VIDEO. INSOLITE. Des internationaux anglais établissent un record du monde dans l'Arctique pour la bonne cause
Des internationaux anglais établissent un record du monde dans l’Arctique.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Des internationaux anglais établissent un record du monde dans l'Arctique pour la bonne cause en jouant un match de rugby dans des conditions insolites.
« The Arctic Rugby Challenge », c’est le nom de cette formidable aventure dans laquelle s’est lancé l’ancien international Ollie Phillips. L’objectif : jouer un match de rugby à 7 contre 7 au pôle Nord magnétique, soit dans le grand nord canadien, pour établir un nouveau record du monde. Mais surtout pour récolter des fonds en faveur d'une œuvre de charité, Wooden Spoon, laquelle vient en aide aux enfants handicapés dans tout le Royaume-Uni. Un pari fou mais réussi par Phillips et les autres anciens joueurs du XV de la Rose Tim Stimpson et Pat Sanderson, pour ne citer qu’eux.

Mais on ne part pas pour l’Arctique les mains dans les poches. Tout ce beau monde s’est préparé avec sérieux avant de rejoindre la baie Resolute, située sur la côte sud de l'île Cornwallis dans le Territoire du Nunavut. En clair, très très au Nord. Là où il fait moins 50 degrés, où le soleil ne se couche presque jamais et où l’hiver dure d’octobre à juin. Des températures glaciales que les deux équipes ont dû affronter puisqu’elles n’ont pas été déposées en hélicoptère sur le site de la rencontre. Trop facile. Pour réussir à atteindre l’objectif de 400 000 euros de dons, c’est à pied et avec leur matériel sur le dos que Phillips et sa bande ont rejoint le pôle Nord magnétique, soit une petite balade de quatre jours sur 160 kilomètres.

Arrivées sur place, #teamtim et #teamollie ont dû construire leur terrain aux normes de World Rugby et avec des poteaux afin que le record du monde soit validé. À savoir le match de rugby le plus septentrional de l’histoire. C’est finalement l’équipe de Tim Stimpson qui l’a emporté au terme d’une rencontre ultra disputée (17-14) grâce à un essai à la dernière seconde. « J’ai joué pas mal de matchs à Newcastle dans des conditions assez fraîches, mais là, c’était d’un tout autre niveau », a commenté le capitaine gagnant via le site du Mirror. Bien évidemment, vous imaginez bien qu’ils n’ont pas joué en short-chaussette. Vestes et bonnets exigés pour évoluer sur le pré…enfin la neige.

Crédit vidéo : World Rugby

Retrouvez de très belles images de ce match insolite filmées par un drone.


Crédit vidéo : World Rugby

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Fais gaffe, avec trop de glace dans le Ricard, ça fait des paillettes...

Ca serait pas un nouveau truc pour se doper sans se faire épingler ça ? On connaissait les cyclistes qui s'entrainaient en altitude pour se faire réinjecter le sang après, maintenant c'est les anglais qui vont là où on éternue des glaçons, pas à dire, y a du louche la dessous... ;o)

Je reconnais l'endroit, c'est à 3km au Nord-Ouest d'Oyo... 😊 #WinterIsComingBackSoon

  • sylche
    37658 points
  • il y a 5 ans

C'est con, ils ont coupé la vidéo avant l'intervention de l'ours polaire. Le pôvre, face à une équipe shootée aux valeurs rugby, il s'est fait transformer en descente de lit.

Ils n'ont pas froid aux yeux, ni au reste !
Ça me fait penser à un concert de Metallica en Antarctique sur une base ...

ils sont fous ses Anglais. Lol
Superbe challenge. Bravo a vous

Dediou, y'a un taré qui joue en short !

Un beau défi.
Et je dois dire que le trek de 4 jours est autrement plus couillu que le match lui-même.

respect, j'aurais pas pu. La glace, je l'aime que dans le ricard.

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News