Daniel Adongo, un monstre physique venu du Kenya

Ecrit par vous !
Daniel Adongo, un monstre physique venu du Kenya
Il n'est pas le frère d'Ezekiel Kemboi

Cet article est rédigé par Rémi Lestang, Merci à lui ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :

  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !

Alors que le championnat des provinces néo-zélandaises reprend, gros plan aujourd'hui sur Daniel Adongo, un monstre physique venu du Kenya.

Gros plan aujourd'hui sur la belle histoire de Daniel Adongo, joueur kenyan de 22 ans évoluant aux Counties Manukau, en Nouvelle-Zélande. Le joueur, deuxième ligne de formation, a grandi au Kenya où il est passé par la formation des Kenya Harlequins, avant de partir jouer en Afrique du Sud, aux Sharks tout d'abord, aux Bulls ensuite.

Lorsqu'il signe aux Bulls à l'Automne 2011, il nourrit des ambitions internationales et espère devenir un Springbok. Mais l'expérience est un échec car malgré un triplé lors de son entrée en matière sous ses nouvelles couleurs, il est boudé par l'encadrement des Bulls. Qu'à cela ne tienne, il va réaliser un autre rêve : Evoluer sous les ordres de Tana Umaga, entraîneur de l'équipe néo-zélandaise des Counties Manukau, qu'il rejoint à l'été 2012, pour participer au championnat NPC.

C'est donc en Nouvelle-Zélande que le joueur compte lancer sa carrière et continuer à progresser. Doté d'un physique hors norme (1m98, 115 kilos), rapide et puissant, Daniel Adongo prouve en tout cas que le rugby peut avoir sa place au pays de la course à pied.