VIDEO. Roumanie - Japon. Andrei Ursache souhaite la bienvenue à Male Sa'u avec un solide plaquage
Roumanie – Japon. Andrei Ursache souhaite la bienvenue à Male Sa'u.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Le Japon est en pleine progression. Mais les Brave Blossoms ont dû batailler face à la Roumanie après ce gros caramel d'Andrei Ursache sur Male Sa'u.
Tout le monde s'accorde pour dire que le Japon est en pleine progression. Cependant, la sélection entraînée par Eddie Jones reste encore perfectible comme on a pu le voir dernièrement lors du test face à la Roumanie malgré une 11e victoire de rang. Le technicien australien est cependant persuadé que d'ici à 2019, année déterminante pour le Japon qui organisera la Coupe du monde, les Brave Blossoms auront franchi un nouveau cap. La présence d'une franchise nippone dans le Super 18 à partir de 2016 devrait grandement les y aider. « Pour aborder le mondial, nous aurons des joueurs avec 40 ou 50 matchs de Super Rugby dans les jambes, sans oublier leurs 40 ou 50 sélections. » Une expérience non-négligeable pour des internationaux issus de la Top League ou bien du niveau universitaire. « L'écart pour ces derniers est énorme, ajoute Jones via sport24. Avoir le Super Rugby au milieu va les préparer au très haut niveau. Ils vont accumuler des connaissances et s'endurcirent. »

Dès lors, ils pourront remporter plus largement des rencontres comme celle face aux Roumains. Lesquels ont montré dès la première action du match, par l'intermédiaire d'un caramel du pilier Andrei Ursache sur le centre Male Sa'u, qu'il ne serait pas facile de les battre chez eux. Accueilli avec la manière, le joueur des Melbourne Rebels, s'est cependant rattrapé un peu plus tard dans le match en renvoyant le deuxième ligne adverse Stelian Burcea à ses chères études.


Crédit vidéo : Habi Aftabi

En dehors de ces deux plaquages, le spectacle n'a cependant pas été au rendez-vous sur la pelouse du stade Arcul de Triumf. Un peu empruntés, les Japonais ont en effet peiné à tirer le meilleur d'une supériorité numérique au quart d'heure suite à la biscotte de Marius Sirbe avec une seule pénalité au compteur. Pire encore, ils ont été pris avant la demi-heure sur l'un de leurs points forts, la mêlée. Encaissant au passage un essai de pénalité, le seul de la rencontre. Heureusement pour eux, leur buteur Ayumu Goromaru était en forme. Il a fait oublier la faute de main qui avait entraîné la mêlée roumaine en réalisant un 100 % face aux perches (14e, 32e, 40e, 45e, 56e, 76e) pour un succès final 18 à 13.