VIDEO. Dubaï Seven. Les Bleues régalent et font douter les Néo-Zélandaises en demi-finale de la Cup
Dubaï Seven. Les Bleues régalent et sa qualifient pour la Cup.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
À la faveur d'une très bonne première journée et de sa victoire 7 à 5 sur l'Angleterre, France 7 féminine s'est qualifiée pour les demi-finales de la Cup.
À la faveur d'une très bonne première journée et surtout de sa victoire 7 à 5 sur l'Angleterre en quart de finale du tournoi de Dubaï au terme d'une rencontre très intense, l'équipe de France de rugby à 7 féminine s'est qualifiée pour les demi-finales de la compétition. Les Tricolores y ont retrouvé un gros morceau du Seven mondial, la Nouvelle-Zélande, qui a également eu du mal à valider son billet face à la Russie, avec un court succès 19 à 17. Les Françaises pouvaient cependant être confiantes. Malgré une défaite 27 à 10 face à l'Australie, qualifiée pour la finale, lors de leur deuxième match de poules alors que Shannon Izar avait ouvert la marque, elles ont en effet montré de très belles choses contre l'Espagne avec une large victoire 31-0, et des essais de Marjorie Mayans et Christelle Le Duff, avant de disposer de l'Afrique du Sud 24 à 7 grâce à un doublé de Caroline Ladagnous et aux réalisations d'Élodie Guiglion et Lénaïg Corson.

Face aux championnes du monde en titre, les Françaises ont fait une excellente première période avec les très beaux essais de Caroline Ladagnous et Shanon Izar (MT : 10-7). Mais un carton jaune pour la première et une passe aléatoire ont anéanti les espoirs des Bleues dans cette demi-finale relevée. Les Néo-Zélandaises, en confiance, ont ensuite déroulé pour une large victoire 31 à 10. Les Bleues ont ensuite tenté de décrocher la 3e place du tournoi face au Canada, défait par l'Australie dans l'autre match. Mais elles repartent de Dubaï avec une très belle 4e place au terme d'un match indécis et disputé (5-5) qui a finalement basculé en faveur des Canadiennes lors de la première prolongation. Un très beau parcours qui valide tout le travail effectué en amont, de qualification pour le circuit mondial à celle pour les demies de la Cup.


Crédit video : FFR

Si la performance globale des Françaises est à souligner, mention spéciale à Marjorie Mayans qui fait partie de l'équipe type du tournoi.

Du côté des hommes, cela s'est beaucoup moins bien déroulé. Venus avec de gros objectifs, les Français ont été corrigés d'entrée par la meilleure formation à l'heure actuelle, les Fidji, avec un cinglant 54 à 7. Un coup dur pour les hommes de Frédéric Pomarel puisque ce premier match conditionne la suite du parcours. Opposés à l'Argentine, une formation qui pose toujours des problèmes aux Tricolores, ces derniers se sont montrés maladroits. Une aubaine pour Alvarez et Luna, auteur d'un doublé, qui ont donné une avance de 19 points à la pause à l'Argentine. À réaction, les Bleus ont réagi avec la manière dans le second acte grâce à la puissance de Vakatawa puis aux cannes et à la filouterie de Bouhraoua, marqueur et passeur décisif. Trois essais transformés qui ont permis aux Bleus de passer devant...avant d'encaisser un essai dans les arrêts de jeu.

La France a donc été éliminée de la Cup avant même son dernier match face au Brésil. Un match que les Français ont eu du mal à débuter avec la réalisation de Fiori dès l'entame. Mais deux essais de Candelon leur ont permis de reprendre l'avantage, avant que Mazoué ne donne 12 longueurs d'avance aux siens (19-7). Mais le Brésil a répondu par Albuquerque (19-14). Le mot de la fin est néanmoins revenu à la France grâce à Parez (24-14).

Crédit vidéo : FFR

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • sylche
    37658 points
  • il y a 6 ans

a 7 comme à 15, elles ont les qualités Rugby : intelligence, engagement et esprit d'équipe.
Bravo

Pratiquement néophytes, quand meme pas ! Certaines d'entre elles sont dans le groupe Seven depuis 5 ou 6 ans !!!
Mais en tout cas, outre le résultat qui fait du bien pour se lancer dans la saison IRB, la manière est aussi à souligner, dans un circuit d'un niveau très relevé, elle ont fait face là om il y a 1 an ou 2 elles auraient pris la marée. Le travail en semi-pro à Marcoussis semble porter ses fruits, pourvu que ca dure !
Bravo à toutes 🙂 (et dommage de n'avoir pas pu prendre la revanche de la WRWC sur les Canadiennes 😉 )

  • cahues
    128896 points
  • il y a 6 ans

Ces bleues pratiquement néophytes au rugby a 7 sont vraiment compétitives et déja au niveau des meilleures nations.

Derniers articles

News
Vidéos
News
Vidéos
News
News
Vidéos
News
News
News
News