Les Massicois ont vécu le coaching de Galthié et de son staff en avant-première [VIDÉO]
Passer de Massy au CNR, ce n'est pas loin, mais ça fait tout de même un sacré changement pour les joueurs essonniens !

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Le club de Massy était présent à Marcoussis ce mardi pour la première séance dirigée par le staff du XV de France au grand complet.

« S'entraîner à entraîner », c'est le mot d'ordre répété par Fabien Galthié et son staff à l'approche des échéances qui arrivent. Si certains membres de cette nouvelle équipe ont déjà été à la rencontre des clubs et ont pu diriger quelques parties d'entraînement, comme ce fut le cas au Stade Français chez les Espoirs pour Fabien et Karim (Ghezzal), l'encadrement au complet n'avait jamais exercé ensemble. Rendez-vous pris donc ce mardi 17 décembre avec le club de Massy, qui s'est rendu à Marcoussis avec ses Crabos, ses Espoirs et quelques joueurs de l'équipe première, même si beaucoup d'entre eux étaient absents pour des pépins musculaires. Ce qui arrive souvent en fin de bloc, puisque les Massicois ont joué leur dernier match en Fédérale 1 le dimanche 15 décembre et reprendront après la trêve le 6 janvier. 

Au total donc, 42 joueurs ont répondu à l'appel du CNR.
 42, comme la liste que devrait présenter Fabien Galthié le 8 janvier pour préparer le VI Nations. C'est d'ailleurs dans ce cadre-là que les choses se sont déroulées : « Ils nous ont dits que la séance allait être un mardi type pour les joueurs du XV de France », explique Arthur Seigneuret, trois-quarts centre de l'équipe première, qui vit sa première saison chez les « grands » après avoir brillé avec les Espoirs la saison dernière. « Certes, dans la qualité, nous étions un cran en dessous, mais le staff a mis le même investissement qu'il mettrait avec les joueurs sélectionnés pour le prochain Tournoi des Six Nations. Ils étaient à fond tout le temps, ça ne s'arrêtait jamais. Dès qu'il y avait une petite erreur, c'était corrigé tout de suite et ça repartait. J'ai par exemple l'image de Karim Ghezzal qui engueule les avants lors d'un atelier sur la touche. Pour un entraînement « test », ils ont mis tout leur cœur et ça a rendu la séance vraiment agréable. »

Crédit vidéo : France Rugby

Une structure de haut-niveau

Venir au CNR pour participer à un entraînement met forcément des étoiles dans les yeux. Mais de manière plus générale, sortir de la routine est aujourd'hui essentiel pour ces joueurs, comme le souligne Quentin Dauvergne, demi de mêlée de l'équipe première, présent au club depuis plusieurs saisons et resté fidèle à celui-ci malgré la descente en Fédérale 1 : « C'était une expérience super enrichissante pour nous ! De pouvoir sortir de notre cadre déjà, mais aussi d'avoir pu travailler avec d'autres techniciens que ceux que l'on a en club. On a eu une autre approche, une autre façon de voir le rugby ». C'est notamment l'exemple de la préparation physique intégrée, qui semble être le « rugby du futur » pour Fabien Galthié. 

Pendant 2h30, et équipés de GPS pour avoir un meilleur rendu de la séance, les 42 Massicois ont enchaîné les séquences, sur différents ateliers et avec beaucoup de répétitions.
 « Ce qui m'a surpris, c'est cette façon de gérer le timing, de chronométrer chacune des séquences à la minute près. J'ai été vraiment impressionné par le travail et la rigueur des contenus proposés. Rien n'est laissé au hasard que ça soit sur le plan physique ou rugbystique » poursuit Quentin. Également agréablement surpris par cet enchaînement des tâches à haute intensité, Arthur a lui surtout été marqué par le « coup de pouce défensif » donné par le sélectionneur tricolore : « Fabien Galthié nous a montré d'autres manières de défendre et ça nous a marqué. Cela consistait par exemple à laisser plus d'espace au départ entre le 12 et le 13 pour monter ensuite en inversé, au lieu de défendre serrés et de pousser les attaquants vers la touche. L'objectif étant de perdre moins de terrain. »

Une séance qui en appelle d'autres

Le staff du XV de France est sorti ravi de cette séance. Avec la participation des Massicois, ils ont pu commencer à se répartir les tâches et à travailler ensemble. William Servat et Shaun Edwards sont surtout intervenus sur les rucks et le travail au  corps-à-corps comme l'arrachage du ballon par exemple, tandis que Karim Ghezzal a pris un temps sur la touche de son côté et Laurent Labit sur les skills. Tout cela organisé et dirigé bien évidemment par le sélectionneur Fabien Galthié. Ce type de séances, le staff du XV de France va en effectuer de nouvelles prochainement, notamment du côté de Nice le 9 janvier. Il suivra ensuite les jeunes moins de 20 ans en préparation à Naples pour le Tournoi des Six Nations, avant de commencer à attaquer les choses sérieuses à partir du 19 janvier, et cette première rencontre avec les joueurs qu'ils auront sélectionnés pour préparer ce premier match face à l'Angleterre le dimanche 2 février.

Du côté de Massy, l'apprentissage, l'intensité, mais aussi le plaisir, sont les trois mots à retenir de cet échange avec le XV de France. À en entendre les joueurs et le staff, on sent qu'ils sont déjà prêts à renouveler l'expérience. 

Crédit vidéo : France Rugby

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • gjc
    6311 points
  • il y a 10 mois

excellente idée!

  • breiz93
    59144 points
  • il y a 10 mois

Cette façon de faire est loin d'être idiote, il n'y a plus qu'a rendre Galthié manager humain et nous aurons peut être un bon staff pour le XV de France.

  • gjc
    6311 points
  • il y a 10 mois
@breiz93

ça va être difficile de changer Galthié, mais avec Ibanez ils peuvent former un duo méchant flic/gentil flic

Derniers articles

News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News