Ecrit par vous !
VIDEO. FLASHBACK 2013. Nouvelle-Zélande - France - Les Bleus loin d'être ridicules
L'équipe de France s'incline mais n'a pas démérité.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Après un Tournoi des 6 Nations catastrophique, on promettait l'enfer à ce XV de France pour ce premier test. Décomplexés et volontaires, les coéquipiers de Thierry Dusautoir nous ont fait mentir.

Le contexte

Le XV de France sort d'un Tournoi des 6 Nations 2013 catastrophique. Les protégés de Philippe Saint-André terminent dernier du classement général. Historique. La faute notamment à un début de tournoi complètement manqué avec trois défaites consécutives, notamment une défaite inaugurale en Italie (23-18). Les Bleus n'ont retrouvé des couleurs qu'en fin de compétition avec une victoire face à l'Écosse (23-16). L'éclair de génie de Wesley Fofana contre l'Angleterre n'apparaît alors que comme un simple écran de fumée dans le chantier qui attend Philippe Saint-André. Quoi de mieux qu'une tournée en Nouvelle-Zélande pour se relancer ? 

Hum...
 En tout cas, c'est l'occasion pour le sélectionneur de tester de nouveaux joueurs. Pour ce premier match face aux Blacks en ce 8 juin 2013, Camille Lopez et Adrien Planté sont lancés dans le grand bain, Florian Fritz fait son retour dans le groupe. Une dose d'expérience pour affronter des Néo-zélandais à l'effectif quasiment au complet. La poutre Brodie Retallick, une troisième ligne de poids lourds, une charnière expérimentée et des trois-quarts mélangeant puissance, vitesse et fougue... La tâche s'annonce compliquée.

Le match

Pourtant, l'équipe de France débute le match par le bon bout. L'amertume du Tournoi des 6 nations raté semble évacuée des têtes. Décomplexés et agressifs, les Bleus posent des problèmes à la machine black. Ce sont même eux qui marquent les premiers. Sur une action jouée au large, Florian Fritz déchire le rideau au milieu de terrain et décale parfaitement Wesfley Fofana qui file au pied des poteaux. Mais les Bleus sont en difficulté sur les phases de conquête avec une touche et une mêlée défaillantes. L'occasion pour les "Néozèdes" de revenir dans la partie et d'accélérer à la demi-heure de jeu. Les cadres s'activent avec d'abord Aaron Smith qui conclut une magnifique percée de son ailier Ben Smith. Pour la première fois du match, les hommes de Steve Hansen prennent les devants.

Maxime Machenaud ramène les deux équipes à égalité dans la foulée. 10-10 à moins de cinq minutes de la pause, ce score ne convient pas à Ma'a Nonu qui enclenche la seconde et détruit tout sur son passage. Les soutiens s'enchaînent et c'est finalement Sam Cane qui permet aux siens de basculer en tête aux citrons. 17-10, le XV de France est encore dans le coup. La seconde mi-temps, malgré la persistance des soucis de la touche et de la mêlée, Philippe Saint-André risque d'avoir quelques regrets lorsqu'il analysera la vidéo après la rencontre. Notamment cette action, à 20-13, où Louis Picamoles commet un en-avant alors qu'il n'avait plus qu'à aplatir dans l'en-but... Une séquence à l'image de la rencontre des Bleus : ils font le plus dur mais n'arrivent pas à scorer. Ajoutez une pénalité de part et d'autre et vous aurez le score final.
Crédit vidéo : Wagneto XV

Bilan

C'est avec quelques regrets et un petit goût d'inachevé que l'équipe de France quitte Eden Park. Auteurs d'une prestation convaincante, loin d'être parfaite mais convaincante, les joueurs peuvent travailler sur des bases solides pour préparer au mieux le prochain match à Christchurch. Certains joueurs comme Florian Fritz ou Camille Lopez se sont montré intéressant dans leur performance. Sachant que pour le second test, PSA pourra compter sur les joueurs ayant participé à la finale du Top 14 (Castres-Toulon).

XV de départ Nouvelle-Zélande :

  1. Wyatt CROCKETT (17. Ben AFEAKI 75e) - 2. Dan COLES (16. Keven MEALAMU 56e) - 3. Owen FRANKS (18. Ben FRANKS 61e)- 4. Luke ROMANO - 5. Brodie RETALLICK - 6. Liam MESSAM - 7. Sam CANE - 8. Kieran READ - 9. Aaron SMITH (21. Tawera KERR-BARLOW 66e) - 10. Aaron CRUDEN (22. Beauden BARRETT 75e)- 11. Julian SAVEA - 12. Ma'a NONU - 13. Conrad SMITH - 14. Ben SMITH - 15. Israël DAGG (23. Rene RANGER 67e)

XV de départ France :

  1. Thomas DOMINGO (17. Vincent DEBATY 52e) - 2. Dimitri SZARZEWSKI (16. Guilhem GUIRADO 58e) - 3. Luc DUCALCON (18. Daniel KOTZE 52e) - 4. Sébastien VAHAAMAHINA - 5. Yoann MAESTRI (19. Alexandre FLANQUART 71e) - 6. Thierry DUSAUTOIR - 7. Fulgence OUEDRAOGO - 8. Louis PICAMOLES - 9. Maxime MACHENAUD (21. Jean-Marc DOUSSAIN 43e) - 10. Camille LOPEZ (22. Frédéric MICHALAK 66e) - 11. Maxime MEDARD - 12. Wesley FOFANA - 13. Florian FRITZ (23. Maxime MERMOZ 70e) - 15. Yoann HUGET
Paul Seiden
Paul Seiden
Cet article est rédigé par Paul Seiden, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Loin d'être ridicules ou ridicules de loin... That is the question.

Enchaîner les défaites d'un rien c'est le signe qu'on est loin d'être ridicules certes mais loin des meilleurs surtout.

Planté Fritz Fofana Médard Huget derrière ça avait l'air d'envoyer du feu !
et si Médard et Huget avait inversé ça aurait été encore mieux !

je me souviens que le court retour de Fritz a cette époque avait fait énormément de bien au centre, et sa complémentarité avec Fofana sautait au yeux.

@Chronicoeur31

Oui, Florian Fritz ou l'histoire d'un énorme gâchis avec l'EDF. Ce mec est pétri de talent et aurait pu clairement être l'un des piliers des lignes arrières ces dernières années.

Quel énorme dommage...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News