VIDEO. Le long format de la finale de la NRL entre les Roosters et les Melbourne Storm
Le long format de la finale de la NRL entre les Roosters et les Melbourne Storm.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Découvrez les plus belles actions et les essais de la finale de la NRL entre les Roosters et Melbourne.

Jonathan Thurston, Billy Slater, Sam Thaiday, Jason Nightingale... La NRL vient de s'achever, et la saison 2018 restera la dernière d'un bon nombre de monstres sacrés de la discipline. Et 2018 restera aussi la saison du retour des Sydney Roosters au palmarès : l'équipe de Cooper Cronk l'a emporté lors de la grande finale face à Melbourne, sur le score de 21 à 6.

Il n'y aura donc pas eu de sortie par la grande porte pour Billy Slater, blanchi avant la finale, et aligné d'entrée dans cette rencontre jamais maîtrisée par le Storm. Tupou, Mitchell puis Manu y sont allés de leur essai pour un score sans appel à la pause, 18 à 0. Et dans le second acte, seule une interception du supersonique Josh Addo-Carr permettra à Melbourne de pas terminer fanny.

La petite histoire de cette finale, c'est aussi celle de Blake Ferguson (Roosters) qui a joué la seconde période... avec une jambe cassée, le péroné pour être plus précis ! Sauf que le coach Trent Robinson (passé par les Dragons Catalans) a avoué qu'il n'était même pas au courant de la blessure, via le site de la NRL : "je l'ai appris 20/30 minutes après le coup de sifflet final", saluant au passage le mental de son joueur.

Ferguson a tout de même célébré le titre... mais en béquilles !

Le résumé vidéo

Crédit vidéo : NRL on Nine

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • PIPIOW
    41190 points
  • il y a 1 an

on vous montre des images d 1 match et les seuls commentaires que je vois c est sur le dopage
pourquoi parce que c est du 13???
Bien sur que dans ce sport comme dans d autres il y a du dopage et des tricheurs
mais quand vous regardez un match du super 15 (ou les tampons ne sont pas moindres) la vous allez dire que les mecs c est des surhommes
je ne comprends pas l’intérêt d'avoir des raisonnements pareils
sinon bravo les roosters

@PIPIOW

Vous connaissez des matchs à XV où deux joueurs ayant des fractures ont pu jouer leur match jusqu'au bout..??
Je ne stigmatise en rien le XIII en ce qui concerne le dopage,je suis ébahi par les faits...Le XV n'est pas tout "blanc" rassurerez vous, mais posez vous la question quand même en ce qui concerne ce match,et les scandales dans le XIII australiens sont légion peut-être aussi car ils sont plus contrôlés que dans d'autres sports

@pascalbulroland

Vi, Bonnaire a joué toute une deuxième mi-temps avec une fracture de l'avant-bras avec l'ASM contre le Stade en H Cup. Je me rappelle aussi qu'il y a longtemps en Tournoi le 2e ligne irlandais Mick Molloy avait joué les dernières 35 minutes, la cheville attachée à la chaussure avec une fracture de la malléole. Le légendaire talonneur Ken Kennedy avait lui joué avec une grave entorse du genou.
Et doit y en avoir bien d'autres.

@lelinzhou

Pour Bonnaire,l'avant bras avait du être fortement strappé et il s'en rappellera toute sa vie en vieillissant,et je ne sais pas si à l'époque le nombre de remplaçants était le même qu'aujourd'hui...quant aux deux irlandais que vous citez,c'était un autre rugby,la vitesse et les chocs étaient moins violent ( marrons et châtaignes mis à part 😉 ),et les remplacements n'étaient pas la norme non plus...le dernier joueur que j'ai vu sortir avec un tibia cassé ,c'était Vahaaminha en finale de H-Cup contre les Saracens...
De nos jours,en prenant ces 10 dernières années,je doute que l'on trouve des joueurs ayant joué avec une fracture toute une mi-temps...

@pascalbulroland

Il faut dire qu'n ce qui concerne les 2 Irlandais il n'y avait pas de remplacement, même en cas de blessure, à cette époque, ceci expliquant cela.

  • Ahma
    93213 points
  • il y a 1 an
@lelinzhou

Une fois j'ai joué plus de 15 minutes avec un gros trou dans un de mes gants. Quand j'y repense maintenant je me demande où j'ai pu puiser un tel courage. Ou peut-être était-ce de la folie ?

  • PIPIOW
    41190 points
  • il y a 1 an
@lelinzhou

Apres quand ca a refroidi ils ont du chanter la madelon en moldave

  • PIPIOW
    41190 points
  • il y a 1 an
@pascalbulroland

sport pro = fric
fric = triche
triche = dopage
et ca vaut pour tous les sports 15 et 13 inclus
Aprés ca gene pas toulon par exemple de recruter ben barba pendant 4 mois alors qu il était suspendu a 13 pour prise de coke
des tricheurs y en a partout bien évidement comme vous le soulignez
Vous croyez pas que parfois des joueurs finissent les matchs avec des côtes cassés ou des commotions
c est quoi des dopés ou des courageux? ou des joueurs qui tant que c est chaud ne sentent pas la douleur?
mais bon mon post était pour dire que je ne voyais pas ce que votre commentaire faisait sur un grand format d une finale.
mais si vous ouvrez un thème sur le dopage dans le rugby je serai ravi d y participer
bonne journée

@PIPIOW

Si vous avez joué au rugby,vous savez qu'on ne fini pas un match quand on a une côte cassée,pour les commotions seul un médecin définira s'il y a commotion ou pas...
Vahaamahina a joué pendant 2mn avec son tibia fracturé,lors de la finale de coupe d'Europe en 2016
Lors de ce match ,deux joueurs ont eu des fractures !!!
L' omoplate pour un et une jambe pour l'autre...si vous trouvez normal de jouer avec une fracture,dites moi avec quoi vous supportez la douleur..?? On ne parle pas d'un concours de fléchettes,mais d'un sport de contact et de très haut niveau...
Même quand on est chaud comme vous écrivez,une fracture vous fait souffrir...même en étant un joueur pro
Pour finir,le dopage est partout et pas seulement dans le sport pro,croyez moi,je l'ai vu dans des sports amateurs aussi...

  • PIPIOW
    41190 points
  • il y a 1 an
@pascalbulroland

je suis entièrement d accord avec beaucoup de choses et en particulier votre dernière phrase
mais de les placer sur un grand format de match c 'est bizarre
c est un peu comme si après la victoire du racing au stade Francais quelqu un dit waouww t a vu le match qu il a fait imoff?
Un autre dit imoff celui qui c est fait choper l an dernier avec rokocoko et carter sous emprise de corticoïdes et qui a été blanchi?
Un 3eme dit a bon moi j étais au courant pour nyanga et dulin qui s était fait choper avec un taux anormal de je sais plus quoi
un 4eme dit a mince moi j étais au courant pour ali william qui a acheté de la coco et tous ces mecs ils jouent au racing?
et tous le monde conclut gaiement qu il y a un dopage organisé au racing puisqu ils ont gagné au stade Francais
Alors que c est totalement faux et cela n a rien a voir avec le post de départ
Je vous le répété ouvrez un sujet sur le dopage et en avant
bonne soirée

@PIPIOW

Encore une fois,je n'ai pas écris pour pourrir le XIII ou ce match là précisément...
Je trouve qu'actuellement,surtout à XV,mais je pense que aussi à XIII,on parle de la santé des joueurs et que,sur ce match,deux joueurs ont joué avec des fractures et que je trouve cela aberrant...
Après,vous pouvez me citer tous les exemples que vous voulez sur le dopage à XV,car ce pb est souvent "oublié" par les instances de ce sport...je suis d'accord
Reconnaissez quand même que jouer au moins une mi-temps avec les blessures que ces deux joueurs avaient,n'a rien de "normal" au vu de leur gravité...
Vous semblez surpris que je doute de la "bonne santé" de ces joueurs pour avoir tenu aussi longtemps avec de telles blessures,mais y a de quoi se poser des questions...
Je ne dis pas que le XIII australien est plus "pourri" par le dopage qu'un autre sport,je constate seulement des faits de jeu qui pose question...

@pascalbulroland

Il n'y a pas plus de cas de dopages avérés dans le xiii qu'ailleurs. Quand les gonzes sont pris en possession de coke à 4h du mat avec 3g dans le sang ça fait scandale mais c'est pas du dopage...

@Imblairable Connord

La coke dans le rubgy (aussi bien le XV que le XIII) c'est loin d'être uniquement du récréatif.

Le XIII, c'est quand même vraiment plus flagrant que le XV....

Tu vois pendant 80 min des types qui perdent 5 ans d'espérance de vie avec tous les bouchons qu'ils se mettent....

  • PIPIOW
    41190 points
  • il y a 1 an
@quentin2dakar

tu demanderas aux sudafs de 1995 ce qui est flagrants.... ou du moins aux survivants

L'histoire de la finale, c'est surtout Cronk qui s'est fracturée l'omoplate sur 15cm en demi, et qui a quand même joué. Grâce à des injections magiques juste avant le coup d'envoi et à la mi-temps, il pouvait de nouveau bouger son bras, mais les Roosters ont joué à 12 + un coach sur le terrain, parce qu'il pouvait pas faire grand-chose d'autre que quelques passes...

@Imblairable Connord

Injections magiques..?? Imaginez la dose d'anti-douleurs qu'il faut pour jouer avec une fracture...
Je ne pense pas qu'il a eu "que" des anti-douleurs...
Il y a des contrôle anti dopage en NRL..??

@pascalbulroland

Les infiltrations (corticoïdes) que l'on fait aux joueurs pour rentrer sur le terrain malgré les blessures c'est du dopage. Légal, mais du dopage.
Du coup tu peux contrôler les mecs autant que tu veux, ils sont autorisé à être chargés pour jouer. Et ce n'est pas propre au XIII, JBE avait disputé la finale 2008 contre Clermont complètement HS.

@pascalbulroland

Voici l'interview du médecin qui raconte ça, c'est en anglais mais ça vaut le détour : https://www.nrl.com/news/2018/10/01/how-cooper-cronk-overcame-car-crash-injury-to-win-a-grand-final/
Je ne suis pas médecin donc je ne crois pas pouvoir juger de la crédibilité de ce qu'il raconte, mais à mon avis vu la médiatisation de l'histoire, les autorités anti-dopages ont certainement supervisé ça de près.

Derniers articles

News
News
News
News
News
Transferts
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News