CHILI : Rugby, barbecue, lever de coude et déguisements, la suite des aventures du Rugby Club Francés
La belle aventure du RCF.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Le Rugby Club Francés donne de ses nouvelles et raconte sa saison dans le championnat chilien.

CHILI. La belle aventure du Rugby Club Francés, entre barbecue, club français et rugby local

Il y a un an, nous faisions notre première apparition sur le Rugbynistère pour parler de ce projet d’intégrer le championnat chilien de rugby avec une équipe très Valeurs Du Rugby (c). On en profitait alors pour mettre quelques gentils taquets au rugby local. Aujourd’hui, après une saison complète et une immersion réelle, il était temps pour nous de : faire le bilan / remercier tous les mecs qui nous ont accompagnés / mettre à jour quelques jugements. Mais surtout (!), prévenir tous ceux qui comptent se rendre au Chili d’ici peu ou qui se cachent sur place dans leur cabaña de surfeurs, que l’on repart pour un tour la saison prochaine, et que l’on compte sur eux. Le premier rendez-vous de la saison, le Viña Seven, fut un grand moment de rugby … Mais juste en tribunes, mode zouaverie activé façon fidjien en lendemain de JO : que du bonheur (d’ailleurs ils sont aussi repartis du Chili vainqueurs) !

Maintenant que l’on y voit un peu plus clair, on sait que la saison se décompose en 4 étapes, quelle que soit la division. Le tournoi d’ouverture à XV, le tournoi central à XV (l’objectif d’une vie), la saison à VII, avec pour les meilleurs une place au fameux Viña Seven en fin de parcours et, pour clôturer le tout la saison Rugby Plage à 5, pour ramasser des bonnes côtelettes toutes fraîches dans le sable. Autant dire qu’il y en a pour tous les goûts, surtout qu’il est possible d’ajouter un championnat de Touch en parallèle tout au long de l’année. Ils ont quelques bât qui blessent évidemment, mais le moins que l’on puisse dire, c’est que si tu veux jouer, tu es tombé au bon endroit !

Au final, même à petit niveau, les mecs qui évoluent ici ne jouent pas au rugby mais vivent rugby. Et cela du premier au dernier jour de l’année, tout en gardant un peu de temps pour tout ce qui est lever de coude et concours de déguisement façon RCT.

Et nous dans tout ça ? Belle première année ! On a réussi à officialiser notre équipe, avoir des vrais sponsors et un nouveau jeu de maillots complet (oui Môssieur !), du matos et même notre propre terrain d’entraînement + éclairage grâce à un accord avec l’Alliance Française de Santiago ! On s’est même mis à lire des articles internet, bouquiner et demander à nos connaissances en France pour organiser des entraînements que l’on aime à croire construit !

Le recrutement s’est fait certains soirs dans les bars, ce qui fait que l’on s’est retrouvé avec des débutants débutants à certains moments. Au final, certains ont un bel avenir, même s’il faut reconnaître que la plupart se sont surtout exprimés dans le cassage de glaçon front contre front (discipline sportive extrêmement technique mais malheureusement pas encore inscrite aux JO).

Pour ce qui est du résumé de la saison, on a demandé de l’aide au stagiaire de l’Equipe pour nous le faire en stats. Il paraît qu’ils sont pros là-dedans et que leur base de données remonte même jusqu’en 1956. Et de toute façon, ce sera toujours moins indigeste qu’un long texte :

60 – Le nombre de joueurs ayant porté nos couleurs

8 – Le nombre de nationalités représentées dans l’équipe

13 – Le nombre de mecs qui n’avaient jamais touché un ovale avant

7 – Le nombre de mecs qui sont venus grâce au Rugbynistère, merci les gars !

21 – Le nombre de matchs officiels à XV joués cette saison

102 – Le nombre d’essais marqués sur la saison (46 contre)

82 – Le nombre de litres de bières bues officiellement par 3ème mi-temps

13 – Le nombre de kilos de barbac avalé par 3ème mi-temps

– Plus grand nombre de cartons récoltés par un seul joueur (Th. Bouby : 3 jaunes, 1 rouge)

100% – Le pourcentage des joueurs satisfaits d’après le dernier sondage IPSOS

– CV reçu d’une demoiselle pour participer au développement du RCF à partir de 2018.

Voilà en gros ce que l’on a fait de notre année, une sacrée demi-finale et des bons matchs très valeurs avec du laisser aller de l’arbitre tout comme il faut. Demi-finale, 65ème minute, notre 3 se relève d’un ruck et … allez celle-là sera meilleure en gif !

Le tout, sous les yeux de l’arbitre et de celui de touche. Résultat : action arrêtée, délibération longue des officiels pour un simple carton jaune ! Parce que tout de même, l’autre en face n’est pas très clean depuis le coup d’envoi. "Depuis l’début M. l’Arbitre !!!"

Pour le plaisir, on a même concocté une vidéo résumée de la saison :

En vrai, ce sujet des arbitres est peut-être le plus difficile pour tous ces pays où le rugby est aux prémices de son développement. A notre niveau, chaque équipe doit avoir le sien, qui doit se rendre dispo pour arbitrer d’autres équipes de la même division*. Sauf qu’entre connaître les règles et savoir les appliquer et surtout, bien les appliquer, il y a un sacré fossé que mêmes les meilleurs ont parfois du mal à combler. Au point de prendre leur retraite paraît-il … Sacré Joubert va !

* : Dans la réalité il s’avère que le tournoi central fut géré avec des arbitres de niveau supérieur … Ce sera donc peut-être le nouveau standard pour cette année, surprise !

Pour ce qui est de remettre l’église au centre du village, le Chilien aime plus jouer que ce que l’on avait dit. Il apprécie parfois même le large-(large). Certains s'y donnent à cœur joie pour des matchs sacrément ouverts, d’autres trouvent cela amusant mais étrange donc, continuent à taper dedans. Il ne faut pas perdre de vue qu’on est là avant tout pour jouer au ruby et non pas pour danser la salsa. Conclusion, ils ne sont pas aussi bornés qu’on le trouvait au départ !

NB : Ils sont tout de même fan de prot et de muscu #SweetBoobs #Pica, on ne pourra pas leur enlever cela. Mais, on se demande si tout cela n’est pas juste pour se sentir mieux dans son corps #CristianoRonaldo que par nécessité sportive.

Dernier point mais qui peut s’avérer plus utile qu’un Teddy Thomas en défense : comment rejoindre l’aventure ?

Donc si tu passes par le Chili, ou qu’une connaissance de ton grand-oncle y fait un tour, n’hésite pas à faire passer le mot et rejoins-nous. Comme l’autre le rappelle dans sa vidéo sur l’internet : viens, on est bien ! On est bien, bien, bien, bien, bien ! Et pour clore ce roman, le cadeau bonus du lecteur assidu :

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • sha1966
    61514 points
  • il y a 4 ans

Longue vie au rugby club Francès!!!

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
News
News
Vidéos
News
News
Vidéos