VIDEO. Top 14. Sireli Bobo, le parrain des Fidjiens du Stade Rochelais
Top 14. Sireli Bobo, le parrain des Fidjiens du Stade Rochelais.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
En vue du premier test-match du XV de France face aux Fidji, « On va s'en mêler », a décidé de partir à la rencontre des Fidjiens du Stade Rochelais.
Il y a quelques semaines et en vue du premier test-match du XV de France face aux Fidji dans le cadre de la tournée de novembre, le magazine dédié au rugby de l'Équipe 21, « On va s'en mêler », a décidé de partir à la rencontre des Fidjiens qui évoluent dans le championnat de France. En Top 14, ils sont 27 à faire partie des effectifs professionnels. On en compte notamment trois à Montpellier, quatre à Lyon, mais surtout six à Brive avec notamment Masilevu, Waqaniburotu, Koyamaibole ou encore Radikedike. Du côté de la Rochelle, l'île du Pacifique compte cinq représentants (Qovu, Botia, Murimurivalu,Vuli Vuli) et parmi eux, le plus ancien de tous, un certain Sireli Bobo. À bientôt 39 ans, l'ailier fait non seulement figure de modèle de par sa capacité à être toujours au top physiquement malgré les années, mais aussi de grand-frère. Une personne sur laquelle ses compatriotes, séparés de leurs racines mais surtout de leur famille, souvent restée au pays, peuvent s'appuyer. Réuni autour de lui mais aussi de Dieu, les Fidjiens du Stade Rochelais ont récréé un cocon familial très important comme en témoigne ce reportage.


Crédit vidéo : Pierre Ammiche
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • sylche
    37658 points
  • il y a 6 ans

@la Baudruche Ovale
Concernant leurs gènes, j'ai lu qu'il y avait eu, autrefois, des épidémies terribles aux Fidji qui n'avaient laissé que les plus costauds... ça expliquerait peut-être leurs gabarits et leur solidité

  • ced
    100447 points
  • il y a 6 ans

l'éternel Bobo

Delasau avait le même rôle à Toulouse quand ils ont fait venir quelques Fidjiens... Sans grand frère, certains ont tendance à laisser le cerveau au repos, et finir torchons carpettes, comme Koyamonbole par exemple...

Ils sont bien sympas, ces fidjiens, tout de même!! Un état d'esprit irréprochable!!

Haha puis leurs gènes sont codés rugby, parce que pour fournir autant de grands joueurs, avec une si petite population, faut le faire!!!

Derniers articles

Réseaux Sociaux
News
Vidéos
News
Transferts
News
News
News
Sponsorisé News
News
Vidéos