LES RÉGIONS DU RUGBY : à quoi ressemblerait une équipe composée de joueurs issus du Côte Basque Landes Béarn ?

LES RÉGIONS DU RUGBY : à quoi ressemblerait une équipe composée de joueurs issus du Côte Basque Landes Béarn ?
LES RÉGIONS DU RUGBY : à quoi ressemblerait une équipe composée de joueurs issus du Côte Basque Landes Béarn ?
En séparant la France en onze grandes régions, on a imaginé à quoi ressemblerait une équipe composée de joueurs issus d'une et même région. Premier épisode avec l'ancien comité Côte Basque Landes.

"J’ai joué quatorze ans avec le Comité Côte Basque Landes, on avait une machine de guerre. Il y avait quatre joueurs du Biarritz Olympique, deux ou trois de l’Aviron, il y en avait de Dax, de Mont-de-Marsan, Hagetmau, Saint-Jean-de-Luz. J’ai joué contre l’Afrique du Sud, la Nouvelle-ZélandeOn les a battus !" L'ancien pilier du BOPB, Pascal Ondarts, ne s'en cache pas. Pour lui, une fusion serait essentiel pour le développement et le renouveau du rugby au Pays Basque. "Il ne faut pas écouter les vieux supporters, pour qui on a beaucoup de respect. Mais c’est fini ça, tout a changé. Si on veut avoir des résultats, il faut remettre en question le rugby en général."

Si l'idée d'un super club basque - au moins chez les Seniors - a pour le moment été abandonnée, nul doute que ce vieux serpent de mer risque de faire à nouveau parler de lui, tant que l'Aviron Bayonnais et le Biarritz Olympique évolueront en Pro D2, sans grande perspective d'avenir.

Pau en nouvel étendard

Pour autant, notre super région comprend l'ancien comité Côte Basque Landes (qui a disparu suite à la création des Ligues), mais aussi le Béarn, de par sa proximité géographique, comme le Midi-Pyrénées sera associé à l'Armagnac Bigorre dans un prochain épisode. Notre équipe compte donc toujours un représentant dans l'élite du rugby français, avec la Section Paloise. Très ambitieux, le club béarnais compte de nombreux étrangers dans son effectif, mais fait tout de même jouer quelques joueurs du cru. Le meilleur exemple ? Thibault Daubagna, sélectionné avec les Baabaas, où le Landais Quentin Lespiaucq-Brettes.

Les Landes, justement, sont fièrement représentées en Pro D2 par le Stade Montois, actuel 2ème du classement, et régulièrement invité en phases finales. Mont-de-Marsan est donc le deuxième club de la région. Derrière Bayonne et Biarritz, il faut aller regarder en Fédérale 1, où l'historique US Dax vient d'échouer. Saint-Jean-de-Luz, Anglet, Tyrosse, Oloron et Nafarroa évoluent également au plus niveau amateur.

Une machine de guerre, et du monde à la charnière

Alors, à quoi ressemblerait une équipe composée de joueurs issus du Côte Basque Landes Béarn ? On vous le dit de suite : une telle formation aurait de quoi faire changer d'avis les supporters quant à une éventuelle fusion. Encore faudrait-il que tous les joueurs figurent dans l'équipe. Pour établir la sélection, c'est la première licence dans le premier club de chaque joueur qui a été prise en compte.

Si le XV de France ne sélectionnait que des joueurs de Côte Basque Landes Béarn pour le Mondial 2019 :

Arrières / Ailiers : Mathieu Acebes, Yoann Laousse Azpiazu, Julien Dumora, Teddy Thomas, Martin Laveau

Centres : Olivier Klemenczak, Jean-Baptiste Dubié, Dorian Laborde, Peyo Muscarditz

N°10 : Camille Lopez, Matthieu Ugalde

N°9 : Maxime Lucu, Yann Lesgourgues, Thibault Daubagna

3ème-lignes : Alban Placines, Charles Ollivon, Baptiste Chouzenoux, Wenceslas Lauret, Alexandre RoumatJulien Tastet

2ème-lignes : Arthur Iturria, Cyril Cazeaux, Thibault Lassalle, Damien Lagrange

Piliers : Ximun Bessonard, Pello Ezpeleta, Aretz Iguiniz, ?, ?

Talonneurs : Anthony Etrillard, Quentin Lespiaucq, Yohan Beheregaray

Bilan ? Il faut regarder des joueurs mis de côté dans cette hypothétique sélection pour se rendre compte du potentiel d'une telle équipe. Sur le triangle d'attaque, Romain Buros (Avenir Aturin), Pierre Justes ou Julien Tisseron n'auraient pas fait tâche, à l'instar de Bastien Pourailly (Barbarians), Lucas Tauzin (France U20) ou Iban Etcheverry (France U20). Mais c'est à la charnière où le choix est le plus difficile : Florian Cazenave (Argelès Gazost) et Clément Darbo sont absents, comme Romain Lonca, Adrien Latorre, Franck Pourteau, Antoine Hastoy, Matthieu Ugalde ou Rémi Talès... 

Chez les avants, c'est moins difficle : la grosse faiblesse étant le réservoir de piliers parmi les joueurs de Top 14 et Pro D2.

Côte Basque Landes
1
Iguiniz
2
Lespiaucq
3
Bessonard
4
Cazeaux
5
Iturria
6
Lauret
8
Ollivon
7
Placines
9
Lesgourgues
10
Lopez
11
Laveau
12
Dubié
13
Klemenczak
14
Thomas
15
Dumora

Mise à jour : dans une première édition de l'article, Baptiste Serin (Parentis ; Landes) et Lionel Beauxis (Louey Marquisat) figuraient dans l'équipe, mais leurs clubs respectifs évoluent en Côte d'Argent et Armagnac Bigorre. Vous avez été nombreux à nous rapporter ces erreurs, d'où les modifications, nos excuses aux intéressés !


Prochainement dans la série "Les Régions du Rugby" : 

  • ALPES / LYONNAIS / DROME ARDECHE
  • ALSACE /  LORRAINE / FRANCHE COMTE / BOURGOGNE : Grand Est
  • AUVERGNE / LIMOUSIN / CENTRE

  • BRETAGNE / PAYS DE LA LOIRE / POITOU CHARENTES : Grand Ouest

  • COTE D’ARGENT / PERIGORD AGENAIS

  • COTE D’AZUR / PROVENCE / CORSE

  • FLANDRES / NORMANDIE : Grand Nord

  • ILE DE FRANCE
  • LANGUEDOC / PAYS CATALAN
  • MIDI PYRENEES / ARMAGNAC BIGORRE