VIDEO. INSOLITE. Le talonneur gallois Scott Baldwin confond un lion avec un chaton et se fait mordre
Scott Baldwin pensait pouvoir caresser les lions tranquillement.
Scott Baldwin se souviendra longtemps de son séjour en Afrique du Sud. Et pour cause, il a failli y laisser une main.

Ce vendredi, le talonneur international gallois Scott Baldwin n'a pas participé à la défaite des Ospreys face aux Cheetahs (44-25) en Pro 14. Il avait pourtant fait le voyage jusqu'en Afrique du Sud. La raison de son forfait a un temps été minimisée et on évoquait alors un problème à la main. Il ne s'agissait cependant pas une fracture du doigt ou bien d'une entorse du poignet mais d'une blessure bien plus exotique. Durant la semaine, les joueurs des Ospreys se sont rendus Weltevreden Game Lodge à Bloemfontein, un endroit où il est possible de voir des Lions. Certains joueurs ont d'ailleurs posté des photos avec lionceaux dans les bras. D'autres, comme Baldwin sont allés voir les adultes pour quelques caresses. 

Il s'agit de rappeler que les Lions, bien que dans un parc, sont avant tout des animaux sauvages. Si tout s'est bien passé dans un premier temps, un lion a fini par être agacé par Scott Baldwin et lui a saisi la main dans sa gueule.Crédit vidéo : I Cameron.

Une morsure heureusement sans gravité pour l'international gallois qui n'a seulement eu que des points de suture et devrait rapidement retrouver le terrain. Pour son entraîneur aux Ospreys, Steve Tandy via The Guardian, Baldwin a agi de manière stupide. 

Lorsque vous mettez votre main dans un enclos où il y a un lion, vous pouvez vous attendre à être mordu. On avait reçu beaucoup d'avertissements, donc c'est assez stupide de la part de Scott. Il est assez chanceux. Cela n'a rien à voir avec l'endroit où nous étions, c'était un bon environnement. On nous avait bien précisés de nous tenir loin. Je ne sais pas quel genre de programmes animaliers Scott regarde [où on dit qu'on peut] caresser un lion comme s'il s'agissait d'un chaton.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Compte supprimé
  • il y a 6 ans

"Should of know" pour "Should have known"... Pour moi, c'est juste qu'on a affaire à un lion un peu puriste qui avait entendu dire que Baldwin pratiquait volontiers un anglais relâché. Il a voulu punir la main odieuse qui malmène ainsi sans vergogne l'auguste langue de Shakespeare sur Twitter. Well done, mate.

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News