VIDÉO. COUPE DU MONDE FÉMININE : ce qui attend les Bleues en demi-finale avec l'Angleterre
L'Angleterre est championne du monde en titre.
L'Angleterre n'a pas tremblé lors de la phase de poules. Et elle se présente comme le favori de la demi-finale face à la France.

Chez les hommes, l'Angleterre a retrouvé son lustre d'antan depuis 2015 et une Coupe du monde à domicile totalement ratée. Depuis, Eddie Jones est arrivé, les victoires se sont enchaînées et les coéquipiers d'Owen Farrell apparaissent comme les seuls capables de mettre fin à l'hégémonie des All Blacks. Et chez les femmes, comment ça se passe ? Ce serait plutôt aux Black Ferns néo-zélandaises de mettre fin à l'hégémonie anglaise, et pour cause : le XV de la Rose est considérée comme la référence sur la scène internationale...

Ce mardi soir, Gaëlle Mignot, Safi N'Diaye, Elodie Guiglion et les autres affronteront les championnes du monde en titre. En 2014, les coéquipières d'Emily Scarratt avaient triomphé du Canada en finale, sur le score de 21 à 9. Trois ans plus tard, elles sont treize à toujours figurer sur la feuille de match (Waterman, Scarratt, Burford, Wilson, McLean, Hunt pour les 3/4 ; Hunter, Packer, Matthews, Taylor, Fleetwood, Clark, Mason pour les avants) d'une équipe qui domine également son sujet dans le Tournoi des 6 Nations. Il y a quelques mois, les Red Roses soulevaient le trophée, Grand Chelem à la clé...

Un parcours sans faute

Victorieuses de l'Espagne (56-5), de l'Italie (56-13) et des demi-finalistes américaines qualifiées au titre de meilleur deuxième (47-26), les Anglaises réalisent un parcours sans faute dans cette Coupe du monde. Contre les USA, elles ont inscrit sept essais, dont quatre sur des ballons portés, un de leur point fort, avant de lever le pied en fin de rencontre. Aux Bleues d'être solides, notamment au niveau du pack tricolore.

Crédit vidéo : World Rugby

Pour l'anecdote, l'Angleterre possède l'actuelle recordwoman de sélections en équipe nationale avec Rochelle Clark; qui évolue au poste de pilier gauche. Sur le banc au coup d'envoi, elle devrait connaître - à 36 ans - sa 127ème cap.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ça va être chaud quand même... Je me souviens du dernier match lors du tournoi qui avait était compliqué.

@Vae Victis Brennos

C'est toujours compliqué avec les Rosbifs.

@Team Viscères

la cuisson du rosbif c'est jamais facile !

  • oZbeck
    26125 points
  • il y a 1 an
@noComment

Four à 250°, cuisson 15 minutes pour la première livre et 10 minutes par livre supplémentaire, parole de louchebem

Derniers articles

Transferts
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Transferts