Ecrit par vous !
Le sublime essai inscrit par Corentin Brutus (Suresnes) contre Villefranche-sur-Saône [VIDÉO]
L’ailier suresnois , Corentin Brutus en action, ici contre Dijon.
Au terme d’une splendide course, Corentin Brutus a marqué une des réalisations de l’année en Fédérale 1.

Dimanche dernier, pour le compte de la huitième journée de championnat, le CS Villefranche-sur-Saône recevait le RC Suresnes dans la poule 1. Et ce sont les locaux qui se sont imposés 27-25. Pourtant, se sont les visiteurs qui avaient frappé les premiers à la 27ème minute. Consécutivement à une perte de balle à hauteur des trente mètres adverses par les pensionnaires du stade de L’Escale, les joueurs de Suresnes amorcent une contre-attaque.

Le ballon est vite écarté jusqu’à Arthur Falcon de Longevialle qui résiste à deux plaquages avant de transmettre à Hughes Briatte d’une magnifique chistéra en l’air. Son compère de la troisième ligne va faire une passe après contact à son ailier Corentin Brutus qui va commencer son festival. Il élimine Hemani Paea d’un raffut avant de chercher les extérieurs. Il prend de vitesse Grégory Paquelet et se retrouve face à Thibault Bitter. Il va se servir de ses appuis avant de battre son vis-à-vis d’un raffut et de finir dans l’en-but

A vingt-six ans, Corentin Brutus s’affirme comme un des principaux marqueurs d’essais de Fédérale 1, avec trente essais en cinquante-huit matchs. Cela fait maintenant quatre ans qu’il arpente les stades de ce championnat. Il a d’abord joué deux saisons à Agde, en même temps qu’il travaillait comme comptable à Béziers. C’est là qu’il tape dans l’œil de l’ambitieux Rouen. Et les dirigeants normands ne se sont pas trompés car c’est lui qui va leur offrir le titre de champion de France de Fédérale 1 l’an dernier, d’un essai à la dernière seconde. Il ne découvrira pas la Pro D2 avec les lions, ayant signé avec Suresnes cette été. Et les banlieusards parisiens ne vont pas s’en plaindre car il est déjà à cinq essais en sept matchs.

Loïc Bessière
Loïc Bessière
Cet article est rédigé par Loïc Bessière, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je reste persuadé que ce garçon aurait eu toute sa place chez nous en ProD2

  • duodumat
    11940 points
  • il y a 3 semaines

Sacré Brutus ! César s'en plaint encore : "tu quoque mi fili"

  • AKA
    46218 points
  • il y a 3 semaines
@duodumat

Tu as été plus rapide, j' ai eu la même idée! 😉

  • breiz93
    47116 points
  • il y a 3 semaines

Il porte mal son nom, il cadre et déborde plutôt que de foncer tout droit.

J'étais à ce match et en effet excellent joueur qui a chaque prise de balle faisait courir danger. Comme quoi pas nécessairement besoin de faire 653 kilos pour bien jouer au Rugby !
Par contre, si un geste méritait d’être mis en lumière sur ce match, j'aurais plutôt opté pour celui du centre survitaminé de Suresne qui dégueule tout seul son ballon dans l'embut sans pression = en-avant, alors qu'il suffisait d'aplatir pour marquer l'essai qui aurait été celui de la victoire !!!!

@MARCFANXV

Peut-être une contraction involontaire du pectoral, conséquence malheureuse d'un début d'érection sur un corps bodybuildé, qui lui a fait dégueuler le ballon!

Derniers articles

News
Vidéos
Vidéos
News
News
Vidéos
Sponsorisé News
News
News
News
News