Pro 14 : Comment le Leinster a-t-il renversé Glasgow pour conserver son titre ? [VIDEO]
Le Leinster remporte le Pro 14 !
Retour sur la finale du Pro 14 et la belle victoire du Leinster sur les Glasgow Warriors de Stuart Hogg.

Le premier essai pour Glasgow

On attendait beaucoup des Warriors, leaders de leur conférence et larges vainqueurs de l'Ulster en 1/2 finale. Les Ecossais évoluaient en plus à domicile, au mythique Celtic Park. De quoi expliquer leur beau début de match ? Il a fallu moins d'un quart d'heure de jeu pour franchir une première fois la ligne d'en-but, par Matt Fagerson (7-0).

Une surprise, tout de même, face au vice-champion d'Europe et tenant du titre.

Action réaction

Mais la réaction du Leinster fut immédiate. Sous pression dans leurs 22, les Warriors peinent à se dégager... et se font même contrer par Luke McGrath, monté en pointe. La trajectoire du ballon est fuyante et le cuir échoue finalement dans un coin de l'en-but : trop facile pour Garry Ringrose, qui a parfaitement suivi. Dix minutes plus tard, Cian Healy termine lui aussi à dame. Sexton rajoute une pénalité, et les deux équipes tournent à 15-10 à la pause en faveur des Irlandais.

Kearney évite le rouge

A un quart d'heure de la fin, le Leinster mène 18-10 après une nouvelle pénalité de Sexton. Mais va se retrouver à 14 suite au carton jaune de Rob Kearney. En cause ? Après une grande chandelle dont il a le secret, le n°15 irlandais percute Stuart Hogg dans les airs. Par chance, ce dernier ne retombe pas sur la tête, évitant à Kearney une expulsion définitive.

Mais sur l'action, Hogg se blesse, et doit sortir sur blessure. Triste fin pour le futur arrière d'Exeter. Kearney - qui quittera lui aussi son équipe à l'intersaison - ira s'excuser sur le banc de son adversaire.

Grant Stewart pour l'espoir

Glasgow a su profiter de cette supériorité en inscrivant un essai par son talonneur remplaçant, Grant Stewart, parfaitement démarqué par deux passes de ses coéquipiers réalisées dans le bon tempo. Hastings ne transforme pas (18-15), et le score n'évoluera plus. Le Leinster remporte le championnat pour la 6ème fois, un record. 

Au passage, le capitaine Jonathan Sexton laissera son coéquipier Sean O'Brien - blessé pour cette finale, et sur le départ - soulever le trophée. Classe.

Le résumé vidéo du match

Crédit vidéo : PRO14 Rugby

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je suis peut-être le seul mais j'adore voir jouer des équipes comme le Leinster ou l'Irlande. C'est calme, maîtrisé et réfléchi. Tout le contraire de l'équipe de France actuellement. Etre capable d'enchaîner 20 à 30 temps de jeu sans perdre le ballon, personnellement, ça me fait rêver. Pour en arriver là, c'est un boulot monstre. Bien joué au Leinster et à Glasgow, deux équipes qui seront bien placées pour faire une grosse saison 2019-2020.

@Aristaxe

Non tu n'es pas seul, je suis complètement d'accord avec toi...De partout, les mecs râlent parce que les leurs manquent de précision et quand un des autres propose une parfaite maîtrise du genre, le premier réflexe est de dire : C'est chiant à regarder !

On a vu plus dingue comme "renversement" qu'une équipe grandement favorite menée de seulement 7 points avec plus d'une heure à jouer dans le match.

Sinon comme beaucoup je trouve que le Leinster est aussi fort et régulier qu'il est chiant à mourir. Bordel les mecs quand vous êtes aussi sûr de votre force lâchez vous un peu parfois...

J'ai regardé le match...
Le Leinster a globalement maîtrisé le match... dans son style caractéristique chiant à mourir...
Glasgow fait une bonne entame, propose un jeu offensif agréable, casse plusieurs fois la ligne adverse mais ne concrétise pas malgré plusieurs situations intéressantes. Ils finissent par marquer un bel essai.
Le Leinster revient au score avec un essai à la con sur un dégagement contré... Quelle erreur en finale !

A partir de la seconde mi-temps le Leinster a joué son rugby: Jeu à une passe, chandelles, occupation... et Glasgow n'a pas su trouvé de solution. Le Leinster mérite sa victoire car leur stratégie a étouffé les Ecossais mais leur jeu
est un crime contre le rugby.

Je rêve d'un rugby où il y aurait des règles qui:
- limiteraient le nombre de chandelles
- interdiraient le jeu au pied d'occupation lorsque l'équipe qui attaque est dans le camp adverse
- sanctionneraient d'un coup franc une équipe qui enchaîne plus de x temps de jeu sans avancer
- interdiraient de tenter une pénalité située dans son propre camp

Oui je suis excessif mais j'ai tellement pété un plomb en voyant le jeu du Leinster que bon... 🙂

@Falsounet

J'avoue que, autant j'étais premier fan de l'époque de O'Driscoll, autant là j'ai complètement décroché du XV du Trèfle. Idem pour le Pays de Galles d'ailleurs, que j'aimais à l'époque de Shane Williams, Lee Byrne et autres James Hook. Des équipes qui jouaient sans cesse, mais ne gagnaient pas si souvent. D'ailleurs l'Ecosse d'aujourd'hui me rappelle un peu ces équipes.

@Les courses en houle

Le Pays de Galles a réussi quatre grands chelems entre 2004 et 2013, pour une équipe qui ne gagne pas beaucoup...

@Ahma de courtoisie

J'avoue je me suis un peu enflammé pour appuyer mon discours...

@Les courses en houle

Paradoxalement ce n'était pas tout à fait faux : les années où ils ne faisaient pas le grand chelem ils gagnaient effectivement très peu de matchs.

@Ahma de courtoisie

S'ils ont la recette pour faire un Grand Chelem en gagnant peu de match ça pourrait pas mal nous aider, on remplit déjà une partie des critères.

@Les courses en houle

Je te rejoins! Quel plaisir l'équipe Galloise du temps de Shane Williams, Gavin Henson (ce diable), Mike Phillips (ce diable), Lee Byrne...
Les Ecossais sont en effet très agréables à voir jouer en ce moment... Mais gagnent rarement.
Je suis un romantique et pour moi la manière importe plus que le résultat 🙂

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News
News