VIDEO. FLASHBACK. 2013. Le jour où l'Irlande a failli battre les All Blacks
Les Irlandais étaient passés tout proche d'une victoire historique.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
La Nouvelle-Zélande vient de battre le record du monde de victoires d'affilée et ne compte pas en rester là. Mais attention à l'Irlande.

Ce samedi, la Nouvelle-Zélande retrouve le XV du Trèfle pour le premier match de sa tournée dans l'hémisphère nord. Un adversaire qu'elle n'a pas rencontré depuis près de trois ans et qui avait bien failli réussir là où tant ont échoué, à savoir les battre. A l'époque, les Néo-Zélandais, déjà champions du monde, restaient sur une année 2013 parfaite avec 14 succès de rang. Mais ce dernier match de la saison est particulier puisqu'un an auparavant, ils avaient concédé un revers historique face aux Anglais à Twickenham (38-21).

En ce 24 novembre, l'entame de la rencontre à Dublin laisse d'ailleurs présager d'un scénario identique alors que Conor Murray plante la première banderille dès la 4e minute de jeu. Bousculés comme jamais, les hommes de Steve Hansen, privés de ballons et mis sous pression dans leur camp, concèdent ensuite deux essais par Best (10e) et Rob Kearney (17e) sur une interception de 80m. On pense alors les Irlandais en passe de réussir un exploit historique. A ce moment-là, ils mènent en effet 19-0. Un avantage qui peut paraître important et suffisant face à n'importe quelle autre nation, mais qui n'est qu'un fin matelas contre la Nouvelle-Zélande. D'autant que celle-ci a réduit l'écart avant la pause grâce à son serial marqueur, Julian Savea.

Une pénalité de Cruden plus tard et voilà les champions du monde à seulement 12 points (22-10), Sexton ayant lui aussi trouvé la mire à la 33e. Et comme souvent lorsqu'ils sont poussés dans leurs retranchements, c'est après l'heure de jeu que les Blacks vont prendre le dessus sur leur adversaire. Ben Franks franchit alors la ligne de craie en force pour ramener les siens à cinq petites longueurs. Malgré une forte domination des Kiwis (62 % de possesion et 68 % d'occupation), les supporters croient à l'exploit alors que la montre est dans le rouge. Mais à la 82e, une superbe passe du talonneur Dane Coles voit Crotty entrer en terre promise et égaliser. Aucun Irlandais n'a sans doute oublié cette deuxième transformation accordée - en raison d'une charge anticipée - et réussie par Cruden pour la victoire des All Blacks au bout du suspense.Crédit vidéo : AllBlackFans

Les XV de départ de l'Irlande et de la Nouvelle-Zélande en 2013 et en 2016 :


Irlande 2013 Irlande 2016 All Blacks 2013 All Blacks 2016
15 R. Kearney R. Kearney Dagg B. Smith
14 Bowe Trimble Jane Naholo
13 O'Driscoll Payne B. Smith Moala
12 D'Arcy Henshaw Nonu Crotty
11 D. Kearney Zebo Savea Savea
10 Sexton Sexton Cruden Barrett
9 Murray Murray A. Smith A. Smith
8 Heaslip Heaslip Read Read
7 O'Brien Murphy McCaw Cane
6 O'Mahony Stander Luatua Squire
5 O'Connell Ryan Whitelock Kaino
4 Toner Toner Retallick Tuipulotu
3 Ross Furlong Faumuina O. Franks
2 Best Best Hore Coles
1 Healy McGrath Crockett Moody
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Il y aurait pas un en avant entre le 10 et le 16 sur le dernier essai ?

n'importe quoi. Sur chaque action l'arbitre peut siffler ou non ou le contraire ou ce qu'il veut. Un arbitre doit trier entre les fautes qui influent sur le jeu et celles qui n'influent pas. Difficile de considérer que la faute des irlandais n'influe pas sur la transformation.

Quant à l'histoire des joueurs qui connaissent le règlement, à quoi sert-il alors de mettre des arbitres ? Laissons les joueurs jouer selon ce qu'ils "estiment", ils connaissent les règles après tout.

C'est vraiment discutailler pour discutailler. Il y a une faute, elle est sifflé point.

La charge est illégale à partir du moment où tous les joueurs ne sont pas derrière la ligne au moment où le buteur s'élance. Le joueur irlandais entre les poteaux est devant la ligne. Fin de la non-polémique.

et donc puisqu'on a du mal à voir, c'est une enculerie ? Si on a du mal à voir, c'est peut-être parce qu'il n'y a rien à voir, non ?

  • AKA
    49012 points
  • il y a 3 ans

Le rugby est un sport qui se joue à XV contre XV, et à la fin, c' est la Nouvelle Zélande qui gagne... Désolé de singer G Lineker mais c' est tellement vrai!

Pas idiot la petite fainte de Carter en mode je bouge un coup ma jambe pour faire croire que j'y vais eeeeeeet... en fait non. Comme ça tu tapes toutes les pénalités 2 fois, pratique quand elles sont en coin!

  • jose5
    19795 points
  • il y a 3 ans
@Querrebleu

(C'est pas Carter, c'est Cruden.)

@jose5

Cruden alors, Mea Culpa 😊
Mais ca change pas grand chose à ce que je disais avant!

Dane Coles, déjà à ses oeuvres!

Juste un "détail", qui avait échappé à beaucoup de monde : sur l'essai irlandais sur interception de Kearney, Read se tape tout le terrain en sprint, en parallèle de l'ailier irlandais. Non, il ne va jamais le rattraper mais il a fait ce qu'il avait de mieux à faire: l'empêcher d'applatir au milieu des perches. L'histoire ne retiendra pourtant ni ce fait de jeu, ni que Sexton manquera cette transformation. 2 points manqués pour une victoire finale par 2 points d'écart des NZ...
L'intelligence de jeu, c'est aussi en défense...

C'est ce qu'on appel un scénario rocambolesque coté irlandais. Le XV a nettement plus de chance dans deux semaines à Dublin que sur ce match délocalisé à Chicago.
L'Irlande me semble un peu plus fort derrière maintenant, mais amoindri devant : départ de Paul O'Connell et les absences de O'Bian et O'Mahony handicap pas mal le 8 de devant (sans oublié que Best à perdu un peu de son niveau depuis la coup du Monde...).
Alors que derrière, Zebo a fait beaucoup de progrès, les centres sont bons (le O'Driscoll de 2013 est quand même sur la pente descendante de sa carrière). Kearney était cependant plus en forme en 2013 que actuellement.

Jouer en irlande a été un soutien fort pour les irlandais!
Le match à venir sera sur terrain plus neutre.

Moi aussi je me souviens bien de cette magnifique enc... avec l'ami Nigel au sifflet.
l'Irlande n'a jamais battu les Blacks et tout se joue à la dernière minute sur une pénalité rejouée.
Franchement je sais pas si j'aurais pu supporter. Je pense que j'aurais scié ma télé en deux.

@artillon

Et elle se situe où, exactement, l'enc...? Les petits bonhommes verts qui cavalent en ventilant des bras, ils sont bien à la faute, non ?...

@artillon

Je ne comprends pas ce que tu reproches à l'arbitre. Il aurait dû laisser les Irlandais gagner ? Les types chargent illégalement pour perturber le botteur, celui-ci loupe la transformation et toi, en tant qu'arbitre, tu siffles la fin du match ?

Et tout ne se joue pas là-dessus : la magnifique défense du 22 irlandais sur le dernier essai joue beaucoup.

Je me souviens encore de ce match qui aurait pu se terminer dans une joie encore plus énorme que lorsque le japon a battu les boks :
Une ambiance énorme, un public monstrueux et un match magnifique... Pour une fin cruelle.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News