VIDEO. Le débriefing des joueurs de l'équipe de France à 7
Le débriefing des joueurs de l'équipe de France à 7.
Après la première étape des Sevens World Series, le sentiment de France 7 est mitigé avec une victoire en Bowl loin des ambitions initiales.
Le week-end dernier, France 7 est revenue d'Australie avec un bilan mitigé. Si la victoire dans la Bowl est venue couronnée une très bonne deuxième journée avec trois victoires consécutives, les Français avaient de plus grandes ambitions avant d'entamer cette nouvelle saison. Le tirage au sort en a finalement eu raison puisque les Tricolores ont dû affronter d'entrée de jeu deux des meilleures équipes à l'heure actuelle, l'Afrique du Sud et l'Angleterre. Deux très gros morceaux que les Français ont dû mal à digérer au petit-déjeuner. « Comme d'habitude, on a raté notre entame, confie Manoël Dall'Igna. On a fait un match de haut niveau contre l'Angleterre, mais en ce moment, les Anglais ont une défense impressionnante. Il y avait 12-12 à la mi-temps et c'est pas passé. C'était même loin de passer franchement. Il n'y a pas photo. »

Reste un sentiment mitigé même si tous pensent que la France est à sa place à la suite de cette première étape. Un tirage au sort différent leur aurait sans doute été plus profitable. Mais avec les JO qui approchent à grand pas et l'élévation du niveau général, c'est aujourd'hui aux Bleus d'élever le leur pour aller jouer les trouble-fêtes parmi les gros. Ce pourrait être le cas dès Dubaï puisque la France aura dans sa poule des Portugais accrocheurs, mais largement à portée, ainsi que les Kényans. Une valeur montante de la discipline avec un jeu très physique, mais que les Français peuvent contrôler. Deux matchs qu'il va leur falloir remporter puisque la troisième équipe n'est autre la Nouvelle-Zélande, championne du monde, tenante du titre sur le circuit mondial et récente vainqueur de la Goldcoast Seven en Australie.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Coq
    9439 points
  • il y a 10 ans

Face aux Blacks ça devrait faire drôle. Ça a l'air d'une simplicité déconcertante quand on les regarde. Rien que la dernière finale contre les Australiens marque : défense solide et toujours là, attaque redoutable avec la défense adverse facilement transpercée, ballon toujours vivant, pas ou très peu de passage au sol pour ne pas consommer d'attaquant…

Un très bon test cette poule !

Par contre je voyais les Kenyans nettement plus redoutables que ce que laisse à penser Thibault.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts