VIDEO. Super Rugby - Demi-finales. Deux matchs spectaculaires à ne pas rater
Super Rugby – Demi-finales. Deux matchs au sommet.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Ce samedi, auront lieu les demi-finales du Super Rugby entre les Crusaders et les Sharks puis entre les Waratahs et les Brumbies. Deux matchs à ne pas rater.
Ce samedi, auront lieu les demi-finales du Super Rugby entre les Crusaders et les Sharks à Christchurch puis entre les Waratahs et les Brumbies à Sydney. Deux rencontres qui devraient à n'en pas douter être spectaculaires mais dans des registres cependant différents. On peut en effet s'attendre à un gros combat d'avants entre les deux premières franchises alors que les frères ennemis australiens devraient s'en donner à cœur joie sur les largeurs.

Crusaders – Sharks :

Trois équipes néo-zélandaises dans le Top 6 et une seule dans le dernier carré, et pas forcément celle que l'on attendait au vu de son début de saison. A l'heure actuelle, les Crusaders ont néanmoins la faveur des pronostics. Grâce à leur victoire 34-8 sur les Highlanders, ils ont sécurisé ce match couperet à domicile et bénéficié d'une semaine de récupération en plus. Un luxe à ce moment de la compétition qui a permis à des joueurs de se refaire la cerise comme un certain Richie McCaw. Le retour du capitaine des All Blacks est l'assurance d'assister à un gros combat d'avants, mais aussi à du jeu dans la continuité avec l'apport de Sam Whitelock et de Kieran Read à ses côtés. Lequel fait également son retour. Autant dire que les Sud-Africains, pourtant solides devant, ne vont pas avoir la vie facile face à la meilleure mêlée du Super Rugby (88 % de réussite) et l'un des meilleurs alignements (89 % de réussite). Avec Andy Ellis en numéro 9, Dan Carter en premier centre pour épauler Slade et le Fidjien Nemani Nadolo (auteur de 10 essais cette saison), les Saders possèdent également les armes pour jouer au large comme en témoignent les quatre essais et les 489 mètres parcourus face aux Highlanders en barrage malgré une possession en berne.

Avec un match et des heures de vol en plus dans les jambes, les Sharks ne sont pas dans les meilleures dispositions pour remporter cette rencontre à l'extérieur. Malgré tout, ils peuvent avoir confiance. Vainqueurs des Highlanders à Durban (31-27) dans un match très plaisant où ils ont tenu le cuir (68 % de possession), les Sud-Africains, puissants devant, ont prouvé qu'ils pouvaient aussi envoyer du jeu. Et ce ne sont pas leurs futurs adversaires qui diront le contraire. Eux qui, en mai dernier, ont été battus pour la première fois chez eux depuis 2001 par une équipe sud-africaine (25-30). Une première également pour les Sharks face aux Crusaders en Nouvelle-Zélande, et qui plus est à 14 contre 15 pendant plus d'une heure. Cependant, c'est un tout autre match qui les attend et il leur faudra être aussi solide qu'au tour précédent pour contrer les Néo-Zélandais. Le jeu au pied, et notamment celui de Pat Lambie, devrait largement être utilisé par les Sharks pour mettre les Crusaders sous pression et perturber leur plan de jeu.

Crédit vidéo : FOX SPORTS AUSTRALIA

New South Wales Waratahs – Brumbies

Cette demi-finale entre deux des plus séduisantes équipes de la saison va mettre en avant l'une des plus grandes rivalités en Australie. Autant dire que l'Allianz Stadium devrait afficher complet pour admirer le spectacle produit par la vingtaine de Wallabies amenés à jouer. Depuis le début du Super Rugby, il règne entre les Waratahs de Sydney et les Brumbies de Canberra une animosité entretenue par l'énorme fessée donnée aux Tahs en 2002 par Gregan and co (51-10). Un souvenir douloureux que les Waratahs vont tenter d'effacer pour accéder à leur première finale de Super Rugby depuis 2008. Et ils en ont largement les moyens. La province entraînée par Michael Cheika a terminé à la première place de la phase régulière avec des belles performances à la maison, où ils sont invaincus cette saison grâce à des joueurs comme Kurtley Beale, Rob Horne, Adam Ashley-Cooper et surtout Israel Folau, meilleur marqueur du championnat (12 essais). Un joueur qui sera surveillé comme cela avait été le cas lors de la victoire des Tahs 39-8 sur les Brumbies.

L'arrière international n'avait d'ailleurs pas marqué ce jour-là. Preuve que cette équipe, qui a inscrit plus de points que n'importe quelle autre formation, a d'autres atouts pour punir l'adversaire. Quand on possède également la meilleure défense du championnat, on peut se montrer confiant. Néanmoins, Cheika appelle à la prudence face à une équipe qui possède à la fois des joueurs de talent comme Henry Speight et Matt Toomua, mais aussi plus d'expérience à ce niveau de la compétition avec une 6e finale l'an passé et deux titres (2001, 2004). Les Brumbies, impressionnants devant face aux Chiefs en barrage, chercheront également à appuyer où ça fait mal, la touche (83 % de réussite seulement chez l'adversaire). Si les Tahs sont dangereux offensivement, la franchise de Canberra ne devrait pas être en reste (35 défenseurs battus au tour précédent). La réussite face aux perches pourrait être décisive dans cette rencontre.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

@ Raymond :

Dixit rugbyrama, 9H35 pour Sharks - Crusaders, 11H30 pour Waratahs - Brumbies.

Quels sont les horaires des matchs en France ? Merci

  • ced
    100148 points
  • il y a 6 ans

20 australiens sur le pré / 30 joueurs ... un jour peut être ...

Derniers articles

Transferts
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News