VIDÉO. Jean-Pierre Garuet sur les bad boys dans le rugby : ''Pour se faire respecter, il faut être dur''
Jean-Pierre Garuet, un bad boy ?

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
L'ancien pilier du XV de France revient sur son image de bad boy, et évoque son amour pour la mêlée.

Janvier 1984. Le XV de France affronte l'Irlande dans ce qui est encore le Tournoi de 5 Nations. Et ce jour-là, Jean-Pierre Garuet, dit "La Garuche", devient le premier international français être expulsé sous le maillot bleu ! Entre les potos, émission diffusée sur SFR Sport 2, est allé à la rencontre de l'ancien pilier de Lourdes pour un dossier spécial... bad boys ! Alors Jean-Pierre, c'est quoi un bad boy ?

Pour moi un bad boy, c'est quelqu'un qui va se faire la place dans le rugby, mais en même temps, dans ton équipe. On est tous des passionnés de rugby, et tous des passionnés de conquête. Tu dois faire beaucoup d'efforts pour avoir le respect des autres, t'es obligé de faire mal. On se rappelle toujours de celui qui fait mal.

Garuet, qui confie avoir eu près de 100 points de suture... mais seulement au visage, explique son amour pour la mêlée : "quand tu entendais le coup de sifflet et qu'il y avait le rassemblement de la mêlée, j'étais hyper concentré. [...] Je voulais les faire à la perfection." Le rugby à 7 ? Lui préfère "ce rugby virulent où on voit des hommes qui rencontrent des hommes."

Découvrez son interview complète pour SFR Sport 2, où Garuet évoque également ce fameux match contre l'Irlande en 1984.

Lien Vidéo

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Pianto
    37386 points
  • il y a 3 ans

comme la fois où j'ai croisé Pascal Ondarts, par principe quand ces types parlent, je les écoute et je ferme ma gueule, je les ai vus sur le terrain, je ne m'oppose pas à eux.
J'ai trop peur qu'ils me confondent avec un pilier brit.

  • AKA
    51115 points
  • il y a 3 ans

[email protected] Çà c' était avant. Garuet, une avance technique? MDR!!! A l' époque il n' y avait pas de "placement" en mêlée pratiquement toutes les tricheries et autres couillonnades (surtout sous la mêlée) étaient tolérées, et là c' est sûr Lampirou était un orfèvre en la matière.

  • epa
    37242 points
  • il y a 3 ans
@AKA

Garuet était un "monstre" non pas parce qu'il était le plus fort mais il était celui qui arrivait le mieux à allier force, technique et mental. C'était justement parce qu'il y avait énormément de coups tordu qu'il fallait être très technique et très précis pour ne pas se faire prendre. Ce type est un monument et si tu en doutes cherche les déclarations de son vis à vis all black de l'époque (Sean Fitzpatrick)

Celui qui fait le plus mal c’est celui qu’on déteste parce qu’il a du talent et qu’on ne peut pas grand chose contre ça. .

Pas terrible comme reportage je trouve.
Un reportage sur un grand joueur de cette epoque et pas d'images de ses matches, aucun commentaire d'un pilard avec qui ou contre qui il a joue...
Les commentaires des journalistes et anciens joueurs qui lui cirent un peu les pompes comme d'habitude...

Bon reportage, dommage que les images n'aient rien à voir avec ce qu'il raconte.

1 seigneur ! Parfois 1 saigneur mais toujours un seigneur !!!!

@MARCFANXV

Ouais un peu simpliste tout ça. Je ne suis pas fan de ce genre de trucs. En plus il y a trois lignes à lire.
Pour te faire respecter, à mon avis, mieux vaut brancher le cerveau et faire les bons choix au bon moment. Etre vif d'esprit. Be Aware hein.
Un peu le rugby de papa (grand-papa ?) tout ça.

@artillon

Être dur et faire mal ne nécessite pas d'être une grosse salope violente. Cela signifie être faire mal à l'impact, avancer sur chaque contact. C'était valable hier, ça l'est aujourd'hui et ça le sera demain.

@Team Viscères

OK j'en conviens, mais remarque que quand on interroge un ancien grand bleu sur leur philosophie en tant que joueur (et comme solution éventuelle, pour parer à notre marasme), ils ne te parlent que de couilles et coups de casque.
Je pense notamment à la (grossière) intervention d'Eric Champ en novembre. Voilà c'est le rugby cassoulet, quoi.
Moi les mecs qui m'ont fait rêver se nomment Castaignède, Lamaison, Hari, Julien Laharrague (sic).
Je suis pour le beau geste, l'inspiration, les cheveux au vent, pas pour le jeu à la sudaf et les arrachages de couilles sous les rucks.

@artillon

Je n'aime pas plus la violence "folklore" et j'aime le rugby de mouvement. Mais il ne faut pas non plus tomber dans l'excès inverse, pour que les artistes s'expriment il faut qu'il y ait des mecs qui mettent les mains dans le cambouis. Si Castagnède brillait, c'est aussi parce qu'il avait devant lui des joueurs comme Lacroix. On ne peut pas enlever la dimension physique du rugby, même en souhaitant un jeu de mouvement. Les coups de genoux dans l'en-but, les fourchettes, les coups de crampons dans la face ça me fout la gerbe. Mais j'ai de l'admiration pour les guerriers qui retournent de la viande 80 minutes pour que leurs potes puissent faire les funambules, et qui n'ont pas besoin d'aller mettre un doigt dans un oeil pour inspirer la crainte chez l'adversaire. Et certains faisaient même les deux : tu cites Imanol dans les artistes, mais le type faisait sacrément mal. Ce n'était pas le plus grand ni le plus lourd mais il était incroyablement dense et ne se gênait pas pour marquer son adversaire (surtout s'il était anglais).

  • Ahma
    95749 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

En théorie, certes. Mais en ce qui concerne l'usage de la violence par les avants français qui se faisaient craindre autrefois au niveau international, il y a trop de témoignages concordants pour laisser une grande place au doute, y compris des témoignages des anciens joueurs français eux-mêmes. Ce qui ne veut pas dire que par ailleurs ils n'avaient pas également des qualités techniques, ou n'importe quel boucher aurait pu devenir international.

@artillon

Tu te trompes...Une fois enlevé le folklore qui contribua à sa légende, force est de constater que J-P Garuet fait partie de cette (trop rare) catégorie de joueurs Français qui avaient une vraie supèriorité technique sur la concurence internationale à son époque...A une époque où, la force du pilier se situait entre les omoplates (gros cou, gros trapèzes), il fut le 1er à faire un transfert vers le bas du dos...Le fameux "Dos Plat" qu'on apprend aujourd'hui en EDR doit bcp à J-P Garuet !!! C'est pas l'rugby à grd-papa mais tout ce qu'il y a de plus moderne.....

@MARCFANXV

Ce serait d'ailleurs bien que Rugbynistère se fende d'un article -et pourquoi pas sondage_ sur les joueurs "de légende" Français ayant un temps d'avance technique sur leur époque...

@MARCFANXV

Bonne idée ! Il faut regarder dans le Hall of Fame. Les mecs y ont certainement révolutionné le rugby à eux seuls. Prat, le regretté Barthe et les autres.

@artillon

Il dit "un joueur qui fait mal".
Et bah je peux te dire que les Wilkinson et les McCaw, ils m'ont bien fait mal à leur manière !

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
News
News
Sponsorisé News