VIDEO. Tournoi des 6 Nations : les 3 fois où le XV de France nous a fait rêver face à l'Irlande
XV de France : Vincent Clerc crucifie l'Irlande à Croke Park.

🔥 Black Friday 🔥

6 mois offerts ! (30 € / an)
Ce samedi, le XV de France affronte le XV du Trèfle. Retour sur trois affrontements mémorables face aux Verts.

Tournoi des 6 Nations : les 5 fois où le XV de France nous a fait rêver face à l'AngleterreIrlande - France, c'est LE choc qui doit déterminer si les Bleus sont capables de remporter le Tournoi des 6 Nations. L'affrontement face à une équipe qui va profiter du retour de Jonathan Sexton n'a rien d'une partie de plaisir... mais l'histoire a prouvé que les Tricolores étaient capables de s'imposer face aux Verts... et chez les Verts. Retour sur trois affrontements marquants en 6 Nations depuis la première édition, en 2000. 

2007 > Irlande - France (17-20) 

Cette année-là, le XV de France remporte le 6 Nations au goal average avec un essai d'Elvis Vermeulen inscrit à la dernière minute face à l'Ecosse, lors de la 5ème et dernière journée. Mais on retient surtout l'exploit de s'imposer à Croke Park, grâce à un essai décisif de Vincent Clerc à la 78ème minute. Ce match de rugby entre Irlandais et Français était d'ailleurs le premier de la discipline dans ce stade mythique.  Le genre d'action dont on parlera encore dans 100 ans, et peut-être le plus bel exploit des Tricolores depuis l'arrivée du 6 Nations.

Crédit vidéoRBS 6 Nations

2008 > France - Irlande (26-21)

Ah, 2008 et le premier 6 Nations de l'ère Marc Lièvremont... A l'époque, le XV de France sort d'une Coupe du monde frustrante et le nouveau sélectionneur souhaite mettre en place un projet de jeu ambitieux. Vincent Clerc, Cédric Heymans et leurs chaussures oranges sont là pour assurer le spectacle. Et contre l'Irlande, ça marche ! Un an après son essai à Croke Park, Clerc inscrit ce jour-là un triplé en 21 minutes !

Crédit vidéo : RBS 6 Nations

2010 > France - Irlande (33-10)

Année du (dernier) Grand Chelem pour les Bleus. Avec de nombreux futurs vice-champions du monde dans les rangs tricolores, l'équipe de Marc Lièvremont livre une superbe bataille et rend une belle partition, inscrivant trois essais par Servat, Jauzion et Poitrenaud. Des noms qui font rêver, non ? En face, les O'Gara, O'Driscoll, D'Arcy, O'Connell ou Hayes promettaient une belle opposition. Aucun bleu de l'époque ne joueront ce week-end, contrairement à de nombreux Irlandais comme Kearney, Sexton, Heaslip, Healy, Earls, Bowe ou O'Brien !

Crédit vidéo : RBS 6 Nations

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je retiens la prise de balle de folie de Heymans sur le troisieme essai de Clerc en 2008 et la ligne de course de Jauzion en 2010, c'est beau le rugby bien joue.

C'est comme on a l'impression qu'on jouait bien, que l'on dégageait de la puissance et de l'assurance.
Mais pourtant les critiques étaient bien présentes et nombreuses à l'époque !
Donc en réalité un simple résumé de 2-3 min des meilleures actions peut biaiser n'importe période, il y aurait eu la même chose d'un match de l'ère St André, on aurait pu penser qu'on jouait bien aussi à cette époque 🙂

Qu'est-ce qu'on jouait bien à l'époque

  • Iyhel
    23101 points
  • il y a 3 ans

Et la branlée de 2002 pour conclure le grand chelem ? J'étais à Édinbourg dans un pub irlandais, on devait être 5 bleus au milieu de 150 verts, c'était rigolo. Je crois que Wood marque le 1er essai après 10 min et ensuite les Irlandais revoient pas le ballon de l'après-midi, 44-5.

Le 2007 était sympa aussi, avec ce saligaud d'O'Gara qui profite qu'Ibanez est sonné pour marquer l'essai qui nous tue et puis, hop, Clerc qui sort de nulle part quand on n'y croit plus...

  • Mnry
    16337 points
  • il y a 3 ans
@Iyhel

Je suis d'accord, c'est assez restrictif de ne citer que ces dates.

Il y a 2007 pour le stade et le final de folie.

Mais j'ai une petite préférence pour 2002 où les Bleus font une partie de folie face aux Irlandais (les fameux blocs de Laporte que l'on sort un an trop tôt) et à la fin, Grand Chlem.

Et, il y a 2005 pour le dernier match à Lansdowne Road avec la première sélection de Baby qui met un essai avec un cad'deb sur BOD! Bon, après il lui met aussi un coup de boule dans un regroupement...

  • Iyhel
    23101 points
  • il y a 3 ans
@Mnry

C'était pas trop tôt, c'est juste qu'on n'avait pas de plan B s'il pleuvait...

  • Mnry
    16337 points
  • il y a 3 ans
@Iyhel

Bah, il y avait Merceron... Mais Laporte avait dit qu'il ne changerait Michalak que s'il se mettait à mettre des drops contre son camp...🙂

Et si, un peu trop tôt. Les adversaires ont eu le temps d'analyser ce jeu et de mettre en place une manière de le contrecarrer.

  • Iyhel
    23101 points
  • il y a 3 ans
@Mnry

Ben les Irlandais par exemple n'avaient pas vraiment pris le temps d'analyser... vu comme on les broie en quart.
Je ne sais pas, c'est jamais trop tôt pour mettre en œuvre une tactique, au contraire ça permet de l'assimiler mieux et d'en connaître les limites et de trouver des parades si on est mis en échec ; la faiblesse de Laporte a surtout de ne pas réussir à percer la cuirasse anglaise alors qu'on les avait affrontés 3 fois la même année.

  • Mnry
    16337 points
  • il y a 3 ans
@Iyhel

Quand je dis trop tôt, il s'agit de l'année. Il aurait mieux valu sortir les blocs en 2003 plutôt qu'en 2002.
Parce qu'en 2003, on perd chez les Anglais, mais j'ai souvenir d'un bon match, on gagne un match de préparation en août pour perdre ensuite en demi finale (sous la pluie)...

  • Iyhel
    23101 points
  • il y a 3 ans
@Mnry

Des deux matches de prépa, on en perd un largement et on gagne l'autre péniblement contre les remplaçants anglais. Je me souviens m'être bercé d'illusions à l'époque en me disant qu'on était les seuls à avoir battu les Anglais depuis un an...

De très loin, je mets celui de 2007 en tête. D'abord le contexte avec le premier match de rugby dans une enceinte mythique avec un lourd passé historique, une ambiance de feu, un choc au somment entre une France tenante du titre et des Irlandais en grande forme (déjà battus au goal average la saison précédente). Ensuite le déroulé de ce match avec des Bleus qui font la course en tête, les Irlandais qui repassent devant à l'heure de jeu avant le déboulé rageur de Clerc à la dernière minute du match. Et puis les noms présents sur le pré : O'Gara, D'Arcy, Horgan, Dempsey, Murphy, Leamy, Wallace, O'Connell, O'Callaghan, Hayes, Best, Horan, Poitrenaud, Dominici, Marty le CATALAN, Jauzion, Clerc, Harinordoquy, Betsen, Nallet, Papé, de Villiers, Ibañez, Marconnet, Thion, Bonnaire, Yachvili, Heymans...

  • mimi12
    79640 points
  • il y a 3 ans

Samedi, ça va être la guerre !

Bastareaud était affûté en 2010. Il faudrait qu’il revienne à ça.

  • oZbeck
    26448 points
  • il y a 3 ans
@Ocwarrior

Grave! Quand il arrive lancé en leurre, BimBim, essai de Jauzion derrière

Et n'oubliez le match de Pool 2015. L'envoi dans la gueule du loup tout-noir et la révélation totalement lucide qu'on faisait absolument n'importe quoi. Un réveil, c'est tjrs positif, et disons que vu le réveil en question, ça doit être vraiment du très, très...très positif.

Derniers articles

News
Page facebook
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News
News
News
News