VIDEO. Portrait - Frédéric Michalak se met à nu et parle de son parcours pour Sport Confidentiel
Sport Confidentiel revient sur le parcours de Frédéric Michalak.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Frédéric Michalak est bientôt de retour sur les terrains de rugby. Le demi d'ouverture du RCT revient sur son parcours semé d'embûches pour L'Equipe 21.
Frédéric Michalak a 32 ans mais n'a pas dit fini de se lancer des défis. Blessé à l'épaule gauche et indisponible pour le Tournoi des 6 Nations, le Toulonnais aurait-il retrouvé les Bleus sans une énième indisponibilité ? Difficile de répondre. Michalak, c'est quand même 71 sélections avec le XV de France et deux coupes du monde disputées. C'est aussi quatre tournois des VI Nations remportés dont trois Grand Chelem, trois boucliers de Brennus, sans oublier cinq H Cup et une Currie Cup... Mais aussi de nombreuses blessures, donc. On pensait que la retraite de Jonny Wilkinson lui laisserait le champ libre et une saison complète pour qu'il retrouve son niveau et l'équipe nationale à temps pour jouer le Mondial 2015. Las, l'ancien Toulousain n'a disputé que trois matchs depuis le début de l'année.

Sport Confidentiel, excellent magazine diffusé sur L'Equipe 21, est allé à la rencontre du joueur, recueillant au passage le témoignage de ses professeurs, éducateurs, coéquipiers, entraîneurs... De son enfance à la cité Ancely à sa nouvelle famille du Stade Toulousain, en passant par sa passion pour la peinture, la musique, son passage en Afrique du Sud et son rapport au rugby, Michalak se confie :

Le rugby m'a aidé à me canaliser, à me montrer des règles de vie. M'intégrer socialement, respecter les autres, arriver à l'heure mais aussi le dépassement de soi, l'entraide. Toutes ces règles de vie, qui font partie de la vie de tous les jours. […] C'est le sport qui m'a aidé. J'ai des amis qui n'ont pas forcément bien tourné.

L'aura qui entoure le joueur, première star du ballon ovale en France, est toujours là. La preuve : malgré ses passages réguliers à l'infirmerie, il est sans doute l'un des rugbymen les plus connus de France, pour ne pas dire le plus connu depuis la retraite de Sébastien Chabal. De retour sur les terrains à la mi-février, réussira-t-il un nouveau comeback ? Camille Lopez, Rémi Talès, Jules Plisson, François Trinh-Duc... Ils sont nombreux à prétendre porter le n°10 tricolore en Angleterre : « Je ne suis pas quelqu'un qui analyse ce qu'il a pu faire, je suis quelqu'un qui regarde devant et qui me dit que c'est grâce à tout ce que j'ai vécu que je serai encore plus fort demain. »

Retrouvez le portrait dans son intégralité à partir de 14:10 :

Crédit vidéo : L'Equipe 21

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

c'est vrai qu'il a fait beaucoup pour la médiatisation de ce sport

michalak est toujours juste dans ses paroles
quel dommage qu'il ne soit pas resté au ST où est sa place naturelle...

Il peut se relancer avec l'équipe Sofinco ... ça a l'air solide.
A mon avis, largement au dessus de Cétélem : le faux bonhomme vert en post-it et le Polnareff, y-z-ont les moyens de les éclater !!

  • ced
    100447 points
  • il y a 5 ans

à chaque fois je me dis c'est bon il va revenir ... mais j'ai de plus en plus de mal à m'en convaincre

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News