VIDEO. Comment faire la différence au pied quand on est un pilier ?
Pro D2 - Vannes. Phil Kite a mené son équipe vers la victoire contre Nevers.
La rencontre de Pro D2 entre Vannes et Nevers a été marquée par le geste inspiré du pilier tongien Phillip Kite.

Non les piliers ne sont pas juste bons à pousser en mêlée ou à porter les sauteurs en touche. Un pilier moderne est avant tout un joueur mobile et disponible. À l'instar de ses coéquipiers, il peut faire la différence en portant le ballon pour faire sauter le verrou défensif ; en prenant un intervalle et mettant les cannes pour aller à l'essai. Ou bien en se positionnant en bout de ligne comme un ailier pour profiter de sa puissance et créer le déséquilibre. Face à Nevers vendredi dernier en Pro D2, l'international tongien Phillip Kite (24 ans ; 1,85 m, 126 kg), ou Phil pour les intimes, n'a fait de tout ça. Et pourtant, il a été décisif dans la victoire de Vannes lors de la troisième journée de championnat.

Arrivé en cours de saison l'an passé en provenance du Northland où il évoluait en ITM Cup, Phil a plus souvent débuté sur le banc lors de l'exercice 2017-2018 (1 titularisation en 14 matchs). Visiblement, il en veut plus. À un an de la Coupe du monde au Japon, le Tongien a décidé de montrer de quoi il était capable en prenant ses responsabilités lors de cette rencontre disputée face à l'un des favoris du championnat. On joue la 65e minute, et les locaux viennent seulement de reprendre les commandes de la partie pour la première fois depuis la 16e minute grâce à un essai de l'international à 7 Kevin Bly (14-13).

Vannes profite alors pleinement de sa supériorité numérique en marquant un second essai en l'espace de trois minutes par l'intermédiaire du demi de mêlée Jules Le Bail. Si ce dernier a été servi par Bly, celui qui a senti le coup à l'origine de l'action, c'est ce bon vieux Phil. Tout heureux de recevoir le cuir dans les mains sur un ruck, le pilier a surpris tout le monde avec un petit coup de pied par-dessus. Il aurait d'ailleurs pu être à la réception si l'ancien All Black Zack Guilford n'avait pas fait une obstruction au passage. Son boulot fait, Kite, alongé sur le ventre, a pu admirer ses coéquipiers inscrire l'essai de la victoire (24-13). Une action à retrouver à partir de 3'20.Crédit vidéoPRO D2 - Officiel

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • AKA
    46253 points
  • il y a 1 an

Moi çà m' arrivais de temps en temps et quelques chistéras, çà faisait rire les collègues.... Pas les entraîneurs! 😉 Et oui, vous ne pensez pas que je les réussissait tous! 😀 Surtout avec 2 pieds gauches!!! 😀 😀 😀

Pfff, nous on a un 3ème latte qui tente des drops.... mais qui les râte!
Bravo à Phil pour ce beau geste.

Nos piliers ont du talent

  • Ahma
    84767 points
  • il y a 1 an

Avant les piliers pouvaient faire la différence avec leurs pieds, maintenant à haut niveau c'est plus possible, trop de caméras.

@Ahma

Team likes it.

  • jose5
    18074 points
  • il y a 1 an
@Ahma

Le pied était tout de même le domaine de prédilection des demis de mêlée, les piliers préférant généralement les phalanges, ou les chicots pour les plus taquins.

  • Ahma
    84767 points
  • il y a 1 an
@jose5

Et la tête, alouette.

@Ahma

La tête c'est de la faute des coachs, quand tu passes ton temps à dire aux gros "mais servez-vous de votre tête bordel" faut pas venir pleurer ensuite quand ils le font.

Derniers articles

News
Vidéos
Vidéos
News
News
Vidéos
Sponsorisé News
News
News
News
News