Ecrit par vous !
Vidéo. TOP8. La air défense de Montpellier pour l’essai des féminines de Blagnac
Manon Bigot exulte avec ses partenaires après son essai.
Non renseigné
  • 0 Matchs joués
  • 0 Victoires
  • 0 Défaites
  • 0 Points marqués
  • 0 Points encaissés
Le choc du haut de tableau entre les féminines de Blagnac et celles de Montpellier a tourné en faveur des Blagnacaises, grâce à une pénalité en fin de match.

En cas de victoire face à Montpellier, et d’une défaite des Lilloises, les filles d’Eric Carrière et de Nicolas Tranier avaient l’occasion ce dimanche de s’attribuer la première place du classement. Une occasion qu’elles n’ont pas laissé échapper au cours d’un match équilibré et qui a mis du temps à trouver son vainqueur, avant un essai en solitaire de la talonneuse Manon Bigot.

On joue la 67ème, les Blagnacaises sont menées 8-13 face à Safi N’diaye et ses co-équipières. Dans leur camp, les Montpelliéraines bénéficient d’un renvoi aux 22 mètres. Un coup de pied que négocie très mal Amédée Montserrat et qui arrive directement dans les bras de la deuxième ligne adverse. Laquelle sonne la charge et crée un point de fixation devant les 22 mètres cistes. Deux temps de jeu plus tard, le ballon est écarté dans le fermé pour Manon Bigot. Pourtant en sous nombre la talonneuse parvient à casser le premier rideau, grâce à un beau touché deux mains de son vis à vis. Avant d’accélérer et de se retrouver face à la même Montserrat qui revient avec une course en travers. Un crochet intérieur plus tard et on pouvait prendre des nouvelles de l’arrière en tribune, qui telle une porte de saloon bien huilée se retrouvait le nez dans le gazon.

Crédit : Christophe Agasse

La transformation loupée (13-13), les dernières minutes laissaient place à un suspense haletant. Mais c’était sans compter sur une ultime pénalité convertie par la capitaine Audrey Abadie à la 70ème. Avec cette victoire, les Hauts-Garonnaises ont remporté une victoire de prestige à domicile et se rapprochent un peu plus des phases finales pour la troisième année consécutive.

Une performance que n’a pas manqué de saluer Frédéric Michalak, le nouvel actionnaire majoritaire du BSCR :



arthurdelongevialle
arthurdelongevialle
Cet article est rédigé par arthurdelongevialle, référent du club Blagnac St-Orens Féminin, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • lolo64
    5258 points
  • il y a 2 ans

Ce que je remarque c'est que malgré que ce soit la première division féminine aucun juge de touche n'est présent. On voit l’intérêt que porte la fédé à cette compétition...

@lolo64

He oui, dans la hiérarchie, le Top8, c'est en-dessous de la Fédérale 1 masculine... Ou alros c'est parce qu'il y a moins de bagarres (ca c'est sur!) mais c'est loin d'être le seul rôle d'un arbitre de touche...

Cad'deb du talonneur sur l'arrière, c'est pas commun!
On peut aussi dire superbe air plaquage de l'arrière, au choix...
Je préfère la première version

Derniers articles

Vidéos
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
Transferts