Rugby No Limit 2017 - présentation des équipes : les Wallabites
Les Wallabites vont mettre le feu au Rugby No Limit 2017.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
L'équipe des Wallabites sera bien présente au Rugby No Limit 2017 avec une équipe de choc composée de Tournayais qui aiment le ballon... Voici la présentation !

Le Rugby No Limit est le tournoi officiel du Rugbynistère qui se déroulera à Launaguet - à côté de Toulouse - le 30 juin (entreprises), le 1er et le 2 juillet 2017.

Nom d’équipe ?

Les Wallabites.


Pourquoi ce nom d’équipe ?

On était bourrés.


De quel endroit de la France venez-vous ?

Tournay et les alentours, petite bourgade des Hautes-Pyrénées. 65 RPZ.


Quel est votre joueur/joueuse le plus dangereux dans les deux premières mi-temps ?

Vu que c’est un touché et qu’on a pas mal de momoys dans l’effectif… Allez on va dire Biche pour sa vision du jeu de demi de mêlée. Si on avait joué sur le physique on aurait dit Poutge et ses abdos saillants (il en a 8).


Lequel est le plus dangereux en 3e mi-temps ?

On se tire tous la bourre de ce côté-là n’empêche ! Rapha a une bonne longueur d’avance, vu que sa préparation estivale a commencé en décembre. Par contre si vous sortez de l’eau de vie, Manuel peut vite être indétrônable.


Une anecdote croustillante sur un joueur de l'équipe ?

Cet article passant sur Internet, on va la jouer soft, mais les anecdotes rocambolesques ne manquent pas. On va souhaiter à notre camarade Raphaël de retrouver son chemin quand on rentrera… histoire de ne pas être oublié sur une aire d’autoroute pour la 3e fois consécutive. Ou de louper son arrêt de gare à 7h du mat.


Quelle a été la meilleure excuse de celui qui n’est pas venu ?

Ils sont plusieurs à nous avoir sorti l’excuse du « travail », désolé d’être fonctionnaires ou chômeurs…


Quel joueur de rugby rêverais-tu de rencontrer au Rugby No Limit ?

Chez nous on aime les joueurs poètes comme Caminati ou Gorgodze. Mais notre petit cœur balance pour Jamie Cudmore <3


On a préparé un Parcours Ninja, qui sera votre représentant Maître Splinter ?

Indiscutablement Tony. Parce qu’il a des bras aussi longs que larges premièrement mais aussi parce c’est un monstre en Crossfit.

Voici quelques joueurs qui composeront l'équipe pour le 1er et 2 juillet 2017 :

  • Benji Boehler – Ailier – 23 ans :
    Benji, le Israël Folau du club, du moins pour la taille… Redoutable défenseur, espérons que ses spasmes lui passeront et qu’il ne soit pas tenté par une planche dans le buffet. Espérons aussi que ce jour-là il attrape le ballon… des deux mains, et là sur un malentendu il peut marquer. Son principal atout restera les grands espaces.

  • David « Poutge » - Centre – 24 ans :
    Un joueur phare de notre effectif pléthorique. Doté de la qualité technique de Philippe Sella, il pourrait nous gratifier de quelques tchik-tchak. S’il le temps s’y prête vous pourrez même admirer son corps taillé en V. « Vous faites du sport ? Même pas !»

  • Manuel Colombies – Ailier – 25 ans :
    Quand il a appris que le jeu au pied était autorisé, cela l’a rendu euphorique. Nous moins. Spécialiste de la course droite, va falloir le mettre sur orbite… Plutôt expert en cul sec de gnôle, il est candidat au titre de MVP de la picole.

  • Mikaelo Labarre – Ailier – 26 ans :
    Ainé de la fratrie des Labarre, son physique gargantuesque est redoutable dans une ligne de 3/4. Capable d’exploits personnels (tel un triplé en 30 minutes), gageons d’en faire le meilleur marqueur du tournoi !

  • Nico Barrère – Deuxième ligne – 26 ans :
    Ancien basketteur, des mains aussi grandes que celles de Walter Spanghero, il apportera certainement son aptitude à tenir le ballon d’une main et son saut en touche. Oui bon ça ne sera peut-être pas utile, mais sait-on jamais. Dans son palmarès, il a déjà figuré dans la liste des meilleurs marqueurs d’un tournoi de touché alors qu’il était à 3 grammes. Fulgurant.

  • Rafa Labarre - ? – 24 ans :
    Ailier, centre, troisième ligne, talonneur, personne ne connaît réellement son poste de prédilection. Son point fort c’est le plaquage, mais dommage encore, c’est du touché. Son point faible restera son crochet intérieur… Comptons donc sur son expérience rugbystique des soldats de bordeaux III (enfin surtout les tournois à l’étranger). A la buvette par contre, il sera difficilement tenable.

  • Tony « le diamant » Lang – Troisième ligne - 23 ans :
    Quel joueur, quelle aisance, quel physique. Un diamant brut qui ne demande qu’à être poli, véritable 3e ligne de rupture, doué techniquement, il apportera un plus à une équipe de bras cassés, surtout lors des épreuves de force.

  • Thibault « Biche » Serfs – Demi de mêlée – 26 ans :
    C’est le numéro 9 par excellence ! Filou, une bonne passe, des crochets exceptionnels et j’en passe. Il sera LE meneur de ce groupe de flambys. Pour donner une image, il sera en charge de faire gagner la Coupe du Monde à la Namibie, ce qui n’est pas une mince affaire.

  • Thibaud « Dubix » Durroux – Numéro 8 – 24 ans :
    Evitements, vitesse, vista sont les qualités nécessaires pour un tournoi de Rugby à 5. Or, ce sont des qualités totalement absentes du répertoire de ce joueur qui essaiera de faire du mieux qu’il peut. Du moins courir si son cardio de moineau le permet. Il serait alors judicieux de prévoir des défibrillateurs.

  • William Sabattier – Ailier – 24 ans :
    Son expérience du haut niveau de Fédérale 2 pourrait nous faire tutoyer les étoiles. Si seulement il daigne lâcher son costard pour le bleu de chauffe… Ça serait dommage de se passer d’un tel joyau.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos