VIDEO. Top 14 - Castres accepte le report des matchs, le Racing 92 répond à la lettre de Mourad Boudjellal
Le président du CO, Pierre-Yves Revol, s'est exprimé sur le report des matchs de Top 14.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Suite à l'annonce du report de deux matchs ce week-end par la LNR, Castres, Toulon et le Racing 92 ont réagi.

Top 14 - 21e journée - Opposé au report de son match contre le Racing 92, le MHR a déposé plusieurs requêtesÀ peine décidé, déjà contestée. L'annonce du report des matchs entre le Stade Français et Castres ainsi que celui du Racing 92 à Montpellier provoque de nombreux remous chez les clubs concernés. Le MHR a d'ores et déjà indiqué qu'il avait saisi la justice face à cette décision qui lui semble unilatérale. De son côté, Castres a pris note du choix de la LNR face aux problèmes nés du projet de fusion entre les formations parisienne et francilienne et préfère "affronter le Stade Français plutôt que gagner la rencontre sur tapis vert", selon les propos du président du CO, Pierre-Yves Revol.Crédit vidéo : Castres Olympique

Du côté du Racing 92, dont les joueurs avaient demandé à ce que le match à Castres soit reporté, on a indiqué que les cinq internationaux retenus ce week-end avec l'équipe de France pour affronter le Pays de Galles dans le 6 Nations ne prendraient pas part à la rencontre par souci d'équité sportive. Une décision qui fait écho à la lettre du président du RCT, Mourad Boudjellal, un peu plus tôt dans la journée, à propos du report de ces deux rencontres.

Il nous semble fondamental de soulever avant tout le problème d’équité du Top 14 que cela pose nécessairement au regard du principe de « doublon » de la journée 21 du TOP 14. En effet, la décision de la LNR de reporter ces matchs n’est en rien liée à une cause extérieure (conditions météorologiques, attentats,…).

C’est pourquoi nous demandons expressément à la LNR de prendre les mesures nécessaires pour que lors des deux matchs reportés, les clubs concernés ne puissent pas utiliser les joueurs internationaux concernés.

Dans le cas contraire, nous considèrerons cela comme une rupture d’équité manifeste, et nous en tirerons toutes les conséquences.

Par ailleurs, nous tenons à souligner que les Règlements Généraux de la LNR prévoient que le Bureau de la LNR n’est compétent pour reporter un match qu’en cas de force majeure ou de non praticabilité du terrain. Il ne nous semble pas que la force majeure soit ici caractérisée, et encore moins la non praticabilité du terrain régulièrement constatée.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Puech'
    5694 points
  • il y a 3 ans

Triste mais il a raison..

  • INDI34
    2449 points
  • il y a 3 ans

C'est très bien tous ces commentaires (Revol, Boudjellal...) mais la vraie question est : Pourquoi les dirigeants et les joueurs du Racing ont demandé le report de leur match à la Ligue ? Cette dernière s’est empressée par son président de vite leur accorder raison. Curieux non ??????;
Que les joueurs du SF fassent grève , OK normal c'est en réaction d'être pris pour des c.., mais alors tant pis le match est perdu sur tapis vert.
Quant au MHR, c'est normal qui porte cela devant la justice, mais malheureusement c'était Vendredi et donc il n'y aura pas de décision prise avant Lundi, s'il y en a une et cela ne servira à rien du tout bien sûr. Donc le MHR est pris en otage et on les prend pour des couillons.
Je ne remercierais jamais assez le président du Racing dont je ne veux même pas écrire son nom, tant il me dégoûte ce monsieur, d'avoir pourrie la fin de saison. Mais bon rien d'étonnant à cela, rappelons nous une certaine demi-finale... En fait le Racing claque des doigts et la Ligue se couche.
Pour finir examinons la fin de saison de cette équipe : un déplacement au MHR (défait e cuisante assurée), et le reste à domicile contre ASM (défaite à souhaiter), Pau, le SF à Jean Bouin mais c'est pareil et la dernière journée contre l'UBB. Alors à qui profite le crime ? car franchement après toute cette semaine de mascarade, je leur souhaite de rester 7ème et d'aller jouer le challenge européen en Roumanie. Bon WE à tous.

  • benny
    15373 points
  • il y a 3 ans

Un scandal toute cette histoire.
Les mecs font greve et paralysent tout le championnat ... ils font grâce, ils assument point: défaite sur tapis vert et c'est reglé, on passe à autre chose.
C'est juste degeulasse pour les 13 autres équipes qui se cassent le cul , un signal encore qui montre une molesse et un manque de courage des dirigeants pour prendre une decision.

Un truc de fou cette fin de championnat !!!

Pierre-Yves Revol, le président CO s’est exprimé, après la décision de report du match CO / Stade-Français.
« Le club préfère affronter le Stade français plutôt que gagner la rencontre sur tapis vert, ce qui n’aurait été ni confortable, ni très glorieux. Cette décision de la LNR ne nous gêne pas. Il faut respecter la décision de l’institution. Et je crois que ce n’est pas le moment d’ajouter de la confusion à la confusion. Je crois que les dirigeants du Stade français et du Racing n’ont pas mesuré l’ampleur de l’émotion qu’allait susciter cette fusion entre les deux clubs et toutes les répercussions que ça allait entraîner. Donc je le redis, nous préférons affronter le Stade français plutôt que constater leur absence. Et je ne polémiquerai pas sur ce sujet à un moment ou dans le rugby il y a besoin de retrouver cette notion de ce respect qui est trop souvent bafouée. »
Puis sur la fusion entre le Stade français et le Racing 92, qui fait parler. « Je n’ai pas d’avis personnel à délivrer, surtout en ce moment et je n’ai pas à me prononcer sur un projet privé même s’il met du désordre dans le Top 14. »
Reste maintenant à régler la question : quand ce match contre le Stade français sera-il- rejoué ? « C’est sûr qu’il peut y avoir un problème car les Parisiens sont qualifiés pour les quarts de finale du challenge européen et que s’ils vont en demi-finales, il n’y aura aucune date de libre. Cela pourrait nous obliger à jouer en semaine, entre le déplacement à Toulon et la réception du Stade toulousain et c’est vrai que ça compliquerait les choses. Je ne veux pas utiliser le malheur des autres pour glorifier ce qui se passe chez nous, mais ici, à Castres, Christophe Urios entraîne, le président préside et les joueurs jouent. »
Avant que le président ne conclut : « Au-delà de ce projet de fusion, c’est vrai qu’il y a un climat qui n’est pas très sain dans le rugby actuellement. Du côté de la LNR et de la FFR on doit renouer avec le bon sens, arrêter les querelles d’ego et penser à l’intérêt général avant tout. Les problèmes d’ego doivent passer au second plan et c’est le sens des responsabilités qui doit primer. »

Derniers articles

Jeux
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
Sponsorisé News
News