VIDEO. Top 14. Le Stade Français fête son titre en grande pompe à l'Hotel de Ville
Top 14. L'après Brennus du Stade Français Paris.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Lundi 15 juin, l’équipe du Stade Français Paris est retournée sous les feux des projecteurs sur le parvis de l’Hotel de Ville pour célébrer le titre de champion de France.
Lundi 15 juin, l’équipe du Stade Français Paris est retournée sous les feux des projecteurs sur le parvis de l’Hotel de Ville pour célébrer le titre de champion de France 2014-2015 et le 16e Brennus de l’histoire du club. Présentation du « Bouclar » au grand public, réception de la Maire de Paris Anne Hidalgo dans la Salle des Fêtes aux couleurs des vainqueurs… discours de Thomas Savare et du capitaine Sergio Parisse en franco-italien, et bien sûr, comme la tradition le veut bien au stade… une petite danse sous les yeux des joueurs encore ému du titre ! Revivez ce moment historique avec nous.

Crédit vidéo: Stade Français Paris

« On va s’en mêler », l’émission de l’Équipe 21, est également revenue sur la performance du Stade Français, avec comme invité exceptionnel Parisse, Arias, Savare, Herrero, Dominici et…le Brennus ! « Ils se déplacent toujours pour gagner. De la puissance, un jeu constant, quelques anciens qui ont une lucidité un peu au dessus de la moyenne. Bienvenue dans la cour des grands, explique Daniel Herrero au sujet du jeu que produit le Stade Français depuis le début de la saison. C’est réjouissant de les voir arriver au bout, » à retrouver à partir de 4 minutes 23.

« On a beaucoup de jeunes joueurs clé dans l’équipe première du stade. Ce bouclier c’est un peu la réussite de tous les sacrifices faits pendant ces dernières années, » confie Parisse (6’10). Julien Arias enchaîne avec humour au sujet de la nouvelle génération présente au sein du club. « Ce sont des ptits insolents. Non ce sont des bon gars qui sont arrivés à un sacré niveau donc ça force aussi le respect. Même si ils sont jeunes, ils ont fait une saison assez exceptionnelle. » C’est sûrement à l’excellent groupe d’entraineurs et de manager que le Stade Français doit cette magnifique saison. Gestion, projet de jeu, progrès, conquête, tous ces points fondamentaux ont été minutieusement travaillé par Gonzalo Quesado, l’ancien Racingman. « C’est une prise de risque de changer un staff et de mettre de nouveaux entraineurs, nous confie Thomas Savare. Il avait déjà démontré qu’il était capable de gérer des situations compliquées (ndlr Quesada), notamment avec le XV et le Racing. » (13’25). Un choix qui s’est avéré payant.

Victor Daguin (Le Rugbynistère)
Victor Daguin (Le Rugbynistère)
Cet article est rédigé par Victor Daguin (Le Rugbynistère), un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

C'est vrai qu'elle est sympa cette émission.

À chaud :

1. Je découvre Dominici en consultant, je suis très agréablement surpris. Il est quand même bien meilleur que dans la pub St Yorre.

2. Je ne me lasse pas d'entendre parler Herrero. Et je suis d'accord quand il dit que le SF génère de la sympathie. Je pense aussi que le monde du rugby aime les clubs qui gardent une âme, une identité. En tant que montpelliérain, j'y suis d'autant plus sensible quand je constate l'orientation que prend le MHR et le gâchis d'Altrad. Mon seul et unique espoir repose sur les épaules de Benazzi. Je pense que c'est un mec bien et j'espère qu'il sera le nouvel Éric Béchu, qu'il saura opérer une mutation de l'intérieur, tout en douceur.

Emission "on va s'en méler"... J'avoue que les petites dames en tailleurs gris et rose te donnerai bien envie de participer à la danse. Mais en bon chauvin que je suis je préfère de loin les Pompom girls de l'UBB !!!

Elle est sympa cette émission de "on va s'en mêler". Je connaissais pas.
Bon j'apprécie peut être car on parle du SF. Mais aussi, mettre autour d'une table Herrero, Dominici et Parisse ça à un peu de gueule.
En tout cas bel hommage à Quesada et au staff. Je suis fier de ce club.

  • mimi12
    84997 points
  • il y a 5 ans

Kamak le Stade Toulousain a 19 BRENNUS et tu as raison le Stade Français a remporté son 14 eme BRENNUS !

C'est marrant mais je trouve Thomas Savare beaucoup moins "😜lume dans cul" que son prédécesseur Max Guazzini.
Et j'ai pas l'impression que le rose soit sa couleur favorite...

Demandons la vidéo complète de la danse, non?

  • ced
    100447 points
  • il y a 5 ans

la brune elle me regarde là non ?

Elle se fait plaisir Anne Hidalgo !

Sinon c'est marrant, j'ai pas gagné le titre et je ne supporte pas le SF, mais moi aussi j'ai été très ému de voir les filles danser.

  • Kamak
  • il y a 5 ans

Vous confondez avec le ST, Paris a 14 brennus, pas 16 😉

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
News
Vidéos
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
News
Transferts
Ecrit par vous !
News