Ecrit par vous !
Pro D2 : l'équipe-type de la saison 2016-2017 selon Le Rugbynistère
Thomas Ramos a brillé avec Colomiers et figure dans le XV de la saison de Pro D2.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Certains choix ont été difficiles, mais il a fallu trancher ! Découvrez l'équipe-type de la saison.

N°15 : Thomas Ramos - Colomiers

Qu’on se le dise, le choix a été cornélien. D’un côté, l’arrière de Montauban Jérôme Bosviel a été auteur d’une fin de saison extraordinaire pendant laquelle il a marché sur l’eau et porté son équipe jusqu’en finale. Mais de l’autre, le numéro 15 columérin Thomas Ramos s’est imposé comme une pièce maîtresse dans le dispositif de l’USC et a éclaboussé la Pro D2 de tout son talent : solide en défense, relanceur hors-pair et chirurgical face aux perches, le futur joueur du Stade Toulousain a terminé meilleur réalisateur du championnat avec 347 points au compteur.

Interview. Thomas Ramos : "c’est plus intéressant de faire 80 minutes en Pro D2 que 3 matchs dans l’année à Toulouse"

N°14 : George Tilsley - Agen

À l’instar de son coéquipier Filipo Nakosi sur l’autre aile agenaise, l’ailier du SUA George Tilsley a fait de sérieux dégâts dans les défenses du championnat cette saison. Ancien joueur de rugby à 7, le Néo-Zélandais s’est distingué en finissant en tête du classement des marqueurs d’essais de Pro D2 avec pas moins de 14 réalisations à son actif.

N°13 : Waisale Sukanaveita - Montauban

Arrivé en provenance de Lyon à l’intersaison, le centre fidjien Waisale Sukanaveita est rapidement devenu le régulateur de la ligne d’attaque montalbanaise et sa capacité à déchirer le rideau défensif adverse a permis au jeu des trois-quarts de l’équipe de Montauban de prendre une autre dimension. Auteur de 7 essais, ses performances ne sont pas étrangères au superbe parcours de l’USM.

N°12 : Sione Piukala - USAP

Alors qu’il avait complètement disparu des radars l’année dernière, Sione Piukala a signé un retour fracassant cette saison. Véritable fer de lance de la ligne de trois-quarts usapiste, le Tongien a enchaîné les belles prestations et a réalisé sa saison la plus aboutie sous le maillot de l’USAP, inscrivant la bagatelle de 11 essais.

N°11 : Mathieu Acebes - USAP

À l’image de son équipe, le niveau de jeu de Mathieu Acebes est monté crescendo au cours de la saison. Embêté par les pépins physiques jusqu’au début de l’année civile, l’ancien Palois a fini la saison en trombes avec 12 essais au compteur. Ses qualités de finisseur et son leadership ont fait un bien fou à l’équipe catalane.

N°10 : Ash Moeke - Vannes

Après une saison compliquée du côté de Southland en Nouvelle-Zélande, Ash Moeke s’est imposé comme le métronome du RC Vannes. Attaquant en première main hors-pair, l’ouvreur néo-zélandais a inscrit 289 points cette saison et est l’un des grands artisans du maintien du club breton en Pro D2.

N°9 : Maxime Lucu - Biarritz

Déjà auteur d’une saison pleine la saison dernière à Biarritz, Maxime Lucu a confirmé son statut de titulaire indiscutable du haut de ses 24 ans. Avec 324 points à son actif, le demi-de-mêlée formé au club s’est révélé être une valeur sûre de l’équipe basque et mérite sa place dans ce XV, même si l’Oyonnaxien James Hall et l’Agenais Clément Darbo ont également brillé cette saison.

N°8 : Viliami Ma'afu - Oyonnax

Toujours tranchant dans ses prises de balle et adroit dans les airs, le numéro 8 de l’USO Viliami Ma’afu a été l’une des pièces maîtresses du dispositif oyonnaxien cette saison, tout comme le Samoan Mamea Lemalu qui a été le véritable baromètre du pack de l’USAP et qui aurait aussi mérité de figurer dans cette équipe. Dans le sillage d’un pack dominateur, l’ancien troisième-ligne centre des Auckland Blues a grandement participé à la conquête du titre de champion de France de Pro D2 de son équipe.

N°7 : Martin Puech - Colomiers

Au club depuis 2010, ce troisième-ligne longiligne qui a signé en faveur de la Section Paloise s’est affirmé comme un élément clé du quinze columérin : son abattage et ses qualités de franchisseur ont fait de lui un élément indispensable à l’USC, formant aux côtés d’Aurélien Béco et de Romain Bézian un trio redoutable. Dans La Dépêche du Midi, son entraîneur Bernard Goutta n’a pas tari d’éloges à son propos : "il a une activité incroyable et excelle dans tous les secteurs. C’est notre meilleur plaqueur, notre meilleur franchisseur."

N°6 : Sione Tau - Agen

Constamment dans l’avancée, Sione Tau a évolué dans un registre de franchisseur dans le système de jeu agenais, mettant à profit son gabarit en vue de casser les lignes défensives adverses et de créer des points de fixation. Cette saison, le flanker tongien qui s’est engagé avec l’USAP s’est illustré par ses 7 essais inscrits.

N°5 : Hans Nkinsi - Narbonne

Malgré une saison bien pâle du RCNM qui a flirté avec la zone de la relégation jusqu’à la dernière journée du championnat, le deuxième-ligne Hans Nkinsi a réussi à tirer son épingle du jeu grâce à des qualités athlétiques largement au-dessus de la moyenne à son poste. Âgé de 24 ans, il rejoindra Grenoble à l’intersaison.

N°4 : Sikeli Nabou - Biarritz

Pour sa première saison sous les couleurs du Biarritz Olympique, Sikeli Nabou a donné la pleine mesure de ses capacités et a rapidement creusé son sillon au sein de l’effectif biarrot. Véritable poutre de la mêlée basque cette saison, le deuxième-ligne fidjien a également su se montrer actif dans le jeu courant en inscrivant 5 essais.

N°3 : Arthur Joly - Agen

10 : c’est le nombre de fois que les Agenais se sont vus accorder un essai de pénalité ! Un chiffre impressionnant et une domination outrageuse du SUA dans le secteur de la mêlée fermée à laquelle le pilier droit Arthur Joly n’est pas étranger.

N°2 : Mike Tadjer - Agen

Ancien joueur de Massy, Mike Tadjer s’est montré indispensable à son équipe tout au long de la saison. Leader du vestiaire agenais, le futur talonneur du CA Brive a fait régner sa loi dans le secteur du jeu au sol et en mêlée.

N°1 : Enzo Forletta - USAP

Les statistiques parlent d’elles-mêmes : 30 feuilles de match sur 30 possibles et aucun carton pris, Enzo Forletta a passé un cap cette saison. À tel point qu’au fur et à mesure de l’année, le pur produit de la formation catalane a relégué sur le banc son coéquipier Tevita Mailau, l’une des références du championnat au poste de pilier gauche. À seulement 22 ans - bientôt 23 -, Forletta a pris une nouvelle dimension dans le secteur de la mêlée fermée et a progressivement rectifié le tir dans le jeu courant, lui qui avait encore quelques déchets à ce niveau-là en début de saison.

TOP 14 : l'équipe-type de la saison 2016-2017 selon Le Rugbynistère

Malavielle Keyvan
Malavielle Keyvan
Cet article est rédigé par Malavielle Keyvan, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Autant de joueurs de lUSAP et un seul Oyo ??
c'est du parti pris sudiste ça !!!

  • NOKTAX
    4 points
  • il y a 3 ans

Pas un montois ??? N"étaient-ils pas en 1/2

7 joueurs français
Tout est dit

Je suis Agenais... mettre Joly dans le 15 type sans deconner... grand spécialiste de la monté en pointe et du placage raté, toujours présent pour faire un geste inutile qui coute cher ou pour caguer un ballon... et la mêlée c'est du 50/50.

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News
News