XIII : 13 essais marqués en finale de la Coupe de France
Raymond Nasso déchire la défense de Limoux pour son triplé.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Avignon et Limoux ont fait le show en finale mais c'est finalement le SOAvignon XIII qui l'a emporté malgré un essai tardif. Tout se joue sur la transformation.
Le 11 mai dernier se tenait à Carcassonne la finale de la Coupe de France Lord Derby entre le SO Avignon XIII et le XIII Limouxin. Une rencontre prolifique avec pas moins de 13 essais inscrits pour un résultat final très serré de 38 à 37 pour les Avignonnais. Ce sont d’ailleurs eux qui débutaient le mieux cette rencontre sous l’impulsion de leur excellente recrue, le talonneur australien d’origine italienne, Raymond Nasso, alias Renato. Limoux répondait ensuite par deux fois en bout de ligne grâce à Doutres. Mais c’est bien Avignon qui avait le dernier mot dans le premier acte à la faveur d’un contre parfaitement exploité par Nasso (12-14 à la mi-temps).

Le XIII Limouxin accentuait cependant son avance dès la reprise en profitant de la crédulité de la défense adverse sur une chandelle. Le chassé-croisé se poursuivait quelques minutes plus tard alors que Wood tendait le bras pour aplatir dans l’en-but malgré plusieurs défenseurs sur le râble. Puis c’était au tour d’Avignon de profiter de la naïveté adverse sur un jeu au pied à suivre parfaitement exploité par Jullien, qui tapait dans le cuir sous les yeux d’un Audois alors que celui-ci allait sortir en touche. Une très belle série de passes permettait par la suite à Doutres d’inscrire un troisième essai personnel. Puis c’est Ramage (60ème)qui faisait basculer le score en faveur de Limoux.

Le SO Avignon XIII n’abdiquait pas pour autant. Romano (63ème), Khattabi (69ème) puis ce diable de Nasso (75ème), sur un exploit individuel dans la défense, redonnait un l’avantage aux Avignonnais. On aurait très bien pu s’arrêter là mais sur un nouveau mouvement au large, Blanch passait la ligne d’en-but pour la deuxième fois de l’après-midi. Revenu à un point des Bisons, Limoux se prenait alors à rêver du hold-up parfait qui allait faire oublier une saison loin des attentes. Mais dans un scénario cruel pour les Audois, la pénalité de Ramage heurtait finalement le poteau.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News