmore est plus victime de sa réputation que des actes réellement commis...

Et ma préférée, c'est la photo du p'tit déj' 😀

  • 6592
    31776 points
  • il y a 8 ans

Ptain le type se paye quand même une paire d'avant-bras que j'aimerais pas prendre le poing qu'il y'a au bout...

  • pseudog
  • il y a 8 ans

Y'avait une petite vanne à sortir sur Jamie de C'est pas Sorcier à sortir aussi !

bravo l'immonde du rugby, du pur génie!!!! !

Les plus attentifs doivent remarquer que quand il ne porte pas son maillot jaune et bleu, Jamie n'a qu'un seul T shirt.

  • Lamolle
  • il y a 8 ans

Toi, tu vas avoir des problèmes

Derniers articles

Arbitrage
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
News
Vidéos
Vidéos