Willy Georges, de la Fédérale 1 aux Crossfit Games aux USA, itinéraire d'un compétiteur [VIDÉO]
Willy Georges a notamment porté les couleurs de Lyon.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Ancien joueur du LOU et du Hyères Rugby Club en Fédérale 1, Willy Georges est désormais le meilleur crossfitteur de France.

Il était sans doute écrit que Willy Georges ferait un jour du Crossfit. Natation, judo, handball, escalade, ski, athlétisme, pendant sa jeunesse, il a testé tous les sports au presque. Désormais, il s'épanouit dans une seule discipline...qui en réunit plusieurs. Il n'y a pas si longtemps, ce Vosgien faisait encore du rugby. Passé par le LOU, où il a notamment côtoyé les Tricolores Félix Lambey et Thibaut Regard et avec qui il est toujours en contact, il jouait pour le Hyères Rugby Club en Fédérale 1 il n'y pas si longtemps. Mais une blessure à la main sur un plaquage l'a tenu éloigné des terrains. On est alors en 2015 et pour revenir meilleur sur le terrain, il décide alors de se mettre au Crossfit, ce sport qui allie à la fois l'haltérophilie, la gym, l'endurance avec la course à pied et le rameur, sans oublier la mobilité et la résistance

L'objectif à haut niveau est de définir quelle est la personne la plus en forme en testant ses limites au niveau mental. Le cardio a autant d'importance que la musculation." Willy Georges via L'Equipe.

Il a toujours été un compétiteur et ce sport lui a permis de se challenger tous les jours d'une manière différente. Il n'est donc jamais retourné sur un terrain de rugby. Désormais son quotidien, ce sont trois entraînements par jour du matin jusqu'au soir cinq à six jours par semaine. "Le travail ! Il n'y a pas de secret. Je suis loin d'être le plus fort mais je n'ai jamais rien lâché. L'idée est de bosser un maximum sur mes faiblesses mais il faut être prêt à tout." Il est le seul Français a être  professionnel en Crossfit. "On passe professionnel quand les sponsors vous donnent suffisamment de moyens pour vivre et vous entraîner." Une détermination qui lui a permis de participer aux CrossFit Games, le plus grand rendez-vous de la discipline qui a eu lieu chaque année aux USA.
Crédit vidéo : France tv sport

Une sorte de consécration pour le Tricolore même si ce n'est pas un aboutissement. En 2018, il a en effet terminé à la 9e place mais seulement à la 21e cette année. Ce qui ne lui a pas permis de participer à l'ensemble de la compétition réservé au Top 20. Comme au rugby, la carrière d'un crossfitteur ne dure pas éternellement, et comme au rugby, les jeunes qui arrivent derrière l'obligent à ne rien lâcher. Si la pratique est très encadrée, le risque de blessure n'est pas inexistant pour autant car les athlètes flirtent avec la limite aussi bien physique que mentale. Pour le moment, il s'accroche à sa place de numéro 1 français mais celui a notamment étudié le droit pourrait pourquoi pas passer le flambeau dans quelques années et devenir prof de Crossfit en ayant des propres "box".Crédit vidéo : French Throwdown

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • breiz93
    55694 points
  • il y a 8 mois

"Trois entraînements du matin au soir, cinq ou six jours par semaine..."

Pas fatigué Willy, chaud mais pas fatigué !

  • ced
    100168 points
  • il y a 8 mois
@breiz93

c'est comme les repas, 3/jours pendant 7 jours
je vois pas où c'est compliqué

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News
News