VIDEO. Rugby amateur : la superbe histoire du Paris XO, en lice pour un 2e titre de champion de France d'affilée
Le Paris XO impressionne depuis deux ans.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Champion de France de 4ème série l'an passé, le Paris XO pourrait récidiver en 3ème série, face à l'US Menditte. Le tout, en seulement deux ans d'existence...

Une bande de copains, un bouclier et des 3èmes mi-temps qu'on souhaiterait éternelles... Que demander de mieux ? "C'est le rêve de tout rugbyman amateur de jouer avec ses potes et d'être champion". Ce rêve est devenu une réalité pour Franck Lorrain, co-président du Paris XO, club basé dans le 18e qui rassemble des joueurs dont l'histoire en commun n'est pas près de s'arrêter. Tous ont évolué de la Fédérale 1 à la Fédérale 3, certains touchant même le plus haut niveau en Pro D2 ou Top 16, comme Pierre Rouget (Massy), Pierre Tournecuillèret (Massy) ou Olivier Seux (ex Narbonne, Tarbes, Limoges) qui, s'il a terminé sa vie de rugbyman sur le titre de l'an passé, continue de s'investir pour les potes au bord du terrain.

Champion de France de 4ème série dès sa première année d'existence, Paris XO disputera à nouveau la finale nationale, ce week-end, face à l'US Menditte. Qui, pour la petite histoire, était déjà l'adversaire des Parisiens la saison passée, au même stade de la compétition. Après la 4ème série, place à la 3ème série ?

Crédit vidéo : Paris XO Rugby

"La base du club, c'est la base du PUC, avec des joueurs, nés en 1974 et issus de la même promotion à Lakanal, nous explique Franck. On a fait une finale cadets en 1991, puis on s'est toujours suivis au fil des années, avec de nouveaux joueurs qui venaient se greffer au groupe. Aujourd'hui, ça fait 25 ans qu'on se connaît". Des liens forts qui servent sur le pré : le club n'a perdu qu'un seul match cette saison. "Derrière, on a forcément moins de pattes, mais on se rattrape avec la conquête et notre expérience".

Transmettre un état d'esprit

Mais alors, comment est née cette histoire ? D'où est venue l'idée de créer ce club

On organisait l'anniversaire d'un copain à l'été 2014. Et pendant la fête, on se dit : "mais pourquoi on ne fonde pas un club ?" On avait tous arrêté de jouer, ou on vivotait dans d'autres clubs... C'est vite devenu une réalité. On a racheté des crampons, on a rappelé tous les mecs, et la plupart ont joué le jeu. On s'est organisé au niveau administratif et tous les postes sont doublés : deux présidents, deux trésoriers, deux secrétaires généraux, avec un comité directeur qui se réunit deux fois par mois.

Si l'effectif réunit des "anciens", n'y voyez pas une volonté de se la couler douce pour profiter (seulement) des 3èmes mi-temps. L'objectif initial était de devenir champion de France. "On n'est pas un club du samedi, de folko. Ce n'est pas notre mentalité. On aime à la fois faire la bringue et déconner entre potes, mais on aime aussi gagner. On veut être bons sur les trois mi-temps." Quid de l'année prochaine ? Le club n'est pas encore sûr de repartir. Franck conclut : "on ne sait pas ! On se rend compte qu'on représente quelque chose dans le rugby parisien et francilien. C'est une histoire qui nous dépasse un peu, mais on a envie de transmettre cet esprit compétiteur et fêtard. Rien n'est arrêté". 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • nico87
    38 points
  • il y a 3 ans

Club sans réel intérêt s'il y a des niveaux amateurs il faut qu'il reste amateur , si le but du jeux c'est de faire venir tout un tas d anciens"f1 f2 f3 pour jouer les phases finales en série et défoncer des jeunes ou moins jeunes amateurs il est ou l interet ??

"On n'est pas un club du samedi, de folko. Ce n'est pas notre mentalité. " Sauf que les Clubs du samedi, c'est un vrai championnat, avec de vraies équipes qui jouent pour la gagne. Bon, maintenant c'est plutôt du cote de la FFSE que ça se passe mais quand on voit les British se préparer avant un match, on sait qu'on n'est pas en folklo.

  • AKA
    50437 points
  • il y a 4 ans

Je rejoint LHPR c' est trop facile: on reste en 4eme série, on recrute qques bons éléments, on gagne des titres et on fait la fête... Perso après un titre dans une division inférieure obligation de monter et si les conditions ne sont pas réunies pour cela plus de titres attribués.

Perso j'ai un peu de mal avec ce genre de projet. Certes le côté camaraderie, vie de groupe intense est très louable, ce sont toujours des aventure humaines incroyables, quel que soit le niveau auquel on pratique.
Mais pour le coup, ça exclue tout le reste, ce qui fait la richesse du rugby : le côté club et formateur. Les réglements obligent les clubs à avoir un effectif minima d'école de rugby pour pouvoir disputer le championnat de France à partir de la 2è série.
Ceci explique le fait qu'ils n'iront jamais plus haut, contrairement au Servette qui lui développe une véritable école de rugby, des catégories jeunes. Paris XO c'est rien de tout ça, or vu l'expérience du groupe ce serait d'évidence une vraie plus-value pour des gamins découvrant le rugby. On peut arguer les difficultés d'infrasctucture pour organiser des entrainements de jeunes sur Paris, ce qui est une réalité, mais ce club n'a jamais publiquement annoncé d'intention de formation, de transmission, c'est juste l'aventure entre copains pour gagner des titres, avec des oppositions majoritairement très déséquilibrées.
Le comité IDF réfléchit actuellement à éviter qu'ils ne viennent rafler le bouclier régional chaque année avec une finale sans intérêt sportif, trop de différence d'écart, sachant que la 2è série leur sera interdite.
J'ai été officiel de match sur une rencontre de paris XO cette saison, honnêtement l'intérêt sportif était plus que limité.

  • Xoiglu
    6518 points
  • il y a 4 ans

Comme le dit Karmasov (superbe pseudo d'ailleurs), belle histoire mais pour avoir déjà joué dans ce genre de situation tout ce qu'on retient c'est que ces équipes n'ont rien à faire dans ces divisions et jouer contre elles est une vraie corvée se finissant avec de nombreux blessés...
Mais la règle veut que tout nouveau club commence par le plus bas échelon possible, donc eux n'y sont pour rien.
Bravo et bonne chance pour le doublé

l'histoire est belle, mais c'est dommage pour les petits clubs de séries qui ont du mal à trouver de l'effectif et qui ne peuvent lutter contre ces clubs qui trustent tous les trophées.
il y a la même chose au niveau au dessus avec le servete de Genève qui heureusement a perdu contre les gascons de Marciac.
je pense qu'ils auraient dû s'engager plus haut( 1ère serie-promotion) avec les gars qu'ils ont.

@karamasov32

Je pense qu'à notre époque (et ça commence a daté) il n'y a que les séries pour avoir un groupe de potes (vrais) !
Je pense qu'à partir du niveau Honneur, le budget joue déjà un rôle prépondérant et ne laisse plus la part belle au jeu !
Lorsque je vois des clubs de federal 3,2 et 1 rétrograder chaque année, je me demande où est la part du jeu ???
A quand un dossier sur les budgets, salaires, défraiements... et ce à partir du niveau honneur jusque Federal 1 ? Merci d'avance

J'attends l'article sur Menditte qui regroupant des joueurs qui n'étaient pas a Lakanal(excuser les) n'en est pas moins mèritant.

@garcon63

Menditte qui va mettre fin à la suprématie des LLK-men's

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
Vidéos
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
News