Ecrit par vous !
RESUME VIDEO. La Géorgie sort victorieuse du choc frontal avec les Samoa
La Géorgie résiste aux Samoans.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Battus la semaine dernière, Géorgiens et Samoans se retrouvaient pour le 2e test match de leur tournée. Belles envolées et cueillette de fleur au programme.

Résumé du match

Aussi prévisible qu’un coffrage de Florian Fritz sur un 15 contre 1, le défi physique était bien sûr au rendez-vous ce samedi à Tbilissi. Et ça se fait ressentir dès la 4e minute avec le premier décès du match (toutes mes condoléances à la famille samoane de Paulo). Pour enfoncer le clou, la mêlée géorgienne entame sa démonstration de force et marque un essai de pénalité, ce qui fait de “collectif” certainement le meilleur marqueur de l’histoire du rugby Lelos (7-0, 10e).

Les Samoans répliquent par une pénalité (7-3, 12e) et à force de se faire matraquer par la puissance géorgienne, se réveillent enfin pour passer devant sur un exploit personnel de George Pisi, passé notamment par Clermont (7-10, 22e).

Quelque peu vexés, les Lelos répliquent sur leur point fort : la mêlée. Sur une nouvelle poussée dévastatrice, Bitsadze n’a plus qu’à se coucher dans l’en but (14-10, 32e). Contrairement à la semaine dernière, le buteur maison est en réussite, et donne de l’air juste avant la mi-temps (17-10 40e).

La 2e mi-temps, parsemée de cartouches, plaquages à la glotte, chocs frontaux, et autres défis physiques en tout genre, se résume au tableau d’affichage à un duel de buteurs. Les Samoans, revenus à un point (17-16, 56e), insistent sur la défense géorgienne.

Malgré quelques envolés samoanes, les plaquages destructeurs sont géorgiens, et vont leur permettre de clôturer définitivement le score à la 60e (20-17). Impuissants en attaque, défaillant en conquête, les Îliens viendront s’épuiser sur la défense Lelos, qui restera solide malgré une Géorgienne (un carton jaune).

C’est enfin, comme un symbole (c), sur une perte de balle en conquête que le matchva  se terminer curieusement à la 78e minute du chrono. Merci M. Ruiz, on ne s’en plaindra pas. Et oui, s’il vous avait manqué ce week-end en top 14 vous vous ferez un plaisir de revoir notre cher arbitre biterrois en action sur le résumé vidéo ci-dessous.


Crédit vidéo : Football HD

Les points forts de la rencontre

Levan Chilachava : L’HOMME du match. Le Toulonnais a été de tous les bons coups. Impliqué dans les 2 mêlées à dame, omniprésent dans tous les secteurs du jeu, on l’a vu efficace au contest, percutant au contact, tranchant sur une percée de 20m et à l’aise dans la distribution du jeu (la tête pensante du rugby Géorgien?). Il a clairement fait pencher la balance. Pas étonnant que la mêlée Toulonnaise ait souffert à Castres ce week-end.

La conquête : Les Géorgiens ont largement dominé leurs vis à vis Samoans. Comme à son habitude, très propre, c’est un 100% réalisé avec 14/14 en touche et 6/6 en mêlée contre 1/3 pour la mêlée samoane et 6/8 pour la touche.

Georgie Pisi : À 30 ans, l’ancien Clermontois a été intenable toute la partie. Clairement le Samoan le plus dangereux. Il a percé à plusieurs reprises et marqué le seul essai îlien sur un exploit personnel.

La conclusion

Après une défaite face au Japon, les Géorgiens ont corrigé les points faibles de la semaine dernière. Une défense bien présente (65% de possession pour les Samoans) et une meilleure intelligence tactique. La baisse de régime de la 60e a flotté dans l’air, mais poussé par le public qui répond décidément toujours présent à Tbilissi (mention spéciale), ils n’ont rien lâché et arraché une victoire importante pour la confiance. À contrario, les Samoans plongent dans le doute et enchainent une 2e défaite dans cette tournée. La semaine prochaine, la Géorgie ira défier les Ecossais dans un vrai trou perdu (Kilmarnock). Les Samoans, eux, affronteront le Canada pour tenter de remporter leur premier match.

Gui Kas
Gui Kas
Cet article est rédigé par Gui Kas, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • AKA
    49000 points
  • il y a 3 ans

Chilachava, c'est bien le pilier de Toulon? Si c' est lui...

Allo... ouiii... monsieur Florian Fritz ? Il me semble qu'un certain monsieur Gui Kas, du Rugbynistère, 14 rue Peyrolières à Toulouse, voudrait parler tricot avec vous...

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans

je crois quand meme que les italiens ont envoyé un message fort aux lelos. va falloir cravacher encore pour pretendre au tournoi...

@dusqual

Évidemment ils ont envoyé un message fort, mais il est toujours peu raisonnable qu'une équipe comme la Géorgie, régulièrement parmi les 13-14 meilleures au monde, ait moins de chances de jouer contre des Tier 1 hors CDM que les États-Unis, le Canada, Tonga...

  • KAKI
    1864 points
  • il y a 3 ans
@Armchair Fan

La Géorgie a jouée l'Irlande avant la coupe du monde, et joue l'Ecosse cette année. C'est certes, moins que le Japon (argentine et PDG), mais c'est déjà pas mieux qu'auparavant

@KAKI

Une fois tous les trois ans et toujours loin de Tbilisi... C'est bien, mais pas formidable. Le Japon reçoit aussi des Tier 1 en juin.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@Armchair Fan

pour dire vrai je sais pas pourquoi la georgie joue moins les tier 1 que les autres.
les all blacks font un pressing de malade pour la refonte du calendrier international, mais les europeens fortunés ne veulent pas. on parle bien sur de la premiership et du top 14. les gains financiers sont tels qu ils veulent pas raccourcir les saisons.
a mon avis dans les années a venir, ca va finir par tomber mais y a que ca qui changera la donne.
a partir du moment ou les francais et les anglais seront obligés de reduire leur championnat a 6 mois, on va pouvoir commencer a penser plus ouvert.
ca ouvrirait considerablement la fenetre internationale et ca permettrait aux equipes de faire tout simplement plus de matches. donc plus d adversaires differents dans l année.
on peut meme envisager une coupe d europe des nations une fois les 4 ans ce qui ferait un petit check up a 2 ans de la cdm.

apres la ou peut etre tu as des choses a m apprendre sur le rugby georgien.
pour moi, avant ivanishvili, le rugby georgien etait un peu en perdition et le niveau etait quand meme assez bas.
aujourdhui les choses ont changé grace a lui, les infrastructures ont poussé, les jeunes afflué et la georgie est plus d un cran au dessus des autres nations d europe (hors tournoi).
voila comment je vois le rugby georgien.

@dusqual

Je suis plutôt d'accord avec le commentaire de Kaki. Vu de l'extérieur, il y a plusieurs raisons qui justifient l'essor de la Géorgie:
- Le rugby a pu prendre la place de sport national dans un pays où les sports collectifs ne sont pas très populaires (ils commencent à aller mieux en basket quand même)
- Le niveau de vie est bas et le rugby professionel est une grande sortie: les jeunes qui commencent à jouer sont incentivés à poursuivre une carrière, tandis que dans d'autres pays (USA, Canada, Espagne, Portugal) la pression sociales et familiale leur fait choisir les études devant le sport
- Le pari a été clair: XV masculin et puis c'est tout. Ils n'ont investi que très récemment en 7s et leur rugby féminin et inexistant. Bien évidemment, dans un monde idéal toutes les fédérations essayeraient d'avoir des programmes un peut partout, mais le 7s ou le rugby féminin sont parfois des trappes de développement car le même budget doit être réparti. En Europe c'est probablemente le cas de la Russie, l'Espagne, le Portugal...
- Ils ont un avantage comparatif grâce à ses joueurs "lourds", ils ont tout misé sur eux puis investi dans les arrières en embauchant des entraîneurs éxtranger
- Les installations sportives sont récentes et de premier niveau, ce qui permet un excellent travail formateur

  • KAKI
    1864 points
  • il y a 3 ans
@dusqual

Bonjour,

Les italiens ont envoyé un message fort en battant cette nation, prenable, qui aujourd'hui est au niveau de ces équipes.

Bizzare que la Géorgie joue toutes les équipes européennes sauf l'Italie aussi.

La structure de la fédération a commencée à en 1994, avec pour objectif la coupe du monde 2003 qui fut leur première apparition. entre 2003 et 2007 l'objectif était de devenir la première nation de end zone Européenne (dépasser la Roumanie et contrer la montée Russe). En 2007, l'objectif fut la première victoire contre la Namibie. En 2011 l'objectif était de battre la Namibie et l'écosse. Cependant ce fut un cuisant échec, les géorgiens déjouants complètement face à l'Ecosse. Depuis 2011, la fédération a commencée à structurer ses sélections jeunes. C'est ainsi que depuis 2 ans les u17 sont vice champions d'Europe (en éliminant italiens, irlandais.. et se faisant détruire par les français). En 2014, les U20 échouent à monter en première division en finale face aux samoans. En 2015, ils dominent largement la coupe du monde B et se qualifient pour la coupes du monde A. En 2016, les U20 gagnent leur maintien en poule élite sur le terrain avec 2 victoires en poules et échouant en match de classement face à la France. La prochaine la coupe du monde U20 aura lieu en Géorgie. Enfin, pour comparer avec l'Italie, elle bat cette équipes dans toutes les catégories jeunes.

Pendant ce temps l'équipe nationale sénior a, depuis 2011 écrasée toute concurrence en europe B (0 défaites depuis de nombreuses années). Et depuis 2 ans la sélection ramène de bons résultats des tournées (victoires USA, canada, tonga, Samoa, Fidji...). La Géorgie est aujourd'hui au niveau du Japon et de l'Italie (on peut y ajouter les nations du pacifique quand elles sont sérieuses et appliquées), juste derrière des équipes comme les Fidji ou l'Ecosse. Cependant il y a un fossé entre ces équipes et L'Irlande, la france, pays de galles...

Pour conclure il y a deux matchs qui méritent d'avoir lieu pour départager les équipes :
All black vs Angleterre
Italie vs Géorgie

A quand ces matchs pour arrêter les débats?

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@KAKI

ca parait donc logique que la georgie ne rencontre pas si souvent les equipes du tier 1.
prends par exemple les samoas, ca fait autrement plus longtemps qu ils jouent la cdm, pourtant on les a rencontrés que 3-4 fois dans notre histoire.
les matches sont rares en rugby international. chaque année on essaie d avoir un match contre une nation autre que tier1, en general une nation du pacifique (encore plus pauvre que la georgie).
je sais pas comment les matches se decident, mais ca fait pas 10 ans que la georgie propose une vraie equipe competitive.
l italie a attendu bien plus avant d integrer le tournoi. le classement actuel permet de pretendre a mieux, il est vrai.
de la a se plaindre par contre je pense pas. les choses se feront mais c est, comme je le pensais, extremement recent, le niveau des equipes nationales est fluctuant, il ne faut pas l oublier. ce n est pas parce que la georgie a atteint telle place au classement qu elle merite ca ou ca. il faut deja confirmer sur le long terme.
regarde l italie, elle a ete suffisamment forte pour battre l ecosse ou la france a une epoque, a baissé en regime et revient meilleure maintenant. ou meme la france, qui autrefois ne faisait vraiment pas rire les AB...
franchement quand j etais jeune, je pensais pas que la france pouvait descendre plus bas que la 6e place au classement mondial. ca me paraissait inconcevable. le niveau varie en fonction des generations et des selectionneurs.

apres pour la rencontre entre georgie et italie c est a vos fede de le programmer, la france peut pas y faire grand chose...

  • KAKI
    1864 points
  • il y a 3 ans
@dusqual

Tu as raison, il faut faire preuve de stabilité et être compétitif sur le long terme. La preuve que cela marche est la possibilité d'avoir pu jouer l'Irlande en novembre 2014 et l'Ecosse ce week end. On ne se plaint pas. Cependant on peut être un peu jaloux du japon qui a pu jouer 2 grosses nations cette année (argentine et pays de galles), cependant le fait qu'ils organisent la CPM en 2019 et que c'est un pays d'asie (où le rugby est faiblement implanté) peut faciliter le japon à disputer de plus grosses équipes.
Pour ce qui est d'un match Italie/Géorgie, je pense qu'il y a de l'intox du côté de chaque Fédérations.
L'Italie n'a aucun intérêt à rencontrer la Géorgie (pourquoi risquer de se mettre en situation défavorable en cas de défaite?).
Et d'un autre côté, je doute de l'envie de la FD Géorgienne de rencontrer l'Italie (contrairement à l'envie des joueurs qui est certaine).

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@KAKI

c est possible que les fédé fassent en sorte que ca arrive pas en effet.
pour ce qui est du japon, tout de meme il y a, a mes yeux, une grosse difference.
deja le contexte comme tu dis, entre sensation de la derniere cdm et le fait d organiser la suivante, y a possibilite d en profiter.
ensuite le championnat japonais n est pas gros, mais il convie des pointures a la hauteur du top 14 ou de la premiership. tu rajoutes cette année une franchise en super rugby et tu as vite fait de comprendre la difference avec le cas georgien.
mais bon je sais ou veut en venir pichot et un jour on aura un rugby mondial un peu plus equitable.

@dusqual

Le problème est que l'Italie a pu intégrer le Tournoi car les Tier 1 ont bien voulu jouer contre eux: la France participait tous les ans à la Coupe FIRA et les britanniques se sont opposé à l'Italie pratiquement tous les ans dans les années 90.

Maintenant cela ne semble plus possible car personne veut aller à Tbilisi (manque à gagne du point de vue économique) et la Géorgie n'est pas une équipe si attractive que les nations du Pacifique pour les spectateurs à l'heure de remplir un stade en France, Angleterre... même si leur niveau est plus élevé à l'heure actuelle.

La base que la Géorgie a bâti est durable, la performance peut fluctuer légèrement, mais il ne vont plus descendre en dessous du Top 15 mondial. La France et les Home Nations peuvent bien faire des choses pour pousser l'Italie à jouer contre la Géorgie: si vous jouez contre eux et ils démontrent être compétitifs, l'Italie aure encore moins d'arguments pour l'ignorer.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@Armchair Fan

oui c est pour ca que je pense que la seule solution pour la georgie actuellement c est l harmonisation du calendrier international.
avec un partage de 6 mois championnat, 6 mois selection, les equipes nationales auront tout a y gagner, notamment les emmergeants.
vu comme c est imbriqué a l heure actuelle et dans le sens ou personne ne fera d effort pour les autres (voir la remuneration des fidjiens face aux anglais par exemple), je ne vois que ca pour ouvrir la porte aux nations du tier2.
ca fait longtemps que je gueule sur les differences de traitement entre "grosses" et "petites" equipes.
a chaque coupe du monde je gueule sur la disparite des temps de repos entre deux matches. par exemple a la derniere coupe du monde, le japon, apres avoir battu les sud af ont eu 3 jours avant de jouer les ecossais, qui eux rentraient dans la competition, donc tout frais. est ce que le japon aurait perdu ce match s il avait eu une semaine comme en a beneficié l angleterre pour chacun de ses matches? n aurait il pas, en plus, ete tete de serie de sa poule?

en effet tbilisi est certainement pas assez bankable, quand rome est une des villes que les touristes du monde entier aimeraient visiter.
apres je sais vraiment pas si l italie evite volontairement de se confronter a la georgie ou si c est les aleas des differents calendriers qui font qu ils ne vous ont pas joués depuis un bail. c est ce que j expliquais vis a vis des samoas plus haut. en gros des rencontres internationales y en a pas des tonnes d ou l interet de diminuer la duree des championnats.

tout ca pour dire que je rejoins tout a fait votre position, c est pourquoi j essaie de comprendre mieux le contexte de la georgie pour trouver des reponses coherentes au pourquoi du comment.

@dusqual

Eh, je ne suis pas géorgien moi! Je suis espagnol et tout simplement je trouve dommage qu'une si belle équipe doive se contenter de jouer tous les mois de février et mars dans des terrains de m**** en Espagne, Allemagne ou Belgique. Nous ne sommes pas à leur niveau et une chose c'est les rencontrer de temps en temps et une autre très différente, les avoir tous les ans en face. Carrément, on repose nos meilleurs joueurs contre la Géorgie car on sait qu'il est franchement impossible de les battre sauf s'ils ont un très mauvais jour.

  • KAKI
    1864 points
  • il y a 3 ans
@Armchair Fan

je trouve que c'est un peu une chance pour les autres nations d'avoir la Géorgie dans ce 6 Nations B. Ca permet au final à ces équipes (espagne, portugal, allemagne....) de rencontrer une équipe du TOP 10. après effectivement, rencontrer tout le temps la même équipe c'est moins enrichissant.

La Géorgie ne rentrera jamais dans le tournoi des 6 nations, comme tu dit, élargir les plages internationales serait prometteurs. Certaines nations jouent déjà plus que d'autres (NZ, Angleterre, australie, PDG, Irlande qui jouent 4 matchs minimums) contre 3 pour (France, Géorgie, Samoa...). certains (qui ont de l'argent et la maitrise de leur joueurs) n'ont pas attendu que world rugby se bouge

Derniers articles

News
News
News
News
Arbitrage
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News