VIDÉO. France féminines en bave avant le début de la Coupe du monde
Les Tricolores sont dans le dur avec le fameux test du yoyo.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
France féminines multiplie les stages de courte durée mais de haute intensité en vue de la Coupe du monde en Irlande.

Coupe du monde de rugby féminin : les poules de l'édition 2017Dans un peu plus d'un mois débute la Coupe du monde de rugby féminin en Irlande (9-26 août). Les Tricolores sont actuellement au cœur de leur préparation. Après Marcoussis, Saint-Brieuc et Bugeat, c'est du côté de Clermont qu'elles sont allée en stage avec l'objectif de dépasser leurs limites. Comme un symbole, la phrase "la douleur est la base de la performance" est inscrite en lettres majuscules au bord du terrain d'entraînement de l'ASM. Et les joueuses d'Olivier Lièvremont ont pris bien compris qu'elles allaient en baver. Elles savaient aussi que c'est en faisant une grosse préparation qu'elles seront au rendez-vous du Mondial.Crédit vidéo : FFR 

Contrairement à la précédente préparation, l'encadrement des Tricolores a choisi de faire plusieurs rassemblements de courtes durés. "Les entraînements sont très intenses et se rapprochent de ce que l’on peut trouver en match. Nous voyons que les filles progressent de plus en plus et vont chercher des ressources très loin", explique Annick Hayraud, Manager de France féminines, sur le site de la FFR. Une manière pour elles conserver un haut niveau d'intensité.

Comme chez les moins de 20 ans, le format de la Coupe du monde fait que les matchs vont se succéder tous les quatre jours. Le turnover va donc être important et il est essentiel que toutes les joueuses puissent enchaîner les rencontres et qu'elles récupèrent facilement. Le niveau du rugby féminin ne cesse d'augmenter. Et des nations comme la Nouvelle-Zélande, le Canada, l'Australie et surtout l'Angleterre sont pour l'heure des références. "Nous travaillons mais nous ne sommes pas les seules. Nous sommes lucides sur ce qui nous attend mais nous sommes ambitieuses."

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • sylche
    37658 points
  • il y a 3 ans

Si ça continue elles vont devenir la locomotive du train Bleu

Derniers articles

News
News
News
News
Arbitrage
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News