VIDEO. Le retour intérieur de Huget séché par Vito
Yoann Huget seché par un plaquage agressif de Victor Vito.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
XV de France : Après avoir été sonné par René Ranger lors du premier Test contre les All Blacks, Yoann Huget part à la rencontre de Victor Vito...
« Quand tu rentres sur un terrain de rugby, tu sais jamais comment tu en sors ». Voilà une phrase plein de bon sens du Maître Yoda de l'Ovalie, Daniel Herrero. Elle est plus particulièrement vraie pour Yoann Huget : L'ailier du Stade Toulousain semble en effet avoir un grand talent pour s'attirer des ennuis.

Après avoir pris un bon gros KO sur une percussion de René Ranger la semaine dernière, le plus célèbre monos-ourcil du rugby français a cette fois vu passer sur son chemin Victor Vito, solide 3ème ligne d'1m92 pour 110 kilos. Un plaquage spectaculaire qui a fait lever la foule de l'AMI Stadium. Même si finalement, au ralenti, ça n'avait finalement pas l'air si méchant. Ou en tout cas, moins que le bouchon de Florian Fritz sur Ma'a Nonu. Mais cela reste une action qui symbolise bien l'agressivité défensive des Blacks, qui ont dressé une véritable muraille devant les Bleus.



Malgré son rôle de punching bag ambulant et la lourde défaite du XV de France (30-0), Yoann Huget a encore réussi une performance plutôt correcte à l'aile. Il aurait même pu marquer le seul essai français, s'il n'avait pas été retourné dans l'en-but par la défense néo-zélandaise. Il peut donc espérer être à nouveau titularisé samedi pour le 3ème et dernier Test : vous pouvez déjà faire vos paris sur l'identité du joueur qui viendra lui coller un tampon.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

je suis d'accord, certain joueurs ne sont pas à leur poste. Michalak serait moins pire en 9 et machenaud bien meilleur en 21.

Pas franchement violent, mais beau plaquage, très propre, sur une action qui aurait pu être dangereuse.

La où Michalak s'est contenté pendant tout le match d'écarter, Talès dès son entrée a essayé d'attaquer la ligne et a cherché des solutions à l'intérieur. Ça combiné avec un Michalak beaucoup plus dynamique que Machenaud à la mêlée et on a été rapidement en situation de marquer. Sans réussite, bien sûr.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News