Équipe de France. Le XV idéal d'Ovale Masqué pour la tournée en Argentine
Le XV de France d'Ovale Masqué pour la tournée en Argentine

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Équipe de France. Découvrz le XV idéal d'Ovale Masqué pour la tournée en Argentine. Avec au programme, du lourd, du rugueux et du bien pénible...
Dans quelques semaines, le XV de France s’envolera pour l’Argentine pour disputer deux test matchs contre les Pumas, les 18 et 24 juin prochain. Enfin « Le XV de France », c’est vite dit. On pourrait presque parler d’équipe de France A, puisque les internationaux participant aux demi-finales du Top 14 seront retenus par leurs clubs à ce moment. Voilà qui rassurera au moins tous les fatalistes qui affirment haut et fort que le rugby « devient comme le foot » : notre sport restera toujours à part car il est définitivement beaucoup plus con que les autres.

Alors, que peut-on espérer de cette tournée, et de ces deux matchs disputés contre une équipe d’Argentine probablement en pleine bourre, puisqu’elle est devenue la seule sélection nationale à participer à un championnat domestique et donc à disputer 30 matchs par an ? Pas grand chose. Deux ou trois bonnes surprises gagneront peut-être le droit d’être à nouveau testées quelques mois plus tard. Mais le scénario le plus probable, c’est que nos néo-sélectionnés rejoindront le prestigieux « club des 1 », ces joueurs légendaires qui ne comptent qu’une sélection, comme Félix le Bourhis, Gregory le Corvec,ou encore, Ibrahim Diarra.

Alors quitte à aller disputer deux matchs inutiles à l’autre bout de la planète, autant le faire avec style. Avec panache. À la française. Et monter un XV en mode commando-suicide qui n’aura qu’un objectif : faire chier ces putain d’Argentins, qui prennent bien trop souvent plaisir à nous marcher sur la gueule depuis quelques années.

On va perdre ? Peut-être. Mais au coup de sifflet final, ils ne feront pas les fiers. Pour vous, voici donc notre XV idéal pour partir à la guerre.

Merci à Clément Suman pour son coup de main pour le N°7 !

15 - Damien Traille

Avec les absences probables de Maxime Médard, Scott Spedding et Brice Dulin, Guy Novès se retrouve avec un choix limité au poste d’arrière.

Bien sûr, il pourrait se dire « YOLO, je mets Djibril Camara en 15 », ce qui nous permettrait sans doute de rire un bon coup. Mais comme le but est de ne pas trop se taper la honte en Argentine, la solution la plus sûre nous parait évidente : Damien Traille.

À 35 ans, Damien Traille a toujours ses jambes de 25 ans. Même si c’est principalement parce qu’à 25 ans, il était déjà très lent. Mais relancer depuis le parking n’est pas ce qu’on lui demande, et si on cherche un mec sûr sous les ballons hauts et capable de nous donner de l’air avec des grands coups de tatane, l’ancien joueur du Biarritz saura faire le job.

14 - Julien Caminati

En cliquant sur cet article, vous vous êtes probablement dit « ce con d’Ovale Masqué va encore mettre Caminati dans son XV ». Et bien oui ! Il est parfois bon d’être aussi prévisible qu’une feinte de passe de Wesley Fofana. Si Castres est éliminé avant ou pendant les barrages (et on espère tous que cela arrivera, notamment Isabelle Ithurburu qui doit en avoir marre de se faire postillonner dessus par Christophe Urios à chaque interview en bord de touche), ce sera l’occasion idéale d’offrir sa première sélection à celui que les pigistes sans imagination surnomment « l’enfant terrible du rugby français ».

Après deux années d’errance à Grenoble et 6 mois à écumer les boites de nuit avec son pote Delon Armitage à Toulon, Julien réalise actuellement son 277ème comeback - pile en même temps que celui de Sami Naceri, son alter ego cinématographique. Et le pire, c’est qu’il est plutôt très bon depuis son arrivée au CO. Et si l’on reproche souvent à la nouvelle génération de manquer de caractère, sélectionner Caminati c’est un peu comme parachuter un pitbull au milieu d’un XV de labradors. Il y a une chance sur deux que ça se termine en drame, mais au moins, on risque de se marrer.

13 - David Marty

« On commence à regarder du côté de la Pro D2 », déclarait Guy Novès il y a quelques semaines, en constatant la faiblesse du réservoir de joueurs français en Top 14. Gageons qu’il aura donc surveillé de près les performances de David Marty. Au crépuscule de sa magnifique carrière, David Marty LE CATALAN n’a plus grand chose d’autre à offrir que des plaquages de débile, de déblayages suicidaires et des mandales de ninja. Mais face à des Pumas qui n’hésitent jamais à jouer « à la limite » (ce qui en terme rugbystique, sous-entend souvent « la dépasser franchement ») son expérience, son vice et sa combativité ne seront certainement pas de trop. Si les mecs de la pampa veulent se la jouer cowboys, David Marty se fera un plaisir d’endosser le rôle de shérif.

12 - Fabrice Estebanez

Lors de la Coupe du monde 2011, il s’était rendu indispensable de par sa capacité à jouer de la guitare dans le bus, organiser des quizz ou faire griller des chamallows au feu de bois. Le compagnon idéal pour une tournée qui s’annonce déjà catastrophique : avec lui, au moins, le groupe vivra bien.

11 - Guy Novès

Quand l’équipage est en danger, le capitaine du bateau se doit de montrer l’exemple. Pour cette tournée qui s’apparenterait presque à une expédition en antarctique avec pour seul équipement un stocks de débardeurs et de tongues, le sélectionneur du XV de France doit assumer son rôle et être le premier à se jeter à l’eau à poil dans l’eau glacée. De toute façon, à 62 ans, le vieux sorcier toulousain est toujours plus affûté que la plupart de ses joueurs. Puis si on a le choix entre lui et Sofiane Guitoune…

10 - Benjamin Urdapilleta

Sa page Wikipedia affirme qu’il compte 10 sélections avec l’Argentine. Mais soyons honnêtes, personne ne s’en souvient, sans doute même pas lui.

Misons donc sur le fait que World Rugby ne nous dira rien si on décide de le sélectionner (de toute façon ils seront probablement trop occupés à trouver un truc pour blanchir Owen Farrell après son énième attentat en finale de Coupe d'Europe). Sélectionner un Argentin revanchard pour aller faire la guerre en Argentine, c’est un coup de maître comme seul Guy Novès en est capable.

Urdapilleta, c’est un type qui a une calvitie depuis l’âge de 15 ans et qui, objectivement, ressemble plus à un footballeur roumain qu’à un rugbyman argentin. Pour la première fois de sa vie, on va donc lui donner l’opportunité de se venger des Nicolas Sanchez et autres Juan-Martin Hernandez, tous ces beaux gosses qui lui piquent le spotlight depuis des années. Le mec sera donc archi-motivé.

9 - Jean-Baptiste Péjoine

Parce que nous aurons besoin de joueurs d’expérience. Et parce que ça fait 16 ans qu’il joue à Brive. À 47 ans, ce serait une belle récompense pour lui que de prendre l’avion pour la première fois de sa vie, de découvrir un autre pays, une autre culture, une ville qui dispose de l’électricité et de l’internet.

8 - Raphaël Lakafia

Parce que le running gag de Kevin Gourdon appelé puis renvoyé chez lui est vraiment trop drôle. Et parce que voir Lakafia titulaire en Bleu nous rappellera l’époque insouciante où Marc Lièvremont était entraîneur du XV de France et collectionnait les joueurs comme des images Panini.

7 - Jean-Baptiste Gobelet

À l’instar d’André-Pierre Gignac qui marque but sur buts dans le championnat mexicain pour convaincre Didier Deschamps de l'emmener à l'Euro, Jean-Baptiste Gobelet termine le Pro Rugby USA avec la bagatelle de 18 essais en 3 matchs sous le maillot de San Diego. Son repositionnement en 3ème ligne est salué comme le symbole du rugby moderne par Yannick Bru, qui lui offre sa 1ère sélection à 34 ans. Puis au moins, grâce à son parcours avec l’équipe de France de rugby à 7, l’ancien biarrot sait ce que c’est de se prendre des branlées à l’autre bout du monde.

6 - Mahamadou Diaby

Cette saison, on a pu voir les débuts en Bleu de Yacouba Camara, le nouveau Yannick Nyanga, qui lui-même était le nouveau Serge Betsen, avant que Thierry Dusautoir ne devienne le nouveau nouveau Serge Betsen et Fulgence Ouedraogo le nouveau Yannick Nyanga. Quand il s’agit de parler d’un troisième ligne un peu bronzé, on notera que les journalistes font toujours preuve de beaucoup d’imagination.

Mahamadou Diaby remplit donc tous les critères pour devenir le nouveau cliché à la mode en troisième ligne. Puis si on ne lui donne pas de matchs à jouer cet été, il va continuer à faire de la muscu 24/24 et risque de devenir le nouveau Pierrick Gunther. Et ça, ce serait dommage.

5 - Pascal Papé

Après Mayweather - Pacquiao et en attendant peut-être un improbable Mayweather - Conor McGregor, le monde des arts martiaux se cherche une nouvelle affiche de rêve capable de remplir un stade et de générer des millions de bénéfices. La solution s’impose rapidement à eux : Pascal Papé contre Tomas Lavanini ! Soit un duel à mort entre le rugbyman le plus bourrin des années 2000, et celui qui est très bien parti pour être son successeur.

On a déjà hâte de voir les deux chiens fous se jeter l’un sur l’autre, après les avoir vu se renifler le derrière lors du dernier France - Argentine en 2014 au Stade de France.

Spoiler : Malheureusement le combat sera interrompu lorsque Papé et Lavanini réaliseront que leurs mères ont le même prénom. Match nul. Quelle fin de merde.

4 - Arnaud Mela

Alexandre Flanquart a beau être un très bon joueur, il a trop la tronche d’un étudiant en 3ème année de comptabilité pour être crédible au poste de seconde ligne. Surtout quand il s’agit d’affronter ces gros pénibles d’Argentins. Cette tournée est donc l’occasion idéale de rappeler Arnaud Méla, éphémère international en 2008, à l’époque où il n’avait pas encore de barbe (et donc pas de charisme). Certes, Mela est clairement sur le déclin rugbystiquement, mais il est capable d’infliger une commotion cérébrale à un homme rien qu’en le fixant dans les yeux pendant plus de 7 secondes. Un atout précieux.

3 - Nicolas Mas

Devenu inutile à Montpellier faute d’avoir réussi à apprendre à parler afrikaans, Nicolas Mas s’apprête à terminer sa grande carrière dans l’anonymat le plus total. Un tel joueur mérite une bien meilleure sortie. Alors pourquoi ne pas lui offrir un dernier baroud d’honneur en Argentine ? Et puis même à moitié cramé, Mas reste probablement le 2ème ou 3ème meilleur pilier droit français.

2 - Jean-Marc Doussain

Si le Stade Toulousain ne passe pas les barrages, cette tournée nous permettra peut-être d’enfin tester Jean-Marc à un poste où il a le potentiel pour être le meilleur joueur du monde. Il est temps de se rendre à l’évidence, merde.

1 - Lucas Pointud

Pour être honnête j’ai dû le voir jouer 3 fois cette saison mais le fait qu’il ressemble vaguement à Jason Statham est un argument de poids dans l’optique de monter un commando-suicide pour partir en Argentine.

La compo en image :

Équipe de France. Le XV idéal d'Ovale Masqué pour la tournée en Argentine

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Moi j'aurais mis quelques Du Plessis avec des faux papiers…

  • to7
    14366 points
  • il y a 4 ans

l'attelage papé méla j'en rêvais pour refaire la tronche de courtney lawes

Je crois que Jean-Marc Doussain est en concurrence avec Camille Lopez sur le poste... Avec des joueurs de cette carrure, fini les packs français moins lourds que les autres !

  • Cedirak
    20477 points
  • il y a 4 ans

Plutôt que le club des 1, c'est le club des 4 de Benjamin Thiery (177 pts encaissés en 4 matchs) qu'il faut leur souhaiter de ne pas rejoindre.

ça faisait longtemps que je n avait pas vu 3 brivistes en equipe de france B-)

  • Zejack
    16746 points
  • il y a 4 ans

Bof.

Le début est pas mal mais à partir du 11 ça part en vrille et perd l'idée de départ.
Dommage.

Moi par contre j'aurais mis Poitrenaud juste histoire de lui faire bénéficier d'une tournée mondiale d'adieu

  • Jak3192
    56623 points
  • il y a 4 ans
@fred-eric2

Et qui sait ?

  • MILIOUZ
    10838 points
  • il y a 4 ans

j'ai beaucup ri, donc je considere ce billet fort réussi!

Il est doué Ovale, on croirait presque qu'il s'y connaît en rugby ^ ^

Plus sérieusement (si c'est possible) je ne serais pas forcément contre cette composition, à deux trois choix près.

Isabelle se fait postillonner car placée du mauvais coté...Un peu comme un plaquage quoi, faut mettre la tète du bon coté....

Mais où est Bernart-Salles ?
Qu'on ait au moins un joueur qui célèbre ses essais avec discrétion 🙂

Briviste pour Briviste, poste pour poste, j'aurai fais appel à un certain Philippe Carbonneau pour diriger le paquet. Ensuite je pose juste une question: .............. IMANOL................????????????????

Pour les brivistes, découvrir le monde risque d'être difficilement supportable !
Et péjoine comme méla risqueraient de ne pas supporter le choc !

Malgré sa tronche de comptable, je trouve Devin Toner plutôt crédible en seconde ligne ! Te laisse pas abattre Alexandre 😉

  • Serje
    524 points
  • il y a 4 ans

Bien vu pour le côté faux-cul-condescendant à propos des noirs !
Chapeau !

Et Imanol en troisième ligne? Sans comptez que si il amène son papa Lulu les argentins vont vraiment flipper sévère et qu'il fera le 4 ème à la table de belote des mangeurs de viande crue avec Papa, Méla et David Mary!

@Fait-bien Pelouse

je me suis dit la meme chose mais j'ai realisé qu'il sera champion de france en tant que titulaire et donc il pourra pas y aller en argentine

Mine de rien, beaucoup de joueurs appelés sous Novès seront là : Poirot, Pelo, Atonio, Slimani, Flanquart, Burban, Goujon, Gourdon, Camara, Danty, Bonneval, Plisson... Donc cette tournée est loin d’être aussi inutile que cela.

Punaise François Trin Duc a été encore oublié !!!!! Quand a Arnaud Méla au moins en mêlée et dans les rucks il y aurait de la densité 🙂

  • ringo
    5260 points
  • il y a 4 ans

excellentissime , encore une bonne séance de marade

Et tout le monde oublient ce pauvre Gaetan Germain qui fait une exellente saison à part notre président

non mais sans blague c'est n'importe quoi ta compo là.

d'abord doussain c'est pas possible parceque le champion 2016 ben c'est le ST et donc pas dispo le gars.

ensuite ce serait quand meme bien surtout de la part de noves de profiter de la tournée pour rendre un dernier hommage à plusieurs joueurs emblématiques.
je pense bien sur aux toulousains clement poitrenaud et vincent clerc
mais aussi à des joueurs qui ont du coeur comme jonnathan best actuellement à grenoble mais qui pourrait bien quitter le club pour signer dans une grosse écurie l'an prochain.

en 10 l'argentin c'est quand meme un risque. il a déjà essayé avec smith et ça n'a pas marché. en revanche presque sur que fred michalak sera disponible. à toulon ils ont au moins 6 ouvreurs dans l'effectif, ils peuvent bien en preter un à la france pour 3 semaines

enfin ce ne sont que mes idées

@peterpan

et j'oubliais imanol... ou avais je la tete?

  • ced
    100040 points
  • il y a 4 ans
@peterpan

un coup de baguette de la fée clochette et ça ira mieux

@peterpan

Je comprends pas. Tu as réellement cru que l'hypothèse d'aligner Novès en 11 et Doussain au talon était à prendre au sérieux?

  • Fanch
    20403 points
  • il y a 4 ans

En fait quitte à persister dans le n'importe quoi, autant justifier cette tournée par une grande "tournée-jubilé FFR". Après tout, on est au pays de l'Asado et ça serait con de ne pas en profiter. Donc; Mas, Gobelet, Traille bien sûr, mais aussi Poitrenaud, Michalak entre autres, j'en oublie. Mais surtout il faut absolumentt permettre à PSA de reprendre la direction pour une dernière pige: le 1/4 de finale contre les AB, c'était pas un jubilé, mais un enterrement de vie de garçon trash, qui s'est fini en cellule de dégrisement.

  • Aouan
    23541 points
  • il y a 4 ans

Excellent! J'ai bien rit! Mais Diaby et Pointud sont des choix qui pourraient être défendus de manière plus sérieuse 😉

Silvere Tian! Offrons lui une belle porte de sortie!

Moi je dis Jonathan Best en 2e ligne !!!

  • dom666
    43810 points
  • il y a 4 ans
@La Gérasse

Non talonneur et les bleus jouent en vert

  • dom666
    43810 points
  • il y a 4 ans

'tain, elle a de la gueule cette équipe. Mais qui mettre après l'échauffement? S'il y a des escaliers pour arriver sur le terrain, y'aura même des morts avant de commencer... Sans compter que Papé aura déjà reçu la rouge après s'être battu avec Lavani en descendant du bus...

Une belle sélection, chiadée..

"Urdapilleta, c’est un type qui a une calvitie depuis l’âge de 15 ans et qui, objectivement, ressemble plus à un footballeur roumain qu’à un rugbyman argentin. Pour la première fois de sa vie, on va donc lui donner l’opportunité de se venger des Nicolas Sanchez et autres Juan-Martin Hernandez, tous ces beaux gosses qui lui piquent le spotlight depuis des années."

Sans oublier Felipe Contepomi.

Le plus étrange est qu'Ovale Masqué pourrait bien avoir raison pour 3 membres de cette équipe. Pointud, Lakafia et Diaby.

PAPÉ/MÉLA en deuxième ligne.
Tout en finesse et en poésie, quoi!
Bon, autant arrêter nos relations diplomatiques tout de suite avec l'Argentine, rappeler nos ambassadeurs et lancer une mobilisation générale!

Derniers articles

News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
Vidéos
News
News
Vidéos
News
News