Et si l'arbitre vidéo avait jugé les 5 mètres avant l'en-but ?
La lutte entre les deux joueurs n'est pas très équilibrée.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
L'action entre Keith Earls et Vincent Debaty qui a fait grand bruit le week-end dernier lors de la fin du match entre l'Irlande et la France me pousse à m'interroger.
La fin du match France vs Irlande était un peu dingue. Les Français marquent un essai à 7 minutes de la fin par l'intermédiaire de Picamoles puis vient une attaque irlandaise trois petites minutes plus tard. Les supporters de l'hexagone ont serré les fesses quand Steve Walsh a demandé à l'arbitre vidéo de juger une situation compliquée pour les Bleus.

Les spectateurs se sont naturellement posés la question de savoir s'il y avait faute (ou non) de Vincent Debaty sur Keith Earls. L'arbitre australien demande à l'arbitre vidéo par quoi il doit reprendre le jeu. Notons ici que l'homme à la vidéo se devait de respecter le protocole 6 Nations et donc ne juger qu'uniquement ce qui pouvait se passer dans l'en-but. Pour information, en Top 14, l'arbitre aurait pu remonter jusqu'aux 5 mètres, et en Super XV jusqu'à la dernière action avant l'essai.

Connaissant le protocole IRB pour le Tournoi des VI Nations, il était évident que le renvoi aux 22 mètres allait être accordé. Mais qu'aurait indiqué l'arbitre vidéo s'il avait le droit de juger les 5 mètres précédant l'en-but ? Donnez votre réponse sous la vidéo.

Pour vous aider dans votre choix, étudions la règle du jeu déloyal :
Règle 10.1.a Joueur qui charge ou pousse. Lorsqu’un joueur et un adversaire courent vers le ballon, ces deux joueurs ne peuvent se charger ou se pousser l’un l’autre autrement qu’épaule contre épaule.
Sanction : coup de pied de pénalité

Un essai de pénalité doit être accordé si la faute empêche un essai qui aurait probablement été marqué sans celle-ci.

Dédé Puildébut
Dédé Puildébut
Cet article est rédigé par Dédé Puildébut, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Ben
  • il y a 7 ans

Epaule contre épaule. Pas fair-play, surprenant mais loyal au regard du réglement. La décision arbitrale est donc bonne, Debaty est dans la règle.

Outre le fait que je valide la décision de l'arbitre vidéo et le renvoi au 22 mètres, car la "charge" de Debaty à l'épaule est tout de même très légère à mes yeux et que c'est plus sa masse qui fait fait chuter Keith Earls, je tiens à le féliciter pour avoir probablement pulvérisé ses chronos sur 30 mètres.

  • Kad Deb
    30025 points
  • il y a 7 ans

Comme quoi, il n'y a pas de complot arbitral contre la France...

Comme je l'ai déjà dit, des oppositions très légères comme ça on en voit très régulièrement, et jamais on sanctionne (si on le fait, je propose qu'on sanctionne aussi les plaquages punitifs à la retombée des chandelles).
Mais si on regarde attentivement, on dirait que Earls initie son plongeon avant le "coup d'épaule". Il anticipe la trajectoire pour rattraper son retard mais le dernier rebond est finalement favorable à Picamoles et renforce l'impression que Earls est écarté de sa trajectoire. Imaginez que le ballon respecte sa trajectoire d'origine... Earls est peut-être même idéalement positionné. La faute au ballon donc.

@Toulousainforever> J'aime beaucoup ton coup de gueule. Moi aussi je suis très irrité par ces phases de rencontre qui conditionnent énormément le rugby moderne tout en étant selon moi très mal cadrées. Je trouve que ces dernières années, nous sommes régulièrement mis en difficulté sur tout ce qui est "vice du rugby" en particulier en rucking. Le rugby français a mis des décennies à devenir propre en défense, et maintenant que nous sommes une des équipes les moins sanctionnées au monde, le rugby valorise des joueurs cradingues comme McCaw, O'Brien... . C'est aussi une des raisons à nos difficultés il me semble.
Une règle à la con et qui m'agace. Sur une défense debout qui entoure le joueur, l'attaquant aura beau avoir avancé, si le ballon est noyé, il est rendu à la défense. On valorise le "😜ourrissage" de ballon en gros. C'est symptomatique. Le but des changements de règle n'était-il pas de favoriser l'attaque? Alors en Super rugby ça marche parce que les défenses sont moisies mais si elles étaient à niveau, ça ferait comme dans le Nord. D'ailleurs, même si les Blacks dominent toujours, les Aussies et les Boks sont loin d'être impériaux contre les défenses du Nord depuis quelques temps...

  • (florian)fritz fricadelle
  • il y a 7 ans

Il pousse mais c'est épaule contre épaule,c'est pas comme si il y avait une manchette ou une charge

  • CedricH
    15270 points
  • il y a 7 ans

On peut légiférer pendant 107 ans.
Reste qu'il y a la vérité des actes.
Debaty pousse intentionnellement un joueur irlandais qui très probablement arrivait avant Picamoles (d'ailleurs qu'il y arrive ou pas, on le saura pas, mais quoi qu'il en soit, il joue clairement l'essai).

Pour moi, incontestablement, il y a essai de pénalité.

  • toulousainforever
  • il y a 7 ans

Bon, alors il y a la règle. Debaty fait faute, cela me semble incontestable. Il sait qu'il est dépassé par l'Irlandais et donc n'a d'autre solution que de le mettre dehors. Picamoles est là à point nommé pour aplatir dans l'en-but des bleus. certainement que son repli défensif a influencé la décision du corps arbitral. Sinon il y aurait certainement eu pénalité contre les bleus. Il y a l'esprit : Debaty est à la lutte, il sauve son camp en agissant ainsi. Est-ce du jeu déloyal ? Il est au maximum et à cet instant de la partie après avoir lutté en mêlée fermée, retrouver 2 avants de devoir à cet endroit du terrain me parait exemplaire de volonté.
Si cette faute là est sifflée, pourquoi ne pas siffler alors toutes les positions de Hors Jeu volontaires sur les rucks. Ces joueurs irlandais sans contact avec un partenaire qui bouchent de manière délibérée le passage à un défenseur bleu, permettant ainsi à l'un de ses partenaires de se saisir de la balle et d'avancer. ce joueur hors jeu devient ainsi le premier soutien. Il en va de même selon moi, des prises de judo sur les contests... je croyais que le déblayage devait se faire par la porte.. Et non sur les côtés des regroupements et parfois même carrément à 90° par rapport à celui ci. Je fustige ici les attitudes de nos meilleurs adversaires (ceux du royaume uni) qui usent et abusent de ce procédé pour éliminer volontairement un ou plusieurs adversaires en dépit des règles fondamentales de ce jeu.. Ensuite, quid des obstructions, des tirages de maillot, des petits hors jeu sur la largeur... tout ce qui rend le rugby chiant à regarder, car les défenses sont tellement bien organisées que les attaques se cassent les dents dessus. A fortiori si ces défenses ont 1 ou 2 m d'avance sur l'attaque.

  • marcy
  • il y a 7 ans

Etant joueur et arbitre amateur, je n'aurais pas sifflé de faute. Premièrement, malgré l'aide infime du bras de Debaty, il n'y a pas intention de le pousser car, et c'est la mon deuxième point, il y a 37 kg d'écart entre les deux joueurs donc si il y avait eu poussette, avec l'inertie dégagée par la course de Debaty, Earls aurait déjà goûté au gazon...

  • Jo Sado
    10819 points
  • il y a 7 ans

Indépendamment de la règle des 6 nations, Steve Walsh demande à l'arbitre vidéo "try or no try" et de chercher un "😜ossible foul play". Est-ce que celui-ci lui répond que non parce que le protocole l'en empêche ou parce qu'il estime que le jeu déloyal n'y est pas ? Deuxième bonne question.
Ensuite, au sujet de la faute elle-même, il est très difficile de se prononcer (encore plus si on laisse le chauvinisme de côté). Il y a bien un léger coup de bras de Debaty mais il est fait dans le mouvement, en tombant à moitié. C'est sans doute fait exprès, mais très bien exécuté. En tout cas, des actions comme ça non sanctionnées, il y en a chaque week-end de top 14.

C'est interdit et si on fait une interprétation rigoureuse du règlement, c'est essai de pénalité.
Mais dans le feu de l'action, c'est toléré par la plupart des arbitres.

Un peu comme les déblayages qui se transforment en plaquage du défenseur sans ballon. C'est légion, sur ce tournoi, alors que c'est plaquage sans ballon, pénalité contre l'attaquant et puis c'est tout.
Idem pour les plaqueurs ou les gratteurs "éliminés" qui savent que l'arbitre ne dira rien s'ils enlèvent les mains du ballon au bout de 2 à 3 secondes, pas plus. Mais c'est énorme pour ralentir les sorties de ballon.

On sait tous très bien qu'au rugby, il y a les règles, puis les consignes, puis l’interprétation de tout ça par l'arbitre, et que ça peut faire une grande différence.

  • kiki123
  • il y a 7 ans

épaule contre épaule... Certes un peu appuyé et aidé de l'avant-bras, mais, selon la règle, rien d'illicite.
Après c'est sur que ce coup d'épaule était volontaire, mais rien de précis à ce sujet et de ce fait impossible de siffler une pénalité!

  • Bilbo
  • il y a 7 ans

Pour moi c’est épaule contre épaule. Mais une épaule pèse 50 kg de plus que l’autre, voilà tout.

Je ne pensais pas que « épaule contre épaule » était licite en rugby.
Alors, en toute bonne foi, on ne peut pas considérer qu'il y ait faute juste parce qu'un sac d'os valdingue au contact d'un poids lourd...

  • ced
    100427 points
  • il y a 7 ans

il est de toute façon interdit de doubler par la droite y compris les poids lourds.

  • Mcalisteak
  • il y a 7 ans

Epaule contre epaule entre un Debaty de 130kg et un ailier de 90 cest tout... En tout objectivité bien sur

  • Kad Deb
    30025 points
  • il y a 7 ans

Walsh est néo-zélandais mais licencié à la fédé australienne car il a été viré de la fédé néo-zélandaise pour des problèmes de comportement..

  • Bobby
  • il y a 7 ans

Par contre, je crois que Steve Walsh, l’arbitre, est néo-zélandais et non australien.

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News