VIDEO. Sonny Bill Williams découpé par la double lame Hibbard-Lydiate
Sonny Bill Williams découpé par la double lame Hibbard-Lydiate.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Lors du match entre le Pays de Galles et les All Blacks, Richard Hibbard et Dan Lydiate ont dû s'y mettre à deux pour stopper Sonny Bill Williams.
Ce vendredi soir, un joueur un peu spécial a fait ses grands débuts à XV à l'occasion du match de Premiership entre Bath et les Harlequins (25-6), j'ai nommé Sam Burgess. L'ancien joueur de rugby à XIII aura joué une petite vingtaine de minutes sous le regard excité des fans et curieux des spécialistes et fait quelques avancées dans la défense des Quins. Si le puissant treiziste intrigue autant c'est que les attentes sont grandes autour de lui. Dans un an se tiendra la Coupe du monde rugby en Angleterre, et le XV de la Rose espère bien soulever le trophée Webb Ellis pour la deuxième fois. Mais pour cela, il se pourrait bien que les Anglais doivent batailler avec les tenants du titre néo-zélandais. Des All Blacks qui ont dans leurs rangs, un certain Sonny Bill Williams, de retour à XV après deux années passées en NRL avec un seul objectif, remporter le mondial. Burgess partage également ce but ultime et on salive d'avance à l'idée de voir les deux joueurs se rencontrer avec fracas comme cela a pu être le cas en Australie.

Car si l'Anglais souhaite évoluer en troisième ligne, il se pourrait bien qu'en cas de sélection, Stuart Lancaster l'aligne au centre pour contrer la menace SBW. Lequel allie puissance mais aussi dextérité ballon en main, ce que ne possède pas forcément Burgess, capable de très belles passes après-contact mais plus accès sur le défi. Ce qui pourrait éviter à l'Angleterre de mobiliser deux joueurs pour le kiwi comme cela a été le cas le week-end dernier du côté de Cardiff. Sur une prise de balle du All Black, les Gallois Richard Hibbard et Dan Lydiate ont dû en effet s'associer pour découper le centre néo-zélandais qui visait l'intervalle.



Malgré la violence du choc, Williams n'a eu aucun mal à se relever après avoir quand même passé quelques secondes genou à terre. Ce qui n'a été pas le cas de l'ouvreur du Pays de Galles Dan Biggar. Ce dernier a eu beaucoup plus de mal à retrouver son souffle suite au très beau plaquage du troisième ligne néo-zélandais Jerome Kaino au début de la deuxième mi-temps.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Le bruit du double plaquage sur SBW! C'est beau la technologie quand même, on entend tout ce qui se passe sur le terrain. Vraiment dommage pour les Gallois qui comme les écossais ont tenu 70 mins avant d'exploser, vraiment trop forts ces NZ, ils finissent toujours leurs matchs en trombe (cf contre Irlande, Australie, SA, Angleterre, Wales et Écosse).

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News